Search

Les bénédictions de Dieu sont-elles uniquement spirituelles ?

Le mot bénédiction vient de l’hébreu « Berakah », qui signifie: prospérité,  don, louange de Dieu, traité de paix. On peut alors définir la bénédiction comme étant une grâce, une faveur accordée par Dieu aux hommes. De cette définition, nous pouvons conclure que Dieu est la source de la bénédiction. Certaines personnes dissocient les bénédictions spirituelles des bénédictions terrestres. D’autres par contre pensent que toutes les bénédictions sont d’ordre spirituel.

Laquelle de ces deux pensées est exacte ? Existe-il des bénédictions qui soient  spirituelles et d’autres  terrestres ? Pour lever cet équivoque nous avons besoin d’interroger la pensée de Dieu,  la source même de la bénédiction.

Dieu est la source de la  bénédiction

Genèse 1 :27-28 () « Et Dieu créa l’homme à Son image (…) Il les créa mâle et femelle. Et Dieu les bénit ; et Dieu leur dit : Fructifiez, et multipliez, et remplissez  la terre… »

Dans ces versets, nous remarquons la succession des événements: création-bénédiction-ministère. On constate alors que la bénédiction précède le début de toute œuvre.

En effet, le point-virgule (;) qui sépare le verbe bénir des missions et des dons que Dieu fait par la suite à l’homme, montre tout simplement que la bénédiction telle que Dieu L’a conçue relève du domaine spirituel.

Ephésiens 1.3 (Darby) : « Béni soit le Dieu et Père de notre Seigneur Jésus Christ, qui nous a bénis de toute bénédiction spirituelle dans les lieux célestes en Christ »

Toutes les bénédictions proviennent d’une source céleste, même celles qui sont essentiellement utiles pour notre bien être terrestre telles que: les possessions matérielles et financières, une santé solide ou une famille épanouie et stable. Bénir une personne, c’est la mettre dans les conditions qu’il faut pour son épanouissement et pour l’accomplissement de sa mission sur la terre.

Beaucoup de personnages bibliques qui avaient reçu la pleine bénédiction de Dieu, ne jouissaient pas pour autant des possessions matérielles qui pouvaient témoigner de leur position de bénis de Dieu aux yeux des hommes. Prenons par exemple le cas de Marie mère de Jésus, qui avait été bénie d’entre toutes les femmes (Luc 1 :42), mais qui n’était pas une femme riche socialement parlant. Elle était  l’épouse de Joseph le charpentier, un homme de modeste condition. L’apôtre Paul portait en lui une écharde pour laquelle il avait prié trois fois le Seigneur mais  la réponse du Seigneur fut « Ma grâce te suffit, car ma puissance s’accomplit dans ta faiblesse ». Cette circonstance était pour lui une bénédiction, en ce sens qu’il pouvait expérimenter la grâce de Dieu tous les jours, malgré cette faiblesse (2 Corinthiens 12 :9).

De ce qui précède, nous comprenons que la bénédiction ne rime pas forcément avec richesses matérielles, bien que celles-ci soient une représentation physique de la bénédiction.

La Bible dit en proverbes 10 :22 (Darby) « la bénédiction de l’Eternel est ce qui enrichit, et Il n’y  ajoute aucune peine ». La bénédiction est donc une prérogative de Dieu et ceux qui sont appelés Ses enfants ont le privilège de l’avoir et d’en jouir pleinement. Si donc la bénédiction relève de la compétence de Dieu, que dire des hommes qui jouissent des richesses énormes dans ce monde, tout en méprisant l’autorité de Dieu dans leur vie? Existe-t-il une autre forme de bénédiction qui ne vienne pas de Dieu ?Le diable qui est le prince de ce siècle use-t-il une autre manière pour laisser croire qu’il existe une quelconque bénédiction qui ne soit celle de Dieu?

Satan peut-il bénir ?

Tout d’abord, nous devons comprendre que Dieu « fait lever Son soleil sur les méchants et sur les bons, et il fait pleuvoir sur les justes et sur les injustes » Mathieu 5.45 (LSG). Il a établi certains principes dans ce monde et quiconque les respecte, profitera de la bénédiction qui y en découle. C’est le cas par exemple du principe de la semence et de la moisson; quiconque sème moissonnera ce qu’il a semé; qu’il soit chrétien ou païen. Dieu est un Dieu Juste, Il donne à chacun selon son travail. Le diable n’a aucun pourvoir qui ne lui soit donné (Luc 4 :6); il est un menteur et un grand falsificateur des prouesses de Dieu (Exode 7 :8-13). Il fait croire à l’homme animal qu’il est lui-même l’auteur de sa bénédiction par ses choix de vie. Certains vont jusqu’à signer des pactes avec lui pour bénéficier de ses « grâces ». Mais l’issue de cette incrédulité les mène à la mort physique et spirituelle. Satan n’a aucun pouvoir de bénédiction, contrairement à ce qu’il laisse croire aux hommes. Il profite juste de la cupidité et de l’ignorance qui sont en l’homme pour lui donner, pour sa perte, les richesses dérobées. Et malheureusement, il arrive même à séduire les enfants de Dieu, qui ne parviennent pas à jouir des richesses de Père.

Qu’est-ce qui peut nous empêcher de jouir de la bénédiction ?

Plusieurs obstacles entravent le plein épanouissement des enfants de Dieu en ce qui concerne les bénédictions:

  • Le péché  (Deutéronome 28.15-69)

Une vie de péché éloigne automatiquement un enfant de Dieu de la source de bénédiction. Il est exposé sur le terrain du diable et travaille pour son compte, quand bien même, il  demeure enfant de Dieu. Ses iniquités l’éloignent de Dieu et lui-même devient un obstacle à sa propre bénédiction. C’est pourquoi, étant Elus de Dieu, nous devons nous fortifier dans le Christ et marcher dans la sanctification afin de ne pas donner raison au diable.

  • L’ignorance

Osée 4 :6 (Segond) « Mon peuple périt faute de connaissance… » 

Proverbe 19 :2 (Darby)  « De même, le manque de connaissance dans une âme n’est pas une bonne chose…»

Si on n’est pas conscient d’être un fils de Roi, on ne peut en aucun cas jouir des privilèges d’un prince.

Un enfant de Dieu doit prendre le temps pour lire la Parole afin de connaitre et d’entrer dans son héritage.  Autrement, il sera comme ce pauvre qui ignore que sa case est construite sur un gisement d’or. Nous sommes encouragés à lire la bible pour en savoir plus. N’ouvrons pas nos portes à la paresse pour donner une opportunité au diable.

  • La paresse

Proverbes 12 :27 (LSG) : « le Paresseux ne rôtit pas son gibier… »

Efforçons nous donc de laisser derrière nous la paresse et de courir droit à la conquête de notre gibier afin d’en jouir pleinement et de rendre gloire à Celui-là qui nous l’offre par Sa Grâce.

Pour terminer, nous retenons  que toutes les bénédictions sont spirituelles et proviennent uniquement de Dieu. Satan n’a que des falsifications de bénédictions qu’il offre aux hommes dans le but de perdre leurs âmes. Nous avons donc la responsabilité de connaitre et d’entrer dans nos bénédictions qui se trouvent en Christ dans les lieux célestes.

1 comment

Write a response

Répondre à Apollinaire Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close
Your custom text © Copyright 2018. All rights reserved.
Close