Search

5 raisons pour éviter de juger les autres.

PARTAGER L'ARTICLE SUR

Nous sommes prompts à juger nos semblables, à souligner leurs manquements et leurs péchés comme si nous étions meilleurs qu’eux, des êtres parfaits qui ne commettent jamais d’erreurs. Et pourtant nous péchons tous. D’ailleurs, très souvent, les péchés que nous commettons sont pires que ceux des gens que nous indexons. Et ce jugement attire la condamnation dans nos vies. Voilà pourquoi la Bible t’invite à ne point juger ton prochain.

Tu trouveras dans cet article, cinq raisons pour lesquelles il faut éviter de juger les autres et donc, demeurer dans la bénédiction de Dieu.

1- Juger, c’est se condamner.

Romains 2:1(LSG):《Ô homme, qui que tu sois, toi qui juges, tu es donc inexcusable; car, en jugeant les autres, tu te condamnes toi-même, puisque toi qui juges, tu fais les mêmes choses.》

Comme le dit le proverbe, il n’est si bon cheval qui ne bronche. En d’autres mots, nous bronchons tous, le plus spirituel d’entre nous y compris. Tous autant que nous sommes, nous trébuchons d’une façon ou d’une autre, nous avons des faiblesses. Toi aussi tu fais des erreurs. Alors, où trouves-tu le droit de juger quelqu’un d’autre? Lorsque tu juges ton frère / ta sœur alors que toi-même tu agis comme lui, la Bible dit que tu te condamnes toi-même. Ce n’est pas parce que tu n’as jamais commis d’adultère que tu as le droit de juger et de mépriser ce frère qui est adultère. En fait, si tu n’es pas adultère, mais que tu te plais dans le mensonge, en quoi es-tu meilleur? Tu juges l’idolâtre et pourtant tu commets des sacrilèges! La volonté de Dieu pour toi, ce n’est pas que tu vives dans la condamnation. Renonce donc au jugement et apprends à supporter et à aider les autres dans leurs faiblesses sachant que tu n’es pas meilleur qu’eux.

Jacques 2:11(LSG):En effet, celui qui a dit: Tu ne commettras point d’adultère, a dit aussi: Tu ne tueras point. Or, si tu ne commets point d’adultère, mais que tu commettes un meurtre, tu deviens transgresseur de la loi.

2- Juger, c’est s’attirer le jugement de Dieu.

Matthieu 7:1-2 (BFC):《Ne portez de jugement contre personne, afin que Dieu ne vous juge pas non plus. Car Dieu vous jugera comme vous jugez les autres; Il vous mesurera avec la mesure que vous employez pour eux.》

Dieu est tellement juste. Il te traitera selon la manière dont tu traites ton prochain. Si tu agis avec amour et patience à l’égard de ce dernier, le Seigneur te témoignera aussi Son amour et Sa patience infinie. De même, si tu juges les autres, eh bien le jugement de Dieu va peser sur toi. Le Seigneur ne ment point et Il a dit qu’Il te mesurera avec la mesure dont tu te sers pour les autres. Mon ami, ne te hâte donc pas de juger et de dire de mauvaises choses sur le compte de ton frère de peur que tu ne sois toi-même jugé. Et quiconque est jugé par Dieu est forcément condamné. Car, qui peut contester avec le Seigneur, qui peut avoir raison devant Lui?

3- Tu es fort pour soutenir le faible.

Romains 14:1,4(BFC): Accueillez celui qui est faible dans la foi sans critiquer ses opinions (…) Qui es-tu pour juger le serviteur d’un autre? Qu’il demeure ferme dans son service ou qu’il tombe, cela regarde son maître. Et il demeurera ferme, car le Seigneur a le pouvoir de le soutenir.

Dans nos assemblées, il y en a qui sont forts et d’autres qui sont faibles. D’aucuns sont capables de manger une nourriture solide, tandis que d’autres boivent du lait. Dès lors, ce que le Seigneur attend de nous, c’est que celui qui est fort ne juge point le faible. Malheureusement, il est si fréquent de voir le fort, enorgueilli, juger celui qui est plus faible que lui. Seulement, si Dieu te donne d’être fort, c’est afin que tu puisses soutenir le faible. Ainsi, si le faible vient à tomber, plutôt que de le juger et de le critiquer, aide-le à se relever.

4- Ton devoir c’est d’aimer.

Nulle part dans la Bible il n’a été dit que si ton frère/ ta sœur pèche, tu as le droit de le juger. Cependant, tu as non seulement le droit, mais également le devoir d’aimer ton frère, et de lui manifester cet amour même lorsqu’il est dans l’erreur. Certes, c’est une marque d’amour que de corriger et de conseiller celui qui pèche afin de le ramener sur la bonne voie et de le sauver ainsi de la mort. Toutefois, si elle n’est pas faite dans l’amour véritable avec une vertueuse motivation, cette correction peut très vite basculer vers le jugement et la critique, et devenir une transgression de la loi.

Romains 13:8 (LSG):《Ne devez rien à personne sinon que de  vous aimer les uns les autres; car celui qui aime les autres a accompli la loi.》

5- Tu dois prier et non juger.

Certes il est plus facile de juger. Mais notre jugement peut-il changer quelque chose aux agissements de celui qu’on juge? Évidemment, non. Si tu remarques que ton frère ou ta sœur ne marche pas selon la vérité, ne te mets pas tout de suite à le/la juger. Agenouille-toi plutôt et prie. En effet, le Seigneur nous demande de prier les uns pour les autres. Eh oui, c’est la prière qui peut faire la différence; la prière et non le jugement. Au lieu de juger celui qui a péché, implore la miséricorde de Dieu pour lui, demande au Seigneur de changer son cœur, de l’aider à vaincre ce péché. C’est là ton devoir de frère/sœur.

En bref, juger les autres c’est transgresser la loi du Seigneur, car, comme le dit la Bible, Lui seul est Juge. De plus, il n’y a que Lui qui soit réellement Juste, tu n’as donc pas le droit de juger les autres; tu n’as pas été mandaté pour cela. Par ailleurs, le jugement dont tu juges les autres attire la condamnation et le jugement de Dieu sur ta vie.

Que Dieu nous aide !


PARTAGER L'ARTICLE SUR

1 comment

  1. Excellent article, qui m’a poussé à me repentir. Je veux aimer au lieu de juger.
    Reconnaissant que moi même je ne peux rien faire sans que Dieu Lui même m’ai fais grâce.

Write a response

Laisser un commentaire

Close
Your custom text © Copyright 2018. All rights reserved.
Close