Search

Qu’est-ce que l’onction ?

PARTAGER L'ARTICLE SUR

L’onction est de prime abord la puissance de Dieu qui opère au travers de tout chrétien par le biais du Saint-Esprit, pour accomplir Ses desseins et un mandat divin particulier. L’onction est un revêtement spirituel spécifique, un principe actif de l’Esprit Saint, une certaine habilitation concernant un domaine particulier pour une mission précise. Elle peut être destinée soit à l’adoration, l’évangélisation, la louange, la prédication, la délivrance, etc. De plus, elle se positionne sur des personnes en Christ pour rendre ministère.

 Comment la recevoir ?

Dans l’Ancien Testament, on oignait en versant de l’huile parfumée sur la tête d’une personne ou sur un objet que l’on consacrait ainsi à Dieu. Avec cette huile, l’on vouait au service de l’Éternel des objets désormais sacrés ou habilitait une personne à exercer une mission précise, sous mandat divin. Sous l’ancienne alliance, l’onction a servi pour consacrer trois types de personnes en particulier: les prophètes, les sacrificateurs (et lévites) ainsi que les rois. L’huile déversée sur la tête est le symbole de la sainteté voulue par Dieu car rien d’impur ne doit être admis dans la présence de Dieu. Elle préparait ainsi la personne ointe à recevoir et à manifester la puissance de Dieu.

D’ailleurs, c’est un acte sacré qu’il ne faut pas pendre à la légère. L’huile utilisée dans l’Ancien Testament était préparée à base d’une recette secrète de Dieu donnée à Moïse. Elle se constitue de myrrhe, de cinnamome, de roseau aromatique ainsi que d’autres ingrédients non révélés. Il était interdit à l’époque de la reproduire pour un usage personnel à part celui du sanctuaire.

Exode 30 :25 (LSG) Tu feras avec cela une huile pour l’onction sainte, composition de parfum selon l’art du parfumeur; ce sera l’huile pour l’onction sainte.

Mais dans la nouvelle alliance, n’avons plus mention de l’onction transmise par huile d’onction mais plus par imposition des mains. L’huile d’onction n’a pas disparu pour autant. Nous découvrons dans l’épître de Jacques qu’on peut l’appliquer pour oindre le malade (Jacques 5:14). Néanmoins, il convient de révéler que cette huile n’est pas de la même composition que celle jadis préparée par Moïse. Il n’est plus question d’une infusion de plantes dans de l’huile dont les anciens avaient la recette, pour guérir diverses pathologies.

Il existe d’ailleurs un débat en milieu ecclésiastique sur comment oindre de nos jours. Certains estiment qu’il faut imposer les mains et prier simplement pour qu’un transfert s’opère, conformément à l’esprit de la nouvelle alliance et d’autres sont plus attachés à la façon de le faire dans l’Ancien Testament avec notamment de l’huile d’onction. Ni l’un ni l’autre n’est mauvais en soi, pour peu qu’on se laisse conduire par le Saint-Esprit. Et Dieu est souverain, Il peut même oindre quelqu’un sans qu’on lui impose les mais ni qu’on lui applique de l’huile d’onction.

Retenons néanmoins que depuis notre nouvelle naissance, la puissance (l’onction) du Saint-Esprit est en chacun de nous, même si elle n’est pas active dans la vie de tous. Certains ont juste besoin de la réactiver tandis que d’autres ont besoin juste de grandir dans l’exercice de l’onction.

A quoi sert-elle ?

L’onction sert premièrement à transformer tout individu qui l’a reçue en le dotant de capacités surnaturelles. Elle a le pouvoir de changer tout caractère, toute vision et toutes perspectives. De pallier au manque ainsi que de changer la faiblesse afin que l’on soit à la hauteur de ce que Dieu attend de nous. Elle met un signe distinctif de personne mise à part, pour des résultats spectaculaires aux yeux des hommes.

L’onction est unique mais multiformes, selon ce que Dieu veut accomplir de particulier à travers la vie de chacun. Elle peut être une forte puissance pour guérir les cœurs brisés, les malades, les affligés, donner de l’espoir à ceux qui souffrent. Elle peut se manifester dans la vie de quelqu’un d’autre par une grande sagesse ou connaissance de la Parole (exemple des enseignants de la Parole), etc. selon les sept branches de l’Esprit dont nous parle Esaïe 11:2. Quoiqu’il en soit, l’onction brise les jougs et amène à la délivrance (Esaïe  10-27). De surcroît, elle amène la vie là où il y avait la mort et l’insuffisance. Elle transmet l’image de Christ et de Ses œuvres dans le monde.

Mais le but  premier est de permettre à toute personne de croire en Dieu, par l’évangélisation, d’être sauvée et de vivre de Sa crainte. Elle est aussi donnée pour combattre le monde des ténèbres et amener à manifestation les desseins de l’Éternel.

Le diable hait farouchement ceux qui sont oints (Exemple du Roi David combattu par les Philistins 1 Chroniques 14 : 8). Bien des envoyés de Dieu puissamment oints furent persécutés, torturés, rejetés, mis à mort comme Esaïe, Jean–Baptiste, Jésus, Étienne, Etc.

Par ailleurs, l’onction amène la protection; c’est une immunité spirituelle. Dieu a formellement interdit de toucher à Ses oints.

Psaumes 105 : 15 (LSG) Ne touchez pas à Mes oints et ne faites pas de mal à Mes prophètes.

Par exemple, ceux qui se sont moqués de la calvitie d’Élisée ont payé de leurs vies. Les oints de Dieu sont respectés, c’est à Dieu seul de les juger ou les reprendre s’il advenait qu’ils commettent une faute. Néanmoins, l’onction implique son lot de souffrances, de sacrifices, de dangers et d’incompréhension.

Comment la conserver ?

Conserver l’onction requiert de multiples efforts: il faut avoir une faim et une soif pour la Parole, la méditer constamment et aimer la prière. En plus de prier constamment, il est impératif d’avoir un programme à respecter ainsi qu’une vie de jeûne et de consécration. L’onction est active et efficace lorsqu’on est constamment connecté à la source de l’onction, c’est à dire Dieu.

D’autre part, il faut servir Dieu dans la mission car l’onction est donnée pour un but et ne pas s’en servir peut l’éteindre progressivement en soi. Aussi, il convient de vivre dans la sanctification, l’humilité et côtoyer des personnes ointes.

Sans cette rigueur, on peut facilement perdre l’onction. Quel en sont les risques ?

Sans onction du Saint-Esprit l’Eglise, le ministère singulier des personnes ne sont pas efficaces; il n’y aura aucun impact sur la vie du chrétien. Il existe de fausses onctions: signes, miracles mensongers par de faux serviteurs de Dieu pour séduire les croyants par des pouvoirs diaboliques. C’est pour cela qu’il faut faire attention aux personnes qui nous oignent ou qui veulent exercer l’onction sur nous. Certains exercent l’onction de Dieu sans Dieu. Ils ont laissé Dieu en chemin pour embrasser de nouvelles alliances. Elles donnent l’impression de travailler pour Dieu mais en réalité, Dieu ne les connaît pas. Il faut du discernement pour les reconnaître.

Tout péché qui persiste conduit à la mort ou à la destruction tel que Saül, il est allé au-delà de son appel; tel que Samson en divulguant le secret de sa force spirituelle à Dalila. Tu dois donc faire en sorte que ne pas aimer l’onction plus que Dieu et le manque de respect des principes de la consécration la diminue. Il n’y a rien de plus important pour l’oint de Dieu que sa relation avec le Dieu qui l’a oint.

Plus qu’un simple fluide, qu’une énergie, qu’une force ou une puissance, elle reste tout de même une particularité du Saint-Esprit. L’onction est le fruit de la grâce de Dieu dans la vie des croyants mais aussi de Son appel en chacun de nous. Elle peut plus ou moins grandir selon notre sincérité et notre engouement. Néanmoins, la préserver et la faire grandir impliquent d’énormes sacrifices et une bonne discipline.

Dieu vous bénisse !


PARTAGER L'ARTICLE SUR

3 comments

  1. Bonjour, je tenais à vous remercier pour votre partage sur l’onction. Ça m’a richessment béni. Bonne journée à vous.

Write a response

Laisser un commentaire

Close
Your custom text © Copyright 2018. All rights reserved.
Close