Search

SOS : je n’arrive jamais à finir mes projets.

PARTAGER L'ARTICLE SUR

Démarrer un projet peut constituer la phase la plus compliquée pour certains mais garder le cap et aller jusqu’au bout, n’est pas toujours évident pour d’autres. De nombreux facteurs peuvent constituer un frein à la réalisation de ton projet. Pour mener tes projets jusqu’à leur terme, tu dois garder ta motivation ; et pour ce faire, certaines attitudes te seront indispensables. Je te propose huit (8) attitudes à adopter pour ne plus avoir des projets inachevés.

1. Reste connecté(e) à Dieu

L’erreur que plusieurs commettent, c’est de se concentrer sur eux-mêmes et de ne pas s’appuyer sur Dieu dans la réalisation de leur projet. Pour tout rêve que le Seigneur t’a inspiré, tu dois retourner vers Celui qui t’a communiqué la vision quand tu es en panne d’idées. Il est fidèle pour te remettre sur les rails et rafraîchir tes idées. Dieu peut tout faire ; ne pense pas que certains domaines de ta vie sont ta chasse gardée et que Dieu ne peut y intervenir.

Quand plus rien n’avance, retourne vers Celui qui t’a inspiré le rêve. Il te donnera la force et la capacité de poursuivre. 2 Corinthiens 3 : 5 (LSG) « Ce n’est pas à dire que nous soyons par nous-mêmes capables de concevoir quelque chose comme venant de nous-mêmes. Notre capacité, au contraire, vient de Dieu. » Dans la réalisation de ton projet, tu dois être soumis(e) à la volonté de Dieu. Ce n’est pas parce que tu le sens dans ton cœur qu’il vient forcément de Dieu ou que c’est le moment de le réaliser. Jacques 4 : 15 (LSG) « Si Dieu le veut, nous vivrons, et nous ferons ceci ou cela. ».

2. Choisis un domaine qui te passionne

La passion ouvre des voies et abreuve ta motivation. Ta passion est liée à ta mission de vie. Choisis toujours de te lancer dans un projet qui soit conforme à tes passions. Tu auras des difficultés à rester motivé(e) sur un projet qui ne te passionne pas. Tu ne pourras te maintenir dans un domaine qui ne t’intéresse pas. Alors, avant de commencer, sois sûr(e) que c’est un projet qui t’intéresse vraiment et dans lequel tu éprouveras du plaisir à travailler toute ta vie. C’est le fort désir de Néhémie de reconstruire le mur de Jérusalem, qui lui a donné la force de tenir ferme face aux moqueries et mépris de Sanballat et Tobija. Tout projet a ses ennemis, c’est ta passion qui t’aidera à leur résister. Et c’est ta capacité à leur résister qui te donnera de triompher. Néhémie 2 : 19-20 (LSG) « Sanballat le Horonite, et Tobija, le serviteur ammonite, et Guéshem, l’Arabe se moquèrent de nous et nous méprisèrent (…) Et je leur fis cette réponse : Le Dieu des cieux nous donnera le succès. Nous, Ses serviteurs, nous nous lèverons et nous bâtirons (…) »

3. Évalue tes ressources

Tu ne pourras travailler sur un projet à terme, si tu n’as pas su évaluer les ressources dont tu auras besoin. En fonction de ton projet, tu dois déterminer les ressources financières, matérielles et humaines nécessaires. Tu ne pourras achever un projet dont tu n’auras pas toutes les ressources vitales.

Luc 14 : 28-31 (LSG) « Car, lequel de vous, s’il veut bâtir une tour, ne s’assied d’abord pour calculer la dépense et voir s’il a de quoi la terminer, de peur qu’après avoir posé les fondements, il ne puisse l’achever, et que tous ceux qui le verront ne se mettent à le railler, en disant : Cet homme a commencé à bâtir, et il n’a pu achever ? Ou quel roi, s’il va faire la guerre à un autre roi, ne s’assied d’abord pour examiner s’il peut, avec dix mille hommes, marcher à la rencontre de celui qui vient l’attaquer avec vingt mille ? ». Ce processus de réflexion et de délibération, qui te permet de calculer les coûts et de prévoir les dangers et les opportunités futurs, devrait te permettre de planifier ton projet et d’éviter toute probabilité d’abandon, faute de ressources.

4. Fixe-toi des objectifs

L’une des raisons qui t’empêchent d’aller au bout de ce que tu entreprends, c’est le manque d’objectifs clairs et précis. Sans objectifs, tu ne sauras quoi faire ni comment le faire. Tu auras du mal à définir tes tâches et à être concret dans tes actions si tu n’as pas d’objectifs. Les objectifs que tu te fixes, t’aident à ne pas baisser les bras à la moindre difficulté, à t’organiser et à bien gérer ton temps. Aie principalement des objectifs réalisables. Proverbes 13 : 16 (BFC) « Un homme avisé réfléchit avant d’agir mais les sots font étalage de leur bêtise ».

5. Reste déterminé(e)

Marc 9 : 23 (LSG) « Tout est possible à celui qui croit ».Ton parcours sera parsemé d’embûches mais cela ne signifie pas que tu ne peux pas réussir ton projet. Le quotidien d’un entrepreneur n’est pas exempt de difficultés. Cependant, tu dois rester déterminé(e) et confiant(e) en Celui qui t’a communiqué le rêve. Rien ni personne ne doit te stopper dans ton élan. Reste obstiné(e) quoiqu’il advienne.

6. Aie confiance en ce que Dieu a mis en toi comme capacités

Laisser inachevé un projet qu’on avait entamé avec euphorie, sans pouvoir le terminer, relève aussi d’un manque de confiance en les capacités que Dieu a mis en nous. Il y a toujours ce sentiment qui naît sous forme de doute ou de peur quand on évolue dans son projet. On se pose mille et une questions, on ne se croît plus assez capable d’y arriver. Et quand le démarrage tourne au ralenti, le doute s’installe.

Les doutes qui nous assaillent finissent par jouer sur nos capacités et l’estime que nous avons de nous-mêmes. Et au final, on capitule, laissant en l’état, un projet prometteur qui avait déjà bien démarré. Concentre-toi sur tes progrès plutôt que sur tes échecs. 2 Timothée 1 : 7 (Parole Vivante) « Car ce n’est pas un esprit de timidité, de lâcheté ou de défaitisme que Dieu nous a donné, mais un esprit de courage, d’amour et d’enthousiasme, c’est un esprit actif et aimant qui nous rend forts et capables d’aimer ; il nous donne un jugement sain et une parfaite maîtrise de nous-mêmes. »

7. Aie de bonnes habitudes

En créant de bonnes habitudes de travail pour ton projet, tu te donnes plus de possibilités de le mener à bien afin de garder la motivation. Tu peux notamment apprendre à ne pas gaspiller ton temps, à ne plus procrastiner sur une tâche que tu peux faire maintenant, à réduire tes heures de distractions, avoir de bonnes compagnies, etc. Mais surtout, tu dois te concentrer sur tes réalisations. Focalise-toi sur tes succès, aussi minimes soient-ils, célèbre-les. Ils t’aideront à rester motivé(e) au quotidien et te pousseront à chercher constamment à parfaire ce que tu fais. 1 Samuel 17 : 34 -37.

8. Abandonne s’il le faut

À force d’entendre qu’il faut persévérer dans son projet, on occulte l’idée d’abandonner quand ça ne marche pas. N’aie pas peur d’abandonner une idée qui ne marche pas à la suite de plusieurs essais. Ne force pas, lorsqu’en dépit de tes efforts, les choses ne bougent pas. Ferme la page et ouvres-en une autre. Ne te limite pas à cette seule idée de projet alors que tu peux accomplir bien d’exploits sur d’autres projets. Les expériences acquises te seront utiles et te permettront d’aller plus vite sur cet autre projet que tu entameras.

En somme, engage-toi à aller jusqu’au bout de tout projet que tu commences. Toutes les fois que tu voudras abandonner, rappelle-toi de la raison pour laquelle tu as commencé sans omettre de repasser dans ton esprit le but à atteindre à terme.


PARTAGER L'ARTICLE SUR
Write a response

Laisser un commentaire

Close
Your custom text © Copyright 2018. All rights reserved.
Close