Search

Une bonne réputation ou un bon cœur ?

La réputation c’est la manière dont quelqu’un, quelque chose est connu, considéré dans un public. C’est aussi l’opinion favorable ou défavorable du public pour quelqu’un, quelque chose (Le Larousse).

Voici ce qu’en dit la bible :

Une bonne réputation vaut mieux que de grandes richesses : l’estime des autres est préférable à l’or et à l’argent. Proverbes 22 : 1 (BFC)

La réputation est associée à la renommée et les deux expressions sont utilisées indifféremment selon les versions de la Bible. La renommée est liée au nom. Ainsi, l’on peut imaginer que la réputation est ce à quoi l’évocation de ton nom fait penser.

Pour moi qui un moment ai baigné dans l’univers du basketball, le nom Michael Jordan était (et est toujours d’ailleurs) légendaire, mythique, associé au talent et à l’excellence.

Les univers de la musique, des finances, des nouvelles technologies pour ne citer qu’eux, comportent leurs célébrités, des personnes qui ont une renommée internationale. Outre leur indéniable talent, il y a bien souvent toute une équipe derrière qui veille à ce que leur réputation reste la plus belle possible.

As-tu bonne réputation ? Cherches-tu à avoir une bonne réputation ? Est-ce l’objet de ta quête aujourd’hui ?

C’est bien d’avoir une bonne réputation

Avoir une bonne réputation est quelque chose de très appréciée. La Bible ne le contredit pas non plus; en effet, Ecclésiastes 7 :1 (LSG) dit : « Une bonne réputation vaut mieux que le bon parfum(…) ».

En général, nous nous préoccupons tous de notre renommée mais plus encore les personnes qui aspirent à une certaine célébrité. Ainsi, outre leur talent qu’elles s’emploient à développer et affiner, elles vont faire des belles actions telles que : faire des dons de charité, faire du bénévolat dans une œuvre d’intérêt public, être défenseur d’une cause, soutenir une organisation, etc. De belles choses n’est-ce pas ?

As-tu remarqué que ces belles actions sont rarement faites dans le secret ? T’es-tu demandé pourquoi ? La réputation, la renommée fait souvent appelle à une sorte de validation d’un public. Il y a donc nécessité que ce qui est fait (de bien) soit vu. Qu’en est-il de ce qui est fait de moins bien ?

De qui cherches-tu la validation ?

Je t’invite à considérer deux hommes dont le passage sur terre fut à des époques différentes.

Les deux furent des rois. Mais ils n’ont pas toujours eu une superbe réputation. L’un d’eux fut même un assassin et un impudique. Il fut aussi musicien, poète, amoureux de Dieu et redoutable adorateur. J’ai nommé David, fils d’Isaï.

Sa réputation était-elle lisse ? Non ! Sa marche avec Dieu était-elle parfaite ? Non ! Dieu l’aimait-il ? Oh Oui ! Dieu Lui-même a dit de lui qu’il était l’homme selon Son cœur. Dieu savait qu’il accomplirait toutes Ses volontés (Actes 13 :22). Que dit Dieu de toi ?

Le deuxième avait tellement mauvaise réputation qu’il fut mis à mort in fine, de la façon la plus ignominieuse à son époque et avec de vrais criminels. Pourtant Il est le Fils bien-aimé de Dieu : Jésus.

Jésus fut un personnage très controversé. Aujourd’hui, s’afficher avec des célébrités de la politique, de la musique et du sport est quelque chose de très apprécié voir recherché. De même, il serait gênant de voir un Président de la République faisant amis-amis avec un délinquant, par exemple. Jésus, Lui, côtoyait parfois des personnes de moralité très douteuse… et Il ne s’en cachait pas.

Mais Il faisait ce pour quoi le Père l’avait envoyé. C’est pourquoi à trois reprises au moins, Dieu fit cette validation publique : « Celui-ci est Mon Fils, Mon bien-aimé que j’ai agréé. Ecoutez-le ! » De qui viens ta validation ?

C’est mieux d’avoir un bon témoignage

Dans le livre d’Actes des Apôtres, l’expression : « de qui l’on rend bon témoignage » revient un certain nombre de fois. Elle fut employée entre autres pour :

Les frères devant servir aux tables (Actes 6 :3) ; Corneille (Actes 10 :22) ; Timothée (Actes 16 :2), etc. Ces personnes avaient en commun la crainte de Dieu. Ceux qui rendaient bon témoignage d’elles étaient des serviteurs de Dieu.

Bien-aimé, être bien vu et apprécié des hommes est-il ton objectif ? Accomplis-tu des œuvres dans ce sens ? Si oui, tu risques de passer à côté de ta destinée divine.

Bonne réputation ou bon cœur ? La réponse se trouve en I Samuel 16 :7b : «…L’Eternel ne considère pas ce que l’homme considère; l’homme regarde à ce qui frappe les yeux, mais l’Eternel regarde au cœur ». La réputation selon le monde est bâtie sur ce qui frappe les yeux. Cependant, soyons clairs. Il ne s’agit pas pour toi de faire délibérément des choses pour ternir ton image. Non ! Cherche à avoir Le bon cœur : celui de Dieu. Tu auras ainsi une bonne réputation à Ses yeux. Et comme à la réputation selon le monde correspondent des œuvres, à la réputation selon Dieu correspondent aussi des œuvres.

La bonne nouvelle c’est qu’Il les a déjà préparées afin que tu les pratiques (Éphésiens 2 :10).  Connais-les, pratique-les, afin qu’au bout du chemin, par Sa Grâce, Il puisse dire de toi : Bon et fidèle serviteur, entre dans la joie de ton Maître !

Amen !

Write a response

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close
Your custom text © Copyright 2018. All rights reserved.
Close