Search

Nouvelle naissance et sanctification: affaiblir la chair et élever l’Esprit !

PARTAGER L'ARTICLE SUR

L’homme est un esprit, qui possède une âme et qui habite un corps. Il y a donc deux dimensions de l’homme  à savoir l’être charnel constitué de la chair et de l’âme et l’être spirituel qui est l’esprit. La chair et l’âme sont intimement liées en ce que l’âme est un peu la dimension plus ou moins intangible de la chair. Les péchés de la chair proviennent généralement de l’âme qui est le siège des émotions, à travers les pensées impures notamment, dont elle est souillée.

Marc 7 : 21-23 (LSG) Car c’est du dedans, c’est du cœur des hommes que sortent les mauvaises pensées, les adultères les impudicités, les meurtres, les vols, les cupidités, les méchancetés, la fraude, le dérèglementent, le regard envieux, la calomnie, l’orgueil, la folie. Toutes ces choses mauvaises sortent du dedans et souillent l’homme.

L’esprit en revanche, c’est ton vrai toi. Lorsque Dieu créa l’homme au commencement, Il le créa esprit, avant qu’il fut manifesté plus tard dans la dimension physique et tangible, en se voyant doté d’un corps.

La chair, ce n’est donc pas toi; tu existais avant qu’une chair ne te soit donnée durant le processus de grossesse de ta mère. La Bible dit dans Jérémie 1-5 : « Avant que Je t’eusse formé dans le sein de ta mère, Je te connaissais… ». Cela voudrait littéralement dire: « Avant même que ta mère ne te conçoive physiquement dans son sein, tu existais ». Le « tu », c’est ton esprit qui sera ensuite manifesté dans le monde physique à travers le miracle de l’enfantement. Quand tu sais ces choses, tu connais qui est « ton vrai toi » et tu sais qui est censé diriger ta vie. C’est pourquoi la Bible nous dit, n’ayez pas soin de la chair pour en satisfaire les désirs.

En effet, la bataille entre la chair et l’esprit est gagnée par l’entité que tu nourris le plus et dont tu prends le plus soin. Lorsque tu nourris davantage ton esprit, comme il convient d’ailleurs, il grandit et assujettit aisément la chair. Alors, tu as une vie épanouie en phase avec les exigences bibliques, manifestant à tous égards les fruits de l’esprit. Par contre, lorsque tu nourris et prends davantage soin de la chair au détriment de l’esprit, c’est l’inverse qui se produit: ta chair devient de plus en plus forte pendant que ton esprit, ton vrai toi donc, devient de plus en plus faible, de sorte que la chair assujettit l’esprit et finit par lui dicter sa loi. Ainsi, tu as une vie décousue, aux antipodes des exigences bibliques. Tu ne vis désormais que pour accomplir les désirs de ta chair et te laisser mener du bout du nez par elle: Alcoolisme, drogues, immoralité sexuelle, animosités, querelles, instabilité émotionnelle, jalousies, etc. ainsi que les choses semblables, avec toutes leurs conséquences aussi dévastatrices, et l’enfer en bonus suprême. Car, vivre par la chair est tout simplement l’opposé de vivre par l’esprit. Or, c’est en vivant par l’esprit qu’on peut être agréable à Dieu.

Cela étant dit, j’imagine que tout chrétien aurait le désir de nourrir son être spirituel, afin que ce dernier prédomine et prévale sur la chair. Ne reste plus qu’à savoir quelle est la nourriture de la chair afin de l’en priver pour l’affaiblir continuellement, et quelle est la nourriture de l’esprit afin de l’en saturer pour le faire grandir, le rendre fort au détriment de la chair.

La nourriture de la chair.

Pour faire court, la chair se nourrit du péché. La Bible déclare à cet effet:

Galates 5: 17-21 (LSG) « Car la chair a des désirs contraires à ceux de l’Esprit, et l’Esprit en a de contraires à ceux de la chair; ils sont opposés entre eux, afin que vous ne fassiez point ce que vous voudriez……..Or, les œuvres de la chair sont manifestes, ce sont l’impudicité, l’impureté, la dissolution, l’idolâtrie, la magie, les inimitiés, les querelles, les jalousies, les animosités, les disputes, les divisions, les sectes, l’envie, l’ivrognerie, les excès de table, et les choses semblables… »

A chaque fois que tu pratiques l’une de ces choses, tu renforces la chair et en persévérant dans cette voie, tu la rends invincible, pour ton plus grand malheur. Tu l’aurais remarqué, plus tu pratiques le péché et plus tu as du mal à t’arrêter. Même si ton esprit est convaincu que c’est mal, il ne peut rien que subir, car ta chair est juste trop forte. Pire, cela ouvre la porte à des esprits impurs qui peuvent à force de persister dans le péché, venir t’influencer et t’engluer dans les liens du péché, de sorte que ton addiction devient juste chronique. Regardez juste la vie des alcooliques; plus ils boivent et plus ils ont envie de boire. Et que dire des drogués ? Plus ils se droguent et plus ils ont du mal à arrêter. Les prostituées, les impudiques, les colériques, etc. Si tu es déjà à cette étape oui, tu as besoin d’une délivrance. Un esprit plus fort que le tiens qui vienne en renfort à ton esprit affaibli, pour booster dehors le mal et remettre la chair à sa place. Voilà ce dont tu as besoin !

Toutefois, même quand cela est fait et que tu es libéré, si tu persistes dans les mêmes travers, le même scénario se reproduit, inlassablement. Mais tu peux mettre fin à ce cycle infernal en permettant à « ton vrai toi » de reprendre le contrôle. En réalité, ce n’est pas une option, c’est la seule, si tant est que tu veux hériter du Royaume de Dieu (Galates 5-21).

La nourriture de l’esprit.

Si la nourriture de la chair c’est de faire sa propre volonté, donc de pécher, la nourriture de l’esprit en revanche c’est faire la volonté de Dieu. Jésus notre Maître pouvait dire (Jean 4-34 LSG) : « …Ma nourriture est de faire la volonté de Celui qui M’a envoyé, et d’accomplir Son œuvre ».

De façon plus explicite, la Bible nous révèle que l’homme qui est esprit, ne fera pas que nourrir son corps physique, mais également et surtout son esprit, par la Parole de Dieu (Mathieu 4-4). En réalité, plus que la Parole, l’esprit se nourrit de ce que l’Esprit produit en nous, par l’obéissance.

Galates 5-22 (LSG) « Mais le fruit de l’Esprit, c’est l’amour, la joie, la paix, la patience, la bonté, la bénignité, la fidélité, la douceur, la tempérance ».

En persévérant dans ces œuvres, même si cela n’a l’air de rien au début, tu renforces progressivement l’esprit jusqu’à ce qu’il prévale sur la chair. Tu remarqueras à l’expérience que plus tu vis cette vie, et moins tu es séduit par le péché. Certains péchés commencent même à disparaître progressivement de ta vie sans que tu ne fasses de bataille particulière. Un matin tu te lèves et tu te dis tiens ! Il y a six mois que je n’ai plus essayé d’assommer mon mari avec le fer à repasser à cause de la colère. Tiens ! Ça fait aujourd’hui un an que je n’ai plus touché de fille, alors que c’était mon sport quotidien. Waouh… ! Voilà maintenant cinq ans que je suis resté fidèle à mon épouse. Comment cela a pu se faire ? Oui, presque inconsciemment, ta vie s’assainie et plusieurs vices prennent la clé des champs, parce que l’esprit est désormais fort pour leur faire la guerre et sauver l’âme.

Par ailleurs, renforcer l’esprit c’est le nourrir continuellement de la présence de Dieu. Dès lors, ne manque aucune occasion d’être exposé à la présence de Dieu. Cela intègre aussi bien les moments de dévotion personnelle (lecture et méditation de la Parole, Prières, Adoration, etc.) que les moments de recueillement en communauté.

Le vouloir et le faire.

Toute personne réellement née de nouveau qui entend ces choses, a forcément la volonté de plaire davantage au Seigneur. La Bible déclare que l’esprit est toujours bien disposé, même si la chair nous entraîne parfois dans ses faiblesses. Ce qu’il faut se rappeler à chaque fois, c’est que Celui qui a produit ce bon « vouloir » en nous est Le Seul capable de nous en donner « le faire », afin que nous accomplissions Sa parfaite volonté.  Nous devons donc soupirer après Sa manifestation, car comme dit l’Écriture, à l’homme cela est impossible mais à Dieu, tout est possible !


PARTAGER L'ARTICLE SUR

6 comments

  1. J’aime beaucoup tes articles qui me font le plus grand bien . Celui-ci en particulier me fait écho: j’avais grand besoin de le lire aujourdhui. Que Dieu te rende grâce!

    1. Amen ! Sois bénie et que notre Dieu se révèle davantage à toi. Je suis heureux que cet article t’ait fait du bien.

  2. merci vraiment pour ce site qui nous procure des bons enseignements et qui nous édifient et aussi merci à ceux qui prennent leurs temps pour écrire des prédications qui contribuent à la perfection du corps du christ

  3. Merci Seigneur pour ces ecrits qui sont si clair pour moi. Soit toujours la source d’insspiration pour les ecritures. Je decide de nourir uniquement mon Esprit desormais. Je compte sur toi car tu reside en moi et tu m’accorde pleinement cette force. Amen.
    Sois benis frere.

Write a response

Laisser un commentaire

Close
Your custom text © Copyright 2018. All rights reserved.
Close