Search

5 clés pour devenir un chrétien heureux.

PARTAGER L'ARTICLE SUR

Etre un chrétien est une chose. Mais devenir un chrétien heureux, épanoui et accompli, en est une autre. Bien sûr, la vie est faite de hauts et de bas. Mais tout dépend de la façon dont tu décides de vivre chacune de ces saisons. Aujourd’hui, découvrons 5 clés très simples, mais efficaces pour rester dans la joie quoi qu’il nous arrive ! Si tu en trouves d’autres, n’hésite pas à les mettre en commentaires.

Jean 14:27 (LSG) « Je vous laisse la paix, Je vous donne Ma paix. Je ne vous donne pas comme le monde donne. Que votre cœur ne se trouble point, et ne s’alarme point. »

Psaumes 23:6 (LSG) « Oui, le bonheur et la grâce m’accompagneront Tous les jours de ma vie, et j’habiterai dans la maison de l’Éternel Jusqu’à la fin de mes jours. »

1. Ne te stresse pas facilement.

Le stress est l’ennemi N°1 du chrétien heureux. Non pas que celui-ci vive une vie sans problèmes et sans pression. Mais parce qu’il a décidé d’adopter la bonne attitude pour y faire face. Si dès qu’un petit problème surgit, tu paniques déjà, tu ne seras plus en mesure de réfléchir ou de raisonner correctement.

Tu veux devenir un chrétien heureux ? Apprends à garder ton sang-froid. Ne te fâche plus aussi facilement. Arrête de paniquer au moindre imprévu et relativise. God is in control (Dieu est au contrôle), répète-toi infiniment cette phrase jusqu’à ce que tu retrouves ton calme.

Des petits problèmes du quotidien aux grandes épreuves de la vie, cela reste valable. Un repas brûlé par les enfants, un licenciement au travail ou une crise sanitaire comme celle qu’on vit aujourd’hui, stresser n’est pas une solution. Bien contraire, cela ne fait qu’empirer les choses.

2. Apprends à te réjouir des merveilleuses choses que Dieu te donne.

Tout le monde est en quête de quelque chose, d’un objectif à atteindre, d’un projet à réaliser. Attention toutefois, car à force de focaliser toute ton énergie et ton attention sur ces choses, tu oublies d’apprécier et de savourer les merveilleuses bénédictions que Dieu te donne.

Tu as une famille, un mari aimant, des enfants merveilleux, un toit où te loger, une bonne santé… Sois-en heureux ! Ce sont toutes des bénédictions qui ne peuvent être acquises ni par l’argent, ni par le pouvoir. Alors au risque de ne pas en apprécier la véritable valeur, avant que Dieu ne te les reprenne, sache t’en réjouir.

3. Évite de regretter.

Un autre ennemi du chrétien heureux est le regret. Le passé est déjà passé. En regrettant ce que tu aurais dû faire, ce que tu aurais voulu faire, ou ce que tu n’as même pas pensé faire il y a cinq minutes, un mois, une année, cinq ans, dix ans, ton présent va aussi filer sous tes yeux sans que tu puisses réellement en profiter.

Oui, tu aurais dû saisir une opportunité au travail, mais tu ne l’as pas fait. Tu aurais voulu choisir une autre filière dans tes études, mais tu as opté pour une autre. Ou tu aurais dû t’attacher les cheveux avant de quitter la maison, mais t’as oublié de le faire ! Des choses les plus futiles à celles les plus importantes, regretter ne sert strictement à rien. Oui, tu peux en retenir une leçon de vie. C’est à cela que sert le passé d’ailleurs ! Mais évite de regretter et de dire « j’aurais dû, j’aurais voulu… »

4. Ne te compare pas aux autres.

On nous le dit très souvent, évitons de nous comparer aux autres. Mais c’est plus facile à dire qu’à faire, d’autant plus dans une société où les réseaux sociaux font désormais partie intégrante de notre vie. Nous voyons dans nos fils d’actualité des gens qui, à l’apparence, mènent une vie de rêve, vivent dans une maison de luxe, ont une carrière prometteuse et j’en passe. Ainsi, nous sommes tentés de nous comparer à eux. « Ils ont déjà construit une maison, alors que moi non » « Ils voyagent tout le temps, je les envie » « Il a décroché un superbe job, et pourtant moi… »

Mon ami(e), tu te fais juste mal pour rien. Dieu n’a pas les mêmes plans pour toi et ton voisin, pour toi et ton frère, pour toi et ton ami. Alors, cela ne sert à rien de se comparer ou de mesurer les exploits. On n’a pas les mêmes vies, on n’a pas vécu les mêmes choses, on n’a pas les mêmes objectifs et on n’a pas le même rythme. Ta vie est déjà méticuleusement planifiée par Dieu. Aie confiance !

5. Cesse de vouloir plaire aux autres.

Si tu veux vraiment être heureux, cesse de vouloir plaire aux autres. Cherche plutôt à faire plaisir à Dieu. Il est Celui qui a le dernier mot dans ta vie ! En effet, à trop vouloir chercher l’approbation des autres pour tout, tu vas finir par en être frustré et épuisé. En revanche, une fois que tu parviens à te libérer du regard d’autrui, de cette peur de ne pas être à la hauteur des attentes de la société, alors tu auras trouvé la clé de ton bonheur. Cela peut être en rapport avec ton choix de carrière, de partenaire, d’études ou bien plus. Assure-toi seulement que Dieu t’a donné Son feu vert.

Bien sûr, ce n’est pas une raison pour devenir antisocial ou pour ne plus écouter ce que les autres ont à dire ! Tu dois juste apprendre à trouver un bon équilibre entre ce que les autres attendent de toi, ce que tu veux vraiment et ce que Dieu te dit de faire. Sois heureux !


PARTAGER L'ARTICLE SUR
Write a response

Laisser un commentaire

Close
Your custom text © Copyright 2018. All rights reserved.
Close