Search

Vivre détaché des biens terrestres pour être heureux

Avoir un bon travail, un mariage solide, être matériellement comblé c’est bien. C’est d’ailleurs ce à quoi tous aspirent. Mais s’accrocher à ces choses comme étant la source de notre bonheur peut nous empêcher d’expérimenter le vrai bonheur et la vrai joie que Dieu nous donne.  Bien souvent on s’accroche à notre boulot, à une relation toxique pensant que la perte de l’un ou de l’autre détruira notre bonheur. Pour garder notre soi-disant bonheur on est prêt à déployer toutes les ruses, à écraser les autres, à nous compromettre comme si notre bonheur de dépendait que de cela.

 

Conséquences de cette attitude :

 

-on est incapable de voir d’autres opportunités

-on limite l’action de Dieu dans notre vie

-on vit continuellement dans la crainte, le stress, la jalousie…

 

Notre Dieu est bon et généreux, tout l’univers lui appartient. Il est capable de nous donner au-delà de ce que nous pouvons voir. Il a mis en nous toutes les capacités pour nous déployer ,être productif, ouvert au changement et à la diversité. Pourquoi devons-nous nous accrocher désespéramment à une chose comme si Dieu ne pouvait pas nous en donner d’autres si nous la perdons ?

 

Ce n’est pas un encouragement à ne pas entretenir ce que Dieu nous donne ni à fuir les biens matériels. C’est plutôt un encouragement à considérer Dieu seul comme la source de notre joie et de notre bonheur.

 

J’ai été dans des entreprises et j’ai vu des personnes tellement accrochées à leurs postes qu’il leur était impossible d’avoir des relations franches avec leurs collègues. Tout était calculé, planifié, tout tournait autour de leurs postes, de la prochaine nomination etc. Ils déployaient la haine, la jalousie et étaient prêts à tout pour évincer les autres.   Pour ceux qui ne connaissent pas le seigneur je peux comprendre. Mais pour nous enfants de Dieu, nous avons le seigneur qui fait concourir tout à notre bien, qui ne nous laisse jamais dans la disette.

 

Psaumes 127 : 1-2

 

Si l’Eternel ne bâtit la maison, ceux qui la bâtissent travaillent en vain; Si l’Eternel ne garde la ville, celui qui la garde veille en vain. En vain,  vous levez-vous matin, vous couchez-vous tard, Et mangez-vous le pain de la douleur, Il en donne autant à ses bien-aimés pendant leur sommeil.

 

La dernière partie du verset 2 m’a particulièrement marquée quand je l’ai lu pour la première fois « Il en donne autant à ses bien-aimés pendant leur sommeil » Qu’est ce que cela veut dire ?

 

Quand le monde court et qu’il stressé, quand il déploie des ruses, les enfants de Dieu dorment en paix. Parce que le seigneur travaille pour eux la nuit et assure leurs arrières. N’est-ce pas extraordinaire ca ?

 

Si le monde est troublé , s’il est stressé , s’il a peur et que vous aussi vous faites les mêmes choses, quelle serait la différence entre vous et le monde ? N’êtes-vous pas le sel de la terre ?

 

Que devons nous retenir ?

 

Jacques 1 :17.

Toute grâce excellente et tout don parfait descendent d’en haut, du père des lumières, chez lequel il n’y a ni changement ni ombre de variation.

 

Faites du seigneur la source de votre joie et de votre bonheur, et les circonstances n’auront plus d’effet sur votre vie.

Write a response

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close
Your custom text © Copyright 2018. All rights reserved.
Close