Search

Pierre : 4 leçons à tirer de sa vie.

PARTAGER L'ARTICLE SUR

Nous entendons parler de Pierre pour la première fois dans le Nouveau Testament. Si son prénom ne nous dit rien ou pas grand chose, nous devons savoir qu’il compte parmi les personnages incontournables et importants dans la vie de Jésus. En effet, Pierre fait partie des apôtres que Jésus a choisis pour faire des nations des disciples.

1. Son prénom symbolise la fermeté.

Quand nous entrons dans la vie chrétienne, nous devons être fermes dans nos choix, dans nos propos, dans notre conduite. Nous ne pouvons pas essayer plusieurs chemins qui pourraient nous mener à la perdition.

Dans les Evangiles de Matthieu, Marc et Luc, Pierre est le premier prénom de la liste des douze Matthieu 10 :2 (LSG) : « Voici le nom des douze apôtres. Le premier, Simon, appelé Pierre… ». Pierre était un inconstant au début de sa relation avec le Seigneur, il L’a même renié 3 fois alors qu’il Lui avait promis de ne pas L’abandonner. Il devint par la suite un disciple ferme et constant amenant des multitudes à Christ par l’Esprit. Son prénom araméen Simon signifie « roc ». Ce nom est utilisé par Jésus dans un jeu de mot en français par paronomase dans Matthieu 16 :18 (LSG) : « Et Moi Je te dis que tu es Pierre, et que sur cette pierre Je bâtirai Mon Eglise, et que les portes du séjour des morts ne prévaudront point comme elle« . Pierre représentait la base de fondement qui ne pouvait pas être détruite par qui que ce soit. Il était solide comme un roc. Sans une pierre, un bâtiment ne pouvait pas tenir et résister aux tempêtes.

2. Son métier l’a conduit vers son appel.

Nous avons tendance à penser qu’automatiquement, le métier que nous exerçons est en lien avec notre appel; cela est vrai dans certains cas. A l’époque de Jésus, il n’y avait pas autant de métiers qu’aujourd’hui. Jésus savait qu’en prenant Pierre, il allait savoir toucher les âmes car il savait pêcher.

Quand Jésus se trouvait au bord du lac de Génésareth, Il est monté sur la barque de Simon, un pêcheur de poissons. Simon avait du mal à pêcher car aucun poisson ne se pointait. En plaçant sa foi en Jésus, il a réussi à pêcher des poissons qui ont fait craquer son filet. En réalité, son acte de foi a été une porte ouverte pour son appel. Dans Matthieu 4 :19-20 (LSG) :  » Il leur dit : suivez-Moi et Je vous ferai pêcheurs d’hommes. Aussitôt, ils laissèrent le filet et Le suivirent ». Le filet trop plein est une image de la quantité d’âmes qui allaient venir à Jésus, à travers Simon Pierre. Jeter son filet veut aussi dire qu’il lâche la Bonne Nouvelle aux Hommes autour de lui.

3. La peur nous conduit à faire le mal.

Quand Jésus a été arrêté dans le jardin de Gethsémané, Il était entouré de Ses apôtres. Pris de panique, Simon Pierre a sorti son épée pour couper l’oreille droite de Malchius (Jean 18:10). Jésus l’a repris en lui disant de ranger son arme. Il voulait tout simplement protéger Jésus car il avait peur que quelque chose de mal Lui arrive. Aussi, Jésus le considérait comme l’un de ses amis Jean 15:15 (LSG) : « Je ne vous appelle plus serviteurs, car le serviteur ne sait pas ce que fait son maître ; Je vous appelle Mes amis, car tout ce que J’ai entendu de Mon Père, Je vous l’ai fait connaître ». Avant même que Jésus se fasse attraper par les juifs, Pierre était convaincu qu’il agirait en bon ami et qu’il serait là pour Lui. Quand des personnes ont reconnu Pierre comme semblable à Jésus, il a démenti à trois reprises par peur jusqu’à attirer la malédiction sur lui. Il savait ce qui l’attendait s’il avait reconnu être proche de Jésus. La peur est simplement un manque de foi. Quand nous laissons la peur prendre le dessus, nous avons de plus grandes chances de passer à côté des bénédictions car nous voulons éviter les moments difficiles. Si Pierre n’avait pas renié Jésus, il n’aurait pas eu de regrets ou il n’aurait pas eu peur de mourir pour le nom de Jésus.

4. L’autorité est un acte de foi.

Quand nous parlons avec autorité, nous croyons en ce que nous disons. Croire en ce que nous disons est tout simplement un acte de foi. Nous croyons par la foi que les prophéties vont s’accomplir et que la puissance de Jésus-Christ sera révélée. Il est important de croire sans douter. En effet, si nous doutons, nous pouvons faire passer Dieu pour menteur. Parler avec foi et autorité ne vient pas de nous mais du Saint-Esprit. Quand Il parle à travers nous, c’est Lui qui convainc les cœurs. L’autorité de Pierre pour une guérison d’un malade de naissance a montré la puissance de Dieu aux païens.

Actes 3:6-8 (LSG) : « Alors Pierre lui dit : Je n’ai ni argent, ni or ; mais ce que j’ai, je te le donne : au nom de Jésus-Christ de Nazareth, lève-toi et marche. Et le prenant par la main droite, il le fit lever. Au même instant, ses pieds et ses chevilles devinrent ferme ; d’un saut il fut debout, et il se mit à marcher. Il entra avec eux dans le temple, marchant, sautant, et louant Dieu ». Mais encore, quand le Saint-Esprit est descendu sur les disciples à la Pentecôte, c’est Pierre qui est allé prêcher la Bonne Nouvelle aux Juifs et trois mille personnes ont donné leur vie à Jésus.

Bien que Pierre fût parfois maladroit, le Seigneur l’a utilisé pour changer le cœur des Hommes perdus et les amener à la lumière qui est Jésus-Christ. Soyons fermes comme Pierre.


PARTAGER L'ARTICLE SUR
Write a response

Laisser un commentaire

Close
Your custom text © Copyright 2018. All rights reserved.
Close