Search

Les vœux ne sont que des vœux, ils n’ont pas le pouvoir de changer des vies !

Il est une belle tradition très populaire quel que soit le lieu où l’on puisse être, qui consiste à se souhaiter les vœux les meilleurs, en chaque début d’année. Si elle prend des formes diverses selon les pays et les cultures, l’esprit demeure le même : souhaiter du bien à nos proches et une année à tous points de vue meilleure que la précédente. Santé, Argent, Amour, Fécondité, Prospérité, etc. qu’ils soient sincères ou justes conventionnels, chacun y va de son imagination et de son enthousiasme. Curieusement, très peu en arrivent à accomplissement. Généralement les personnes à qui on a souhaité argent resteront aussi pauvres qu’elles ont toujours été, celles qui ont reçu des vœux de santé ne manqueront pas de faire des séjours à l’hôpital et celles à qui l’on a souhaité un bonheur en couple sans pareil connaîtront peut-être le divorce, etc. Mais chose étonnante, l’année d’après on s’y remet de plus belle, espérant que celle-ci sera meilleure que la précédente et ainsi de suite, sans que personne ne s’arrête pour se poser les bonnes questions : pourquoi les bons vœux qu’on me fait et que je reçois pourtant avec joie et enthousiasme ne se réalisent jamais ? Pourquoi en suis-je toujours au même stade dans ma vie, malgré la flopée de souhaits et des meilleures intentions à mon endroit ? Qu’est-ce qui ne va pas avec moi ? Eh bien parce que les vœux ne sont que des vœux, ils n’ont pas le pouvoir de changer des vies. On ne peut continuer de faire ce qu’on a toujours fait et en espérer des résultats différents. Sur ce, je t’annonce la première mauvaise nouvelle de l’année : « ton année sera exactement comme la précédente sinon pire, si tu ne changes pas toi-même et demeure tel que tu as été jusque-là ».

Dans le Livre de Luc au chapitre 10, nous pouvons lire quelque chose d’assez parlant à cet effet et c’est le maître qui parle à Ses disciples (les soixante-dix) :

Luc 10 : 5-6 (FMAR) « Et en quelque maison que vous entriez, dites premièrement : paix soit à cette maison ! Que s’il y a là quelqu’un qui soit digne de paix, votre paix reposera sur lui ; sinon elle retournera à vous ».

Cela ne dépend donc pas de celui qui fait le vœu ni du vœu en lui-même mais bien que celui qui le reçoit. Chaque fois que même de bonne foi quelqu’un te fait un vœu, il vient à toi voir si tu en es digne. Si tel est le cas, la Bible dit qu’il reposera sur toi, donc s’accomplira ; sinon, il retournera à celui qui l’a fait. Commences-tu déjà à voir pourquoi plusieurs des vœux que tu reçois chaque début d’année ne s’accomplissent pas ? C’est toi le problème !

Cela étant dit, comment se montrer digne des bons vœux que l’on nous adresse en quelque occasion et particulièrement en chaque début d’année ? C’est le titre de mon prochain article sur le sujet.

Je vous souhaite tout de même une heureuse année 2019 !

Write a response

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close
Your custom text © Copyright 2018. All rights reserved.
Close