Search

Soumission & amour : deux piliers pour devenir une seule et même chair

Le mot soumission vient du latin  » Submissio  » qui veut dire « sous mission ». Ainsi, il est défini comme l’action de se soumettre, de se ranger sous l’autorité de quelqu’un.

 

Lorsque la Bible recommande dans Ephésiens 5:22 que la femme soit soumise à son mari comme au Seigneur, c’est lui demander de rester totalement sous la direction de son mari. Plus haut, il est dit de se ranger sous l’autorité de ; donc de son chef qui, ici, est son mari. Toi femme, qui es prête à te plier en quatre en croisant le Bishop ou qui tremblote presque devant le Pasteur mais es prête à aller à la braise avec ton époux à la moindre incartade, tu es insoumise et pis, tu désobéis à Dieu (Ephésiens 6:5-7), puisque son autorité vient de Dieu. La Bible dit, soyez soumises comme au Seigneur. Autant le Pasteur représente Christ, autant ton Mari  l’est aussi.

 

Une femme qui hausse le ton sur son mari est insoumise. Une femme qui ne consulte pas son mari avant de prendre des décisions importantes n’est pas soumise non plus. Il en est de même pour celle qui n’obéit pas aux principes cardinaux du foyer.

 

Le livre des sages dit que celui qui trouve une femme trouve le bonheur, mieux, c’est une grâce qu’il obtient de l’Éternel. Penses-tu être cette grâce en prônant la parité dans le foyer et voulant exercer l’autorité à la place de ton époux ? Penses-tu lui procurer ce bonheur en le contrariant devant vos enfants ou invités même s’il n’a pas raison ? Tu n’es pas soumise et tu affaiblis non seulement l’autorité du père, l’autorité du chef qu’il est et tu crées la division en posant les germes de la rébellion au sein du ménage (valable pour le mari). Ça nous y reviendrons.

 

Mais mari, ta femme t’est soumise ne sous-entend pas, la brimade, le mépris, l’esclavage. Non ! Bien au contraire. La Bible te demande de l’aimer comme Christ a aimé l’église, en se sacrifiant pour elle. Une femme soumise n’est pas une serpillière mais elle a plus de valeur qu’une Perle rare (Proverbes 31:10) qu’il faut honorer, sanctifier, voire glorifier par les actes, la parole et l’amour vrai (Ephésiens 5:25).

 

Devenir une seule chair ne concerne pas que l’aspect sexuel. D’aucuns voient seulement le côté lascif de la notion  » Une seule chair  » mais cela va au-delà. En étant soumise pour l’une, et aimant pour l’autre, vous obéissez à Dieu et devenez ainsi Un en Christ, car vous êtes les membres d’un seul corps (Ephésiens 5:30).

 

Écoutez ! Cela ne sert à rien d’aller au septième ciel et de redescendre chaque fois dans l’enfer créé par les crises de désobéissance. Femme, tu peux lui offrir ton intimité 24h/24, si tu ne le respectes pas, tu n’as rien fait. Je ne bannis pas l’intimité au foyer. Loin s’en faut. La Bible la conseille fortement pour la multiplication (Genèse 1:28), et  pour éviter l’adultère (1 Corinthiens 5:7). Homme, tu peux la combler d’or, etc. si tu ne l’honore pas, tu passes à côté de ce que veut Dieu et vous ne faites pas une seule chair selon Sa Parole. Être une seule chair c’est être les membres du corps de Christ. Or, l’on ne peut en être membre qu’en étant ami de Jésus-Christ ; mais seuls ceux qui gardent Ses commandements sont Ses amis (Jean 14:15). Soumettez-vous (femmes) et aimez (maris), pour faire une seule chair dans le foyer.

 

Que Dieu vous bénisse dans le nom de Jésus-Christ !

Write a response

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close
Your custom text © Copyright 2018. All rights reserved.
Close