Search

7 Sujets délicats à aborder avant le mariage.

PARTAGER L'ARTICLE SUR

Le mariage est un engagement entre deux personnes qui désirent partager leur vie. C’est un projet de vie commune à deux. Qu’importe l’amour fort, l’euphorie dans le cheminement, tous les fiancés chrétiens doivent, de façon honnête, échanger avant le mariage. Ils doivent discuter ensemble et s’entendre sur tous les aspects importants qui meubleront leur quotidien.

Amos 3:3 (LSG) Deux hommes marchent-ils ensemble, sans en être convenus ?

Je vous propose sept (7) sujets de conversation essentiels à aborder avant le mariage.

1. Le choix du nombre d’enfants.

Souhaitez-vous avoir des enfants ? Si oui, combien ? Si non, pourquoi ? C’est important de se poser la question de savoir si vous souhaitez tous les deux avoir des enfants, à quel moment, combien et comment vous envisagez leur éducation. C’est l’occasion pour chacun de partager sa vision sur les enfants et leur éducation. De présenter comment vous entrevoyez l’avenir de vos enfants. Ne vous cachez rien. Si vous avez été affectés par l’éducation de vos parents, parlez-en. Et décidez ensemble du modèle d’éducation que vous voulez pour vos enfants.

2. Votre carrière professionnelle.

Vous devez tous les deux définir la carrière professionnelle que vous rêvez d’avoir. Quelles sont les concessions que vous êtes prêts à faire si vos objectifs ou responsabilités professionnelles mettent à mal l’équilibre de votre couple ? Êtes-vous du genre à privilégier votre travail, votre carrière au détriment de votre famille ? Toi, la femme, accepterais-tu de sacrifier ton emploi pour t’occuper de la maison ? Si vous travaillez tous les deux, comment comptez-vous organiser votre maison, les enfants, le stress dû au travail ?

Autant de questions qui devraient faire l’objet de votre attention. En outre, bien vrai qu’il ne soit pas aisé d’imaginer son avenir, vous devez vous projeter dans le futur. Où serez-vous dans 5, 10, 20, 30 ans ? Serez-vous au même poste ou à votre propre compte ? Pensez, planifiez demain pour mieux agir aujourd’hui.

3. La gestion de vos finances.

Parler d’argent ne doit plus être un sujet gênant. C’est l’un des sujets qui suscite des conflits dans les couples. Il est donc nécessaire d’en parler et de s’accorder sur la gestion des finances une fois mariés. Mais, avant de penser à la gestion financière de votre couple, vous devez décider du régime de mariage que vous voulez. Cela va déterminer le choix de votre gestion financière.

Vous pourrez ensuite vous demander comment vous organiserez vos finances : chacun devra-t-il déclarer ses revenus mensuels? Mettrez-vous tout votre argent en commun ou séparément ? L’aide à apporter à la famille doit-elle être plafonnée ou illimitée ? Comment ne pas se laisser influencer par les situations ou évènements dans nos différentes familles ? Comment répartir les charges mensuelles ? Ce ne sont pas des questions exhaustives, mais elles font partie des nombreuses questions que vous devez impérativement vous poser.

4. La gestion de votre sexualité.

Tout comme l’argent, parler de sexualité ne devrait pas constituer de sujet tabou pour un couple chrétien. S’il est vrai que longtemps, ce sujet a été rendu tabou parce que sacré, il tend à être désacralisé et de la plus mauvaise des manières. Les médias diffusent une vision erronée du sexe qui affecte de nombreux couples. Vous devez discuter de la façon dont vous souhaitez vivre votre sexualité.

Parler de vos sensibilités, de vos antécédents, de ce que vous savez sur la sexualité, de votre perception du sexe. Chacun peut avoir une conception différente de la pratique de la sexualité, mais vos échanges peuvent vous aider à mettre vos idées en commun et à les harmoniser. Vous devez être sur la même longueur d’ondes aussi bien dans la vie en général qu’au lit. Ce sera le gage d’une vie de couple épanouie.

5. La gestion des conflits.

Les disputes suite aux petites incompréhensions, ça ne manque pas dans un couple. Les disputes, il y en a dans tous les couples et ça pourrait survenir de temps à autre, mais n’en faites pas une seconde habitude. Raison pour laquelle vous devez anticiper en apprenant à savoir communiquer, dans le respect et la tolérance. Vous devez vous dire ce que vous aimez ou n’aimez pas, les sujets ou les attitudes qui vous fâchent, etc.

Certaines personnes tendent à être impulsives et dire tout ce qu’elles pensent sur le vif, d’autres ont besoin de réfléchir posément. Mettez-vous d’accord sur la manière dont vous souhaitez régler les conflits. Vous devez définir le mode de gestion de vos différends. Sera-ce par la communication à deux ou en faisant intervenir des personnes extérieures.

L’important est d’apprendre à savoir communiquer, en respectant la manière d’être de chacun, afin de régler vos différends sans vous heurter. Remettre à plus tard certains problèmes pourrait aggraver des situations qui peuvent être réglées simplement en discutant. Prier et discuter pour faire passer la tempête.

6. Les tâches ménagères.

Je connais des couples qui ont failli se séparer pour ce motif. C’est banal direz-vous, pourtant ça ne l’est pas tant que ça. Dans le cas où vous n’avez pas d’aide, pas encore d’enfants, avez-vous déjà pensé à la gestion ménagère ? Qui fera quoi ? Comment les tâches ménagères seront réparties ? Avant et après l’arrivée des enfants ? Faut-il avoir une aide ? Si oui, quelles tâches lui seront dévolues ? Est-ce que vous aimez cuisiner, faire la lessive et la vaisselle ou non ? L’homme devra-t-il s’impliquer autant que la femme ? Si vous avez du mal à vous accorder dès maintenant, c’est pendant le temps des fiançailles que vous devez trouver un compromis.

7. Vos responsabilités à l’église.

Si vous n’êtes pas de la même communauté, et que chacun de son côté est très impliqué dans sa communauté, occupe des postes de responsabilités, doit tenir des réunions de bureau ou des activités 7 jours sur 7, que faire ?

Avant votre union, vous êtes libres de disposer de votre temps, d’être engagé à 100% dans votre communauté d’origine sans être inquiété. Mais une fois mariés, les choses peuvent carrément changer. Vous vous verrez dans l’obligation d’établir un programme commun et de vous y conformer. Bien sûr, si vous souhaitez rester dans vos églises respectives pour continuer à servir, cela reste possible après discussion. Même s’il est vraiment recommandé que vous apparteniez à une seule et même communauté ou église.

Toutefois, même si vous êtes dans la même communauté, cela reste valable. Il ne s’agit pas d’abandonner ses engagements, mais de les réviser s’ils peuvent mettre à mal l’harmonie dans votre couple.

Le mariage se prépare, aussi bien dans la prière que dans ce type d’échanges et de questionnements auxquels vous devez à tout prix répondre. Sachez écouter tous les points de vue. De même, parlez des valeurs morales, religieuses ou laïques qui vous tiennent à cœur et que vous souhaitez instaurer dans votre mariage. N’oubliez pas vos défauts que vous n’êtes pas prêts à changer et les sacrifices que vous êtes prêts à engager. Parlez de ces sujets dès maintenant, échangez, discutez, mettez-vous d’accord, pour éviter les désaccords et les querelles plus tard.


PARTAGER L'ARTICLE SUR

1 comment

  1. Tres important le sujet. Que Dieu vous bénisse. En effet la liste n’est pas exhaustive mais l essentiel est dit. Bcp se sont retrouvés déçus et se sont même séparé juste pour avoir négligé d aborder avec sérieux ces questions avant de s engager dans les liens du mariage.

Write a response

Laisser un commentaire

Close
Your custom text © Copyright 2018. All rights reserved.
Close
Fermer
S'ABONNER À NOTRE NEWSLETTER
RESTEZ CONNECTÉS!
Recevez dans votre boîte email l'exhortation du jour, la prière du matin ainsi que les nouveaux articles publiés.