Search

Le choix du conjoint : qu’est-ce qui relève de Dieu et qu’est-ce qui relève de moi ?

Beaucoup d’enfants de Dieu craignent de se tromper dans leur choix dans différents domaines. Celui du mariage en particulier suscite de nombreuses réflexions ; normal, ce choix impactera le restant de la vie et ce n’est pas rien.

Psaumes 34 : 6 (LSG) : « Quand on tourne vers Lui les regards, on est rayonnant de joie, et le visage ne se couvre pas de honte. »

On ne peut tourner le regard vers quelqu’un qui est loin de soi. C’est cela la clé pour être dans Sa volonté :  être un intime de Dieu. Ce fut le cas d’Adam au départ. En Eden, il était constamment dans la présence de Dieu. Je t’invite à analyser le cas d’Adam pour tirer des leçons pour nous aujourd’hui, dans le domaine précis de la recherche du conjoint. Genèse 2 : 18-23 fait le récit de ce qui aboutit au premier mariage humain. De ce récit, nous déduirons ce qui relève de Dieu et ce qui relève de ta responsabilité propre aujourd’hui.

Le contexte : Dieu a déjà créé l’homme. Il l’instruit, l’entoure d’autres êtres vivants et lui confie du travail.

  • Verset 20 : Et l’homme donna des noms à tout le bétail, aux oiseaux du ciel et à tous les animaux des champs ; mais, pour l’homme, il ne trouva point d’aide semblable à lui.

Nous sommes, aujourd’hui, entourés d’une grande famille d’enfants de Dieu. C’est dans la pensée de Dieu qu’il y aient dans cette famille des unions afin d’accomplir Ses desseins sur la terre.

Ainsi, ce que Dieu fait c’est d’être avec toi et moi, nous enseignant, nous nourrissant, nous entourant d’une grande famille de disciples. En réponse, il nous revient d’appartenir à une famille Chrétienne et d’y être actif. A un moment, tu sentiras comme Adam que tu as besoin d’être « à deux » avec quelqu’un, du moins si la grâce du mariage est quelque chose auquel tu aspires. Ce sentiment vient de Dieu et il est bon. D’ailleurs, il avait remarqué ce besoin, avant même qu’Adam ne le réalise (verset 18).

La réponse du Seigneur a ce désir ne s’est pas fait attendre :

  • Verset 21 : Alors l’Éternel Dieu fit tomber un profond sommeil sur l’homme, qui s’endormit ; Il prit une de ses côtes, et referma la chair à sa place.

L’homme, endormi, se laisse diriger par Dieu. Dieu opérera sur lui des transformations qui le préparent au mariage. Pareillement, laisse Dieu « t’endormir » afin de te préparer pour ton conjoint. Te laisser endormir par Dieu reviendra à Le laisser te guider et ne pas résister à Sa direction. Sa direction consistera peut-être à te montrer que tu as besoin de corriger ton caractère, que tu as besoin de guérir de l’amertume, que tu n’es pas assez organisé, que tu es paresseux, que tu as besoin de prendre soin de ton corps, etc.

Cela demande un certain temps. Acceptes-tu de te laisser patiemment transformer Dieu ? Rappelle-toi : Il est La maître des temps et des circonstances. Attend qu’Il te dise : « Fils, c’est maintenant ! »

  • Versets 22-23 : L’Éternel Dieu forma une femme de la côte qu’Il avait prise de l’homme, et Il l’amena vers l’homme. Et l’homme dit : Voici cette fois celle qui est os de mes os et chair de ma chair ! on l’appellera femme, parce qu’elle a été prise de l’homme.

Imagine la joie d’Adam de découvrir cette femme qui fera son bonheur pour l’éternité ! Oui, bonheur ! Le Seigneur ne dit-Il pas que celui qui a trouvé une femme a trouvé le bonheur ?

Ici, se trouve le point culminant de la démarche divine. Dieu crée les circonstances de la rencontre mais en aucun cas ne pousse l’un ou l’autre à s’unir. C’est l’Homme qui, voyant en cette créature celle qui pourra l’aider à accomplir son mandat, l’identifie et la choisit au travers de cette remarquable déclaration.

Mon frère, ma sœur, ce récit n’est pas une simple légende mais a été consigné dans la Bible afin de tenir lieu d’instruction, de nous servir de guide et de modèle.

Être dans la présence de Dieu comme l’était Adam au départ doit être une constance pour toi. C’est ta responsabilité première ! C’est dans Sa présence que tu acquerras la sagesse et le discernement dont tu as besoin pour choisir le bon conjoint pour toi.

A ce propos, voici Sa promesse : Jérémie 33 : 2-3 (LSG) Ainsi parle l’Eternel, qui fait ces choses, L’Eternel, qui les conçoit et les exécute, Lui, dont le nom est l’Eternel : Invoque-moi, et Je te répondrai ; Je t’annoncerai de grandes choses, des choses cachées, que tu ne connais pas.

Dans Sa présence, tu auras des indications et pourras faire les choses comme Il les approuve.

Je veux parler à quelqu’un aujourd’hui qui se met une pression folle sur le sujet précis du mariage. Je peux en parler, ce fut mon cas aussi à un moment. Cette crainte profonde que tu éprouves de te tromper n’est pas de Dieu et cela l’attriste ! Rejette-la ! Puise, au contraire, de la joie dans le fait que dans Sa présence, il y a abondance de liberté. Continue de marcher avec Papa. Oh, sois complètement détendu ! Veux-tu t’approcher de cette belle plante qui t’intrigue ? Demande à Papa ! Il te dira s’il faut juste la regarder de loin ou si tu peux t’en approcher voir la toucher. Si tu peux la prendre pour la planter chez toi où juste te contenter de la voir embellir l’environnement où elle se trouve.

Dieu n’a pas la responsabilité de ton choix. C’est à toi qu’il incombe de le faire, en t’appuyant soit sur Ses instructions et Sa direction pour en jouir ou en t’appuyant sur ta propre sagesse et tes désirs pour en souffrir. Chacun est responsable de son choix et de ce qu’il en résulte. C’est donc à toi qu’il incombe d’être dans Sa présence pour recueillir Sa volonté sur le choix que tu t’apprêtes à faire. Il a déjà accepté la responsabilité de te répondre et de t’instruire.

Psaumes 32 :8 (LSG) : « Je t’instruirai et te montrerai la voie que tu dois suivre ; Je te conseillerai, J’aurai le regard sur toi. »

2 comments

Write a response

Répondre à Mireilla Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close
Your custom text © Copyright 2018. All rights reserved.
Close