Search

Quand tout va mal, comment remonter la pente ?

Il y a ces moments où l’on accumule déceptions, épreuves, douleurs … à se demander comment faire ? Comment remonter la pente quand nous passons les pires moments de nos vies ? Quand nous ne voyons plus que l’obscurité des difficultés et que la lumière de l’espoir nous semble si lointaine ?

Romains 12 : 12 (LSG) « Réjouissez-vous en espérance. Soyez patients dans l’affliction. Persévérez dans la prière. »

Ne te laisse pas envahir par le désespoir et ne perds pas Dieu de vue.

Qu’il est difficile de garder le cap quand nous avons la sensation que tout s’effondre autour de nous ! Notre intelligence nous influence à penser que toute issue favorable semble impossible. La perte d’espoir s’immisce dans nos pensées et nous devenons défaitistes et découragés. Ce cercle vicieux qui se construit progressivement doit être interrompu. Arrête-toi un moment, pose-toi et demande-toi qui a le contrôle ? Qui te connaît mieux que toi ? Qui a ton destin entre Ses mains ? Alors pourquoi t’inquiètes-tu ? Pourquoi laisses-tu ces mauvais ressentiments qui ne sont pas de Dieu t’envahir ?

En toute circonstance, tente de te rappeler continuellement que tu ne dois jamais quitter ton Père Céleste de vue ; Il doit être dans ta ligne de mire, ton objectif, c’est Lui. Quelles que soient les circonstances qui t’entourent, ne te laisse pas influencer et remonte progressivement cette épreuve avec Jésus-Christ à tes côtés. Qui mieux que Lui connaît la douleur de l’épreuve, mais également la grâce du miracle qui l’accompagne ? Ne cherche pas à comprendre avec ton simple raisonnement, applique ta foi aveuglément afin de rayonner même dans les pires situations. Tu verras que tu seras capable de te relever dans n’importe quelle circonstance.

Psaumes 119 :116 (LSG) « Soutiens-moi selon Ta promesse, afin que je vive, et ne me rends point confus dans mon espérance ! »

Le Seigneur te fera grâce pour ta persévérance dans la douleur.

Jacques 5 : 11 (BDS) « Oui, nous disons bienheureux ceux qui ont tenu bon. Vous avez entendu comment Job a supporté la souffrance. Vous savez ce que le Seigneur a finalement fait en sa faveur, parce que le Seigneur est plein de bonté et de compassion. »

Est-ce que c’est douloureux ? Bien évidement. Pour combien de temps ? Personne ne le sait. Mais nous sommes sûrs d’une chose, c’est que Dieu nous aime, Jésus-Christ et Son sacrifice en sont la preuve. Alors que te faut-il d’autre pour croire et espérer malgré la douleur ? Il nous faut garder la foi quels que soient les temps difficiles que nous passons.

Persévère même si tu as mal, même quand tu n’arrives plus à mettre un pas devant l’autre, continue. Avance en rampant s’il le faut, mais avance … Notre Seigneur est attentif à notre comportement durant ces moments de malheurs et de doutes. Il n’y a aucun pas qui est inutile ; chaque progression que tu feras sera bénéfique pour te permettre d’accueillir pleinement tes grâces et ton repos. Persévère, cela plaît au Père quand dans ta faiblesse tu t’appuies sur Sa force.

Il tient Ses promesses !

T’a-t-Il déjà menti ? Ou est-ce plutôt toi qui n’en a fais qu’à ta tête ? Ton Père respecte chacune de Ses promesses, mais Il respecte également ce libre arbitre que chacun de nous avons. Si aujourd’hui certaines situations te semblent ne pas être la représentation de ce que Dieu t’a promis, sache qu’il n’appartient qu’à toi de changer la donne ; et ces moments souvent douloureux en sont l’occasion. Profite de ces instants pour développer de nouvelles capacités qui te rapprocheront des promesses de Dieu à ton égard.

Quel que soit le chemin emprunté actuellement, sache que cela n’efface en aucun cas la (les) promesse(s) que Dieu a faite(s) pour ta vie, cela t’en éloigne peut-être à des moments, mais tes bénédictions resteront toujours accessibles peu importe les difficultés ou les épreuves sur ton parcours. Aie foi quelle que soit la noirceur du moment que tu passes, car à partir du moment où tu dépends de Lui, ton Père te guidera toujours vers la lumière.

Jérémie 29 :11 (Parole de vie) « Oui, Moi, le Seigneur, Je connais les projets que Je forme pour vous. Je le déclare : ce ne sont pas des projets de malheur mais des projets de bonheur. Je veux vous donner un avenir plein d’espérance. »

Write a response

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close
Your custom text © Copyright 2018. All rights reserved.
Close