Search

On me dit souvent que je ne suis pas spirituel ; je ne comprends pas !

1 Corinthiens 3 : 1-3 (Louis Segond révisé) : Pour moi, frères, ce n’est pas comme à des hommes spirituels que j’ai pu vous parler mais comme à des hommes charnels, comme à de petits enfants en Christ. Je vous ai donné le lait non de la nourriture solide car vous ne pouviez pas la supportez et vous ne le pouvez pas même à présent parce que vous êtes encore charnels. En effet, puisqu’il y a parmi vous de la jalousie et de la discorde, n’êtes-vous pas charnels et ne marchez-vous pas d’une manière toute humaine ?

 Le charnel est l’opposé du spirituel et c’est ce que l’apôtre Paul est entrain de faire comprendre aux chrétiens de Corinthe : on comprend donc qu’il y a bien des personnes nées de nouveau mais qui ne sont pas spirituelles comme l’indique le titre du présent article.

Comment peut-on alors comprendre le terme : Ne pas être spirituel ?

Notre être entier regroupe trois dimensions : le corps, l’âme et l’esprit. Nous, les humains, possédons toutes ces dimensions. Comment est-ce donc possible que certaines personnes soient spirituelles et que d’autres non, bien qu’ils soient des chrétiens ?

Ce que nous devons comprendre, c’est qu’ayant accepté Christ comme Sauveur et Seigneur de nos vies, notre esprit est regénéré : c’est l’essence même de notre nouvelle naissance. Mais en même temps, notre âme et notre corps sont toujours corrompus. Nous pouvons alors voir des personnes qui sont nées de nouveau mais qui marchent encore selon ce que leur chair leur dicte ou en suivant le rythme de leurs émotions.

L’Esprit de Dieu en eux n’a jamais eu l’occasion de s’exprimer et même s’Il le fait, Il n’est pas vraiment écouté parce que  » la voix de la chair  » est plus forte, parce que l’âme est si inaudible qu’il est difficile de comprendre que quelqu’un d’autre puisse parler. C’est la croissance de l’Esprit de Dieu qui détermine si une personne est spirituelle ou non. Pas besoin d’autre chose, c’est seulement quand on laisse le Saint-Esprit éclore en nous qu’on finit par avoir un le caractère spirituel.

Alors que dirions-nous des personnes qui ne sont pas spirituelles ? Dans 1 Corinthiens 3 : 3, nous avons une liste de comportements qui montre clairement que l’Esprit-Saint n’est pas à l’œuvre dans la vie de ces personnes. Dans Galates 5 :19-22, l’apôtre met en opposition les œuvres de la chair et le fruit de l’Esprit ; des fruits parce qu’ils sont appelés à croître et à aller à maturité. Avec le Saint-Esprit, c’est une question de processus. Pas question de le bousculer mais il faut Lui laisser le temps de se sentir en confiance en nous afin de se manifester pleinement, notamment à travers l’amour, la joie, la paix, la patience, la fidélité… (Galates 5 :22).

Les personnes charnelles pour la plupart du temps préfèrent faire fuir la « Douce Colombe », certaines fois par rébellion et d’autres fois à cause de l’ignorance. Elles n’ont jamais laissé l’Esprit dominer les autres dimensions de leur être. Toujours conduites par la chair en laissant de côté Celui qui leur a été envoyé pour accomplir cette tâche en elles. Les personnes charnelles sont celles qui refusent de laisser Dieu être réellement le centre de leur vie ; elles aiment le Seigneur ça c’est vrai, mais jusqu’où sont-elles prêtes à aller avec Lui ? Elles ont des limites ; elles aiment bien leur confort et le renoncement n’a jamais été leur problème majeur : elles sont sauvées ça leur suffit largement. Elles réagissent sur le coup à toutes les situations qui se pointent au bout de leur nez et ne se préoccupent pas vraiment de l’opinion de Dieu. Une personne charnelle n’aime pas trop le changement ; elle trimbale toutes les blessures de l’âme et na jamais lâché prise pour que le Seigneur règne dans sa vie.

Mais ça n’a jamais été la volonté de Dieu pour Ses enfants ; Son plan ne s’est jamais arrêté au Salut simple de l’Homme. Dieu désire aller au-delà car derrière ce Salut se cachent beaucoup d’amour et bien d’autres choses qui nous permettent de pouvoir vivre selon Sa volonté. C’est un devoir pour nous, de soupirer après la pleine manifestation de l’Esprit de Dieu dans nos vies. Dieu nous donne toujours le libre arbitre de choisir si nous voulons L’aimer et Le suivre ou non mais c’est à nous que revient la décision finale de ce que nous voulons. Pour devenir spirituel, c’est à nous de montrer plus d’intérêt au Saint-Esprit, car ce dernier devient triste quand Il remarque que Son hôte n’en a rien à faire de Sa Présence.

Eh bien, être une personne spirituelle n’est pas réservé à une catégorie de « Super chrétiens ». C’est une bonne nouvelle n’est-ce-pas ? On peut tous devenir spirituels et quitter les rangs du charnel tendant ainsi vers le souhait du Père pour tous Ses enfants. Bien-aimé(e) qu’attends-tu pour demander à Dieu de faire naître en toi ce désir de devenir plus spirituel ? Fais alors avec moi cette déclaration :

 » Seigneur, je reconnais que trop longtemps j’ai conduit ma vie selon mes désirs et laissé mes émotions me dominer. Je me repens aujourd’hui de cette voie et je choisis de Te suivre en laissant le paraclet m’instruire afin que Ton caractère soit totalement formé en moi. Je rejette les œuvres de la chair et je marche avec confiance, tout en développant le fruit de L’Esprit dans le nom de Jésus. Amen ! « 

Write a response

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close
Your custom text © Copyright 2018. All rights reserved.
Close