Search

N’aie pas peur du Saint-Esprit !

PARTAGER L'ARTICLE SUR

1 Corinthiens 6 :19 (Louis Segond révisé) Ne savez-vous pas ceci : votre corps est le temple du Saint-Esprit qui est en vous et que vous avez reçu de Dieu, et vous n’êtes pas à vous-mêmes ?

Bien de mensonges autour du Saint-Esprit empêchent beaucoup de chrétiens de vivre la vie chrétienne en toute liberté comme Dieu notre Père le désire. Le Consolateur a été dépeint seulement comme étant une force surnaturelle, ne faisant pas ressortir qu’il s’agissait aussi d’une personne.

Ephésiens 4 :30 (Louis Segond révisé) N’attristez pas le Saint-Esprit de Dieu, par lequel vous avez été scellés pour le jour de la rédemption.

Le verbe « Attrister » dans ce verset indique qu’il s’agit d’une personne qui a aussi des émotions. La plupart des chrétiens se sentent à l’aise avec Jésus-Christ mais quand il s’agit du Saint-Esprit et du Père, il y a un problème. Ils n’arrivent pas à avoir une véritable relation avec toute la Trinité, et cela les empêche de vivre réellement la liberté pour laquelle Christ s’est sacrifié.

Ephésiens 1 : 13 (Louis Segond révisé) En Lui, vous aussi, après avoir entendu la Parole de la vérité, l’Evangile de votre salut, en Lui, vous avez cru et vous avez été scellés du Saint-Esprit qui avait été promis.

Notre Père a toujours voulu que tout Son Peuple, que tous Ses enfants soient enfin délivrés des conséquences de la chute. Alors Il a envoyé le Christ, notre Sauveur, Son Fils bien-aimé, notre Seigneur. Jésus est venu sur terre, Dieu Lui ayant formé un corps afin qu’Il accomplisse uniquement Sa volonté. Chose faite avec succès, Christ repart auprès du Père mais Il ne nous laisse pas orphelins : le Défenseur en justice vient terminer l’œuvre.

Toute personne acceptant Christ comme Sauveur reçoit le Saint-Esprit comme sceau d’appartenance à la famille de Dieu ; l’apôtre Paul en parle dans toutes ses épîtres. Le sceau permettait de savoir que la marchandise avait changé de propriétaire. Loin de nous traiter de marchandise, cette appellation explique mieux que nous ne nous appartenons plus et que nous avons changés de royaume. Nous sommes désormais enfants de Dieu par le Saint-Esprit qui habite en nous.

Ce qui retient la plupart des croyants, c’est la sainteté de l’Esprit de Dieu. C’est comme si l’on devait être saint avant de Le recevoir ou certains pourraient dire : « Laissez le Saint-Esprit là où Il est. Il ne faut surtout pas Le déranger ». Alors, on se lance dans les œuvres religieuses pour mériter l’Esprit de Dieu. On s’évertue à vivre une vie de sainteté sans Celui qui a été envoyé pour nous sanctifier. Quel paradoxe n’est-ce pas ?

Une chose que nous devons retenir pour de bon et saisir dans notre intelligence est que c’est parce que Dieu est Saint et qu’Il nous donne Son Esprit qu’à notre tour nous sommes saints. Ce n’est pas le contraire ; arrêtons de vouloir arriver à la sainteté seuls ; arrêtons de nous torturer pour ce que Dieu a décidé de nous donner gratuitement et avec amour. Le Saint-Esprit n’a pas été obligé de venir vivre en toi. C’est Son désir d’habiter en toi ; Il te courrait après depuis. C’est Lui qui t’a convaincu de tes déboires, de ta vie qui ne ressemblait à rien et c’est aussi Lui qui t’a convaincu d’accepter Christ dans ta vie.

Imagine alors Sa joie quand Il fera désormais de toi Sa demeure ; le Saint-Esprit est excité à l’idée de venir vivre en toi. Tu n’imagines pas toute Sa joie de pouvoir avoir une relation avec toi, de devenir ton meilleur ami, ton partenaire de vie, ton conseiller, … C’est quand-même merveilleux d’avoir un nouvel ami qui te soutient et te console ; qui te permet de vivre cette vie que Christ t’appelle à vivre.

C’est le moment d’en finir avec les mensonges de l’ennemi et de renouer une relation de confiance avec Celui qui a été envoyé pour nous annoncer la pensée du Père :

Cher Saint-Esprit, merci d’avoir accepté venir vivre en moi. Je Te demande pardon pour toutes les fois où je T’ai repoussé en doutant de Ton amour. Je veux désormais apprendre à T’écouter, apprendre à marcher avec toi car je reconnais que c’est pour mon bien que Tu as été envoyé par le Père. Apprends-moi à T’aimer et à Te faire confiance ; dans le précieux Nom de Jésus-Christ. Amen !


PARTAGER L'ARTICLE SUR
Write a response

Laisser un commentaire

Close
Your custom text © Copyright 2018. All rights reserved.
Close