Search

Laisse le ressuscité vivre en toi !

Galates 2 : 20 (Louis Segond révisé) : « J’ai été crucifié avec Christ, et ce n’est plus moi qui vis, c’est Christ qui vit en moi. Ma vie présente dans la chair, je la vis dans la Foi au Fils de Dieu, qui m’a aimé et qui s’est livré Lui-même pour moi. »

Quand tu as accepté le Seigneur dans ta vie, faisant de Lui le Maître de tout ce qui te concerne, figure-toi qu’Il a décidé d’habiter en toi ! Il a élu domicile dans ton cœur et maintenant tu te fais appeler : « Temple du Saint-Esprit », parce que oui, Celui qui est Vainqueur de la mort, a accepté faire de toi Sa demeure. C’est une bonne nouvelle n’est-ce pas ? Tu es devenu(e) une nouvelle personne avec une nouvelle identité ; tu es devenu(e) « Enfant de Dieu », avec tous les privilèges qui vont avec.

Jean 16 : 7 (Louis Segond révisé) : « Cependant, je vous dis la vérité ; il est avantageux pour vous que je parte car, si je ne pars pas, le Consolateur ne viendra pas vers vous. Mais, si je m’en vais, je vous l’enverrai. »

Avant de s’en aller, le Seigneur a parlé de la nécessité que le Consolateur, le Saint-Esprit, nous soit envoyé.

La mission qu’Il venait accomplir, n’est pas à négliger : Il devient le conducteur du troupeau de Dieu, jusqu’à l’avènement du Christ. Il nous annonce les choses à venir, nous fait comprendre la volonté du Père. Il est cette troisième personne de la Trinité, qui rend témoignage de l’œuvre du Christ dans nos vies. Il a l’intelligence et la sagesse du Père, nous fait nous rendre compte de l’amour de Dieu pour nous, nous soutient dans la prière et reflète la gloire divine. Il est notre meilleur ami ; prêt à apporter Son aide quelle que soit la situation. Il ne nous abandonne pas.

Jean 3 : 30 (Louis Segond révisé) : « Il faut qu’Il croisse, et que je diminue. »

C’est la condition qu’il faut, pour que le Ressuscité se manifeste totalement, et pleinement en toi. Eh bien, tu me diras : comment cela se fait, s’il vit déjà en moi ? Voilà, à la nouvelle naissance, tu changes de royaume et complètement changé, tu deviens la maison du Christ. Cependant, il y a aussi les autres entités de « toi », qui sont encore comme à l’état primaire. Seul ton esprit a été régénéré par Dieu Lui-même (2 Corinthiens 5 : 17), et Christ vit en toi, par l’intermédiaire de Son Esprit. Il s’agit d’un cheminement pour que Christ se forme parfaitement en toi.

Ce qu’il te faut maintenant, c’est laisser Christ croître en toi jusqu’à la maturité, tel un arbre qui porte des fruits. Tu dois sans cesse renoncer à toi ; tu dois considérer toujours les besoins de l’Esprit, et les faire passer avant ceux de la chair.

Romains 12 :1-2 (Louis Segond révisé) : « Je vous exhorte donc, frères, par les compassions de Dieu, à offrir vos corps comme un sacrifice vivant, saint, agréable à Dieu, ce qui sera de votre part un culte raisonnable. Ne vous conformez pas au monde présent, mais soyez transformés par le renouvellement de l’intelligence, afin que vous discerniez quelle est la volonté de Dieu : ce qui est bon, agréable et parfait. »

Tu dois passer par le renouvellement de l’intelligence, parce que les pensées du monde, celles qui résident en notre âme, ne sont pas compatibles avec celles du Père, comme Il le dit dans Esaïe 55 : 8 : « Vos pensées ne sont pas Mes pensées. »

Alors continuellement, ton être entier a besoin d’être renouvelé, ce qui donne la possibilité au Christ de grandir en toi, et de te remplir de toute Sa plénitude.

Philippiens 4 : 13 (Louis Segond révisé) : « Je puis tout par Celui qui me fortifie. »

Beaucoup de personnes utilisent à tort ce verset : parce que pour beaucoup « Christ vit en nous », nous pouvons pratiquement tout faire. Nos décisions sont censées être influencées par Lui alors, nous pouvons tout faire. Il a déjà tout accompli alors, nous pouvons faire ce que nous voulons.

2 Corinthiens 12 : 9a (Louis Segond révisé) : « Et Il m’a dit : Ma grâce te suffit, car ma puissance s’accomplit dans la faiblesse. »

Ce verset nous permet de revenir à l’essentiel, la puissance du Seigneur se déploie dans nos faiblesses ; voilà qui vient expliquer le verset de Philippiens. La notion de Christ vivant en nous, n’est pas un “laisser-passer” pour que l’on s’adonne à toutes sortes d’œuvres.

Nous ne pouvons pas nous confier à nous-mêmes ; sans le renoncement, nous ne pouvons pas être remplis de la plénitude de l’Esprit de Dieu. Quand nous ne mourons pas à nous-mêmes, nos idées, nos pensées, et notre volonté sont tellement présentes, que nous pourrions les prendre pour celles de Dieu.

La faiblesse dont nous parle ce verset, c’est celle qui se manifeste quand nous renonçons totalement à nous-mêmes, et que nous sommes prêts à laisser Christ vivre en nous, comme pouvait le dire l’apôtre Paul. Dans cette faiblesse, nous sommes tellement remplis de Sa présence, que nous trouvons la force de faire toutes les choses pour lesquelles Il nous a appelés.

1 Corinthiens 2 : 11b-12 (Louis Segond révisé) : « De même, personne ne connaît ce qui concerne Dieu, si ce n’est l’Esprit de Dieu. Or, nous n’avons pas reçu l’esprit du monde, mais l’Esprit qui vient de Dieu, afin de savoir ce que Dieu nous a donné par grâce. »

Christ veut bien faire de grandes choses, signe de Sa glorieuse présence en nous. Il est prêt à aller au bout de Son œuvre ; c’est maintenant à nous de Le laisser nous remplir, pour que par Sa force, nous puissions tout accomplir en Son Nom.

Que Son Esprit nous fortifie, Amen !

Write a response

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close
Your custom text © Copyright 2018. All rights reserved.
Close