Search

Pourquoi suis-je tout le temps en galère ?

PARTAGER L'ARTICLE SUR

La vie en général est une succession de saisons ; aucune saison n’est donc éternelle. Il y a un temps pour pleurer et un temps pour rire ; un temps pour se lamenter, et un temps pour danser. De ce fait, il peut arriver que tu connaisses des moments de galère. Si ces moments de galère viennent à être le quotidien de tous les jours, il urge qu’on s’y attarde pour en déceler les causes. Je partage avec toi à travers cet article, certaines habitudes financières qui pourraient justifier un temps de galère considérablement long:

Accumuler les dettes.  

Habacuc 2 : 6 (LSG) « Ne sera-t-il pas pour tous un sujet de sarcasme, De railleries et d’énigmes ? On dira: Malheur à celui qui accumule ce qui n’est pas à lui ! Jusques à quand ?… Malheur à celui qui augmente le fardeau de ses dettes ! »

Mon ami(e), il faut que tu saches qu’en tant qu’enfant de Dieu, tu n’es pas compatible spirituellement avec la dette. La volonté de ton Père pour toi est que tu sois un prêteur et non un emprunteur. Il faut que tu arrêtes de contracter de dettes pour vivre ou pour en payer une autre. Apprends à vivre en fonction de tes moyens et en te contentant du peu que tu as. Fais connaître tes besoins à ton Père par la prière, les supplications et les actions de grâces. Ton Père est fidèle et Il ne t’abandonnera pas.

En accumulant les dettes, tu creuses davantage ta poche, tu t’engouffres dans un cercle vicieux de précarité financière en laissant Mammon te gouverner. La Parole est claire là-dessus, en accumulant des dettes, tu es sujet(te) à des situations malheureuses, et tu es même l’esclave de celui qui prête (Proverbes 22:7). Tous ceux qui ont cette habitude financière ont simplement rejeté leur identité financière. N’accumule plus de dettes, ce n’est pas sage !

Faire du gaspillage.

Matthieu 14 : 20 (LSG) « Tous mangèrent et furent rassasiés, et l’on emporta douze paniers pleins des morceaux qui restaient ».

Les restes des pains issus des miracles de notre Seigneur Jésus-Christ ont été emportés à chaque fois. Que ce soit le miracle où environ cinq mille (5000) personnes avaient mangé (Matthieu 14 : 21) ou celui de quatre mille hommes (Matthieu 15 : 38), ce constat était le même.  Pourquoi ? Tout simplement pour éviter le gaspillage. Mon frère, ma sœur, si Jésus-Christ a eu à éviter le gaspillage, ce n’est pas toi qui vas te soustraire à cette sagesse.

Le gaspillage est l’habitude financière qui appauvrit le plus. Est-ce que tu comptes quand tu dépenses ? Est-ce que tu budgétises tes dépenses ? Ou bien tu joues au frimeur ou à la frimeuse en achetant tout ce qui est à la mode ? Laisse-moi te dire que la frime ne paie pas. Arrête de dépenser dans des futilités et des superflus et commence par tenir une comptabilité pour assainir tes finances.

Manger tout le temps dehors.

Aller manger dehors une fois en passant, n’est pas un crime. Mais en faire une habitude ne serait pas du tout sage. Si tu manges tout le temps dehors, c’est normal que tu demeures fauché(e). Manger dehors te revient toujours 3 ou 4 fois plus cher que si tu mangeais de succulents repas faits chez toi et au calme. Manger chez toi te revient donc moins cher, en plus c’est économique. Bien-aimé(e), il se trouve que le ventre n’a pas de mémoire. À la limite, il peut en avoir une, mais celle-ci ne dure que 24h ou 36h au maximum. Il oublie rapidement ce qu’il a consommé. Le ventre n’ayant pas de mémoire, il ne se souviendra pas de tous les bienfaits que tu lui as fait ou de ce que tu as mis en lui. La seule chose qui a de la mémoire, c’est l’investissement. Arrête donc de consacrer autant d’argent à ce qui serait dans l’oubli dans 36h au maximum.

Ne pas semer.

Psaumes 107 : 37 (LSG) « Ils ensemencent des champs, plantent des vignes, et ils en recueillent les produits. »

Mon frère, ma sœur, la vie est faite de saisons, tu le sais. Pour récolter, il faut donc semer. Tu ne peux récolter les fruits d’une saison sans semer préalablement. Dans chaque semence, il y a déjà le fruit. Si tu manges la semence aujourd’hui, c’est très probable que tu aies déjà aussi mangé le fruit. Discipline-toi donc à donner ta dîme, à faire des offrandes, selon ce que le Seigneur te mettra à cœur. Il se trouve que c’est la main qui donne qui reçoit, comme il est dit dans Proverbes 11 : 25 (LSG) « L’âme bienfaisante sera rassasiée, et celui qui arrose sera lui-même arrosé » Engage-toi donc, mon ami(e), à pratiquer la libéralité sous toutes ces formes.

Ne pas négocier ton salaire.

Psaumes 44 : 13 (LSG) « Tu vends ton peuple pour rien, tu ne l’estimes pas à une grande valeur. »

Dieu t’a créé avec au moins un don et un talent. La responsabilité te revient d’utiliser tes dons et talents pour apporter de la valeur ajoutée à tes semblables et par ricochet à ta vie. Tu ne dois donc pas les brader (dons et talents). Tu dois connaître ta valeur et la vendre mieux. Mon ami(e), tu as besoin d’argent pour faire face à tes besoins. Et pour ce faire, tu dois arrêter de te vendre moins cher. Oui, tu dois monétiser tes talents et dons à leur juste valeur.

Ne pas épargner et ne pas investir !

Proverbes 30 : 25 (LSG) « Les fourmis, peuple sans force, préparent en été leur nourriture ».

Beaucoup ont touché de l’argent et de grosses sommes sont passées par leurs mains, mais ils n’avaient pas de stratégies de rétention (épargne) et surtout de fructification (investissement) d’argent. Lorsqu’ils se retrouvent sans argent, ils sont ensuite étonnés et surpris.  Ne pas épargner, c’est compromettre son futur avec son présent. Mon ami(e), il ne pleut pas tous les jours, réserve alors assez d’eau pendant la saison pluvieuse pour être à l’abri de la soif pendant la saison sèche. Commence à développer des habitudes de conservation d’argent, en épargnant tout au moins 20% de tes revenus et celles du multiplicateur d’argent en investissant. Arrête donc de dépenser tout ce qui passe entre tes mains.

Négliger sa santé (son corps).  

1 Corinthiens 6 :19 (LSG) « Ne savez-vous pas que votre corps est le temple du Saint-Esprit qui est en vous, que vous avez reçu de Dieu, et que vous ne vous appartenez point à vous-mêmes ? »

Ton corps est devenu par excellence la demeure de Dieu. Quelle grâce ! Mesures-tu la portée de cela ? Tu ne t’en rends pas souvent compte, mais prendre soin de sa santé, c’est économiser beaucoup d’argent. Que manges-tu ? Que consommes-tu ? Comment utilises-tu ton corps ? Ne pas avoir une attention particulière et rigoureuse sur ce que tu manges ou sur ce que tu bois…c’est ouvrir la boite de pandore qui viendra épier tes finances. (Frais de consultation, de médicaments, d’hospitalisation…)

Si ton corps ne supporte pas le café, pourquoi le prendre pour faire plaisir à quelqu’un ? Il faut un esprit sain dans un corps sain dit-on, alors commence des abdos matinaux, pratique la marche, fais attention à ce que tu manges…bref prends soin de ton corps. Comme l’a dit l’homme de Dieu Raoul WAFO: « Négliger son corps, c’est abréger ses rêves ».

Pour conclure, je dirai que le/la seul(e) responsable de la façon dont tu gères ton temps de galère, c’est bien toi. Cette saison est inévitable car la vie est une succession de hauts et de bas. Tu as donc tout intérêt à revoir tes habitudes financières, à corriger ce qu’il faut afin de passer ce temps dans la quiétude en Jésus-Christ.


PARTAGER L'ARTICLE SUR

7 comments

  1. Svp; est ce que faire des économies ne va pas à l encontre de la parole qui dit qu’il ne faut pas se » soucier du lendemain car l’Éternel est là » ?
    Parce que beaucoup de chrétien ne travaillent pas, n’épargnent pas, parce qu’ils se basent sur le fait que Dieu est là et qu’ils auront tout à leur portée.
    N est-ce pas de la paresse, médiocrité et l’oisiveté ???

    1. Je vous remercie Sœur Aurélie pour l’intérêt que vous portez à l’article.
      L’épargne est bien biblique et ne vient pas à l’encontre du verset dont vous parlez. Pour preuve dans <> Joseph recommanda à Pharaon d’épargner 20% des récoltes. Nous connaissons tous la suite glorieuse de cette sagesse financière divine. On doit épargner parce que nous sommes intendant de Dieu et tout bon intendant doit bien gérer l’argent de son maître. Brandir l’excuse que Dieu prendra tout en charge, c’est manquer de sagesse car la bible dit <> . Ne pas épargner, c’est transgresser le principe de la conservation. La bible nous recommande de cultiver notre champs en Proverbes 28: 19
      En épargnant nous honorons Dieu et cela nous qualifie à devenir une source de bénédictions pour plusieurs. Nous avons tout intérêt à épargner. Par contre épargner pour ne plus dépendre de Dieu, serait vraiment insensé car notre source, notre abba c’est Dieu.
      Que Dieu vous bénisse !

Write a response

Laisser un commentaire

Close
Your custom text © Copyright 2018. All rights reserved.
Close