Search

Que nous enseignent ces quatre petits animaux remplis de sagesse (Proverbes 30 : 24-30) ?

Proverbes 30 : 24 (LSG) « Il y a sur la terre quatre animaux petits, et cependant des plus sages »

La Parole de Dieu dans le livre des Proverbes de Salomon au chapitre 30 fait mention de quatre animaux, qu’elle qualifie de petits. Il s’agit de la Fourmi, le Daman, la Sauterelle et le lézard. Quelles leçons pouvons-nous tirer de l’attitude et du style de vie de ces animaux ?

La fourmi 

La fourmi nous enseigne plusieurs leçons notamment la discipline, le travail, la solidarité… mais nous attarderons particulièrement dans le cadre de cette étude sur la planification.

Proverbes 30 : 25 (LSG) « Peuple sans force, elles préparent en été leur nourriture »

Proverbes 6 : 7 -8 (LSG) « Elle n’a ni chef, ni inspecteur, ni maître ; elle prépare en été sa nourriture, elle amasse pendant la moisson de quoi manger. »

Selon le dictionnaire, la planification c’est le fait d’organiser avec rigueur, en catégorisant les tâches au programme, sans laisser de place au hasard ou à l’imprévu. Chacun de nous se plaît à faire des plans pour sa vie, celle de ses enfants, de ses amis, son ministère, ses projets, etc.

En effet, rien ne pousse la fourmi au travail ; la Parole de Dieu nous enseigne qu’elle n’a ni chef, ni surveillant, ni gouverneur. Mais elle est toujours animée par le sentiment qu’il y a un temps dans lequel elle doit amasser ce qui la fera vivre quand viendront les mauvais jours.

C’est de notre vivant qu’il nous faut amasser des richesses éternelles et des biens dans les cieux, où les voleurs n’approcheront pas et où la teigne ne détruira pas. Je pense pour ma part que ce sera une sorte de folie de ne penser qu’au temps présent, quand toute une éternité est mise en jeu.

Luc 14 : 28 (LSG) « Car, lequel de vous, s’il veut bâtir une tour, ne s’assied d’abord pour calculer la dépense et voir s’il a de quoi la terminer » 

Le Daman

Le Daman à son tour, nous enseigne plusieurs leçons mais nous retiendrons la sagesse.

Proverbes 30 : 26 (LSB) « Les damans, peuple sans puissance, placent leur demeure dans les rochers »

  • Un peuple faible (sans puissance)

Avoir conscience de notre petitesse est la première condition pour devenir sage. Comme l’humilité nous convient en présence de Celui qui est merveilleusement Grand, qui est revêtu de majesté et de magnificence, dont la grandeur est insondable, qui prend les sages dans leurs ruses et qui donne la grâce aux humbles !

  • Placer sa confiance en l’Eternel

En vérité, il n’y a de sécurité qu’en se tenant bien auprès du Rocher des siècles : le Seigneur Jésus. Quand le daman est dans le rocher, une chose est sûre, sa sécurité ne dépend pas de sa puissance à lui, mais bien de celle du rocher lui-même. De même, pour celui qui a trouvé son refuge en Christ, sa sécurité ne vient pas de lui, mais de Christ Lui-même. C’est à Lui que l’ennemi devrait avoir affaire avant de pouvoir nuire au coupable qui se réfugie en Lui. Or Christ l’a vaincu une fois pour toutes, ayant été obéissant jusqu’à la mort, la mort de la croix.

La Sauterelle

La Sauterelle également nous enseigne plusieurs leçons, mais nous retiendrons la Discipline.

La marche chrétienne est une vie qui nécessite, pour qui veut aller jusqu’au bout, un minimum de discipline. Un père soucieux du devenir de son fils commence par le discipliner. En effet, il le forme pour qu’il devienne ce qu’il veut qu’il soit.

Proverbes 30 : 27 (LSG) « Les sauterelles n’ont point de roi, et elles sortent toutes par divisions »

Par définition, la discipline est une règle de conduite commune aux membres d’un corps, d’une collectivité ; l’obéissance à cette règle.

Si nous voulons revenir à la relation d’un père et son fils, c’est tout simplement la formation que ce dernier donne à son enfant. Un père ne discipline pas les enfants des autres, mais il accorde une attention spéciale à la formation de ses propres enfants. Un bon père veut que son fils soit obéissant. Il veut qu’il dise la vérité. Il veut qu’il soit honnête. Il veut qu’il soit travailleur. Il veut qu’il soit poli et plein d’égards envers les autres. En tant qu’enfants de Dieu, nous devons être disciplinés. Notre vie doit être bien réglée sur la Parole de Dieu et nous devons être prompts à nous laisser guider par le Saint-Esprit.

Le lézard

Le Lézard nous enseigne plusieurs leçons, mais nous retiendrons l’audace ou la Foi.

Proverbes 30 : 28 (LSG) « Le lézard saisit avec les mains, et se trouve dans le palais des rois »

Le Lézard est le dernier des quatre petits animaux cités par le livre de Proverbes, au chapitre 30 verset 24. Le Lézard en réalité est un modèle ou un exemple d’audace ! Il est petit, faible, on peut l’attraper à la main et pourtant les palais des rois lui sont facilement accessibles. Il a cette témérité qui fait que rien ne l’arrête. Il ose, il a le courage d’aller même dans les palais des rois au prix de sa vie.

Chrétien (ne) que nous sommes, avons-nous une foi audacieuse ?

En effet, l’audace de la foi permet de croire ce qui, à vue humaine, n’est pas possible ou accessible. C’est-à-dire croire ce qui parait impossible. Cette Foi est constituée d’une solide espérance en Christ. Par la Foi, par cette audace de la Foi, par cette Foi qui ose, nous avons accès au palais du Grand Roi, au trône de la grâce. Cette foi repose sur Jésus-Christ et non sur nous-mêmes.

Que le Seigneur veuille nous accorder cette sagesse qui consiste : à nous occuper de l’avenir, tandis qu’il en est encore temps, comme les fourmis ; à nous mettre à l’abri, comme les damans, en mettant notre confiance en Celui qui est le Rocher des siècles ; à être disciplinés comme les sauterelles, nous laissant conduire par Son Esprit en toutes choses et par l’audace accéder au palais royal à l’instar du Lézard.

Write a response

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close
Your custom text © Copyright 2018. All rights reserved.
Close