Search

Est-ce que le divorce est un péché impardonnable devant Dieu ?

PARTAGER L'ARTICLE SUR

Lorsqu’on parle de mariage, on ne pense pas du tout au divorce surtout quand on est célibataire et que l’on attend ce jour mémorable. En tant que célibataire, tu ne vois pas le mariage sous cet angle, tu n’as qu’un désir, qu’une hâte, qu’une aspiration, celui ou celle de te marier et vivre heureux(se) pour le restant de tes jours. Pourtant des couples en viennent au divorce. Ces deux êtres qui s’étaient engagés à vivre ensemble pour la vie et qui aujourd’hui, ne peuvent plus se supporter, se parler, se voir, s’écouter, se comprendre, … se sont pourtant aimés à un moment donné de leur vie. Le regard que l’on a sur le mariage en tant que célibataire semble bien éloigné de la réalité qui est toute autre. Les statistiques révèlent que plus de la moitié des couples qui se marient, finissent par un divorce. C’est énorme, plus d’un mariage sur deux est donc voué à l’échec selon ces chiffres. Mais nous, en tant que disciples de Jésus-Christ, nous pouvons nous poser la question, était-ce la volonté de Dieu ?

La volonté de Dieu.

Dieu a créé l’homme, puis le voyant seul, Il dit une phrase connue de tous. Elle se trouve en Genèse 2 : 18 (LSG) « L’Eternel Dieu dit: Il n’est pas bon que l’homme soit seul; Je lui ferai une aide semblable à lui. »

Magnifique création de notre Dieu! Il a créé le mariage, Il en est l’Auteur ! En d’autres termes, Il permet à deux êtres, un homme et une femme de pouvoir vivre ensemble et d’avoir l’assurance et la garantie que quoi qu’il arrive, ils partageront chaque jour de leur vie, l’un à coté de l’autre. Dieu est le Dieu de la fidélité, ce qui signifie que, pour Lui, à aucun moment Il ne peut créer une alliance, une union entre deux individus dont le but final serait une rupture. Le divorce est la mort d’une relation. Or, nous avons un Dieu de vie et de victoire. Notre mariage sur terre représente, à l’échelle terrestre, humaine, ce merveilleux mariage éternel que Dieu nous promet pour l’éternité. Et Son souhait est que nous puissions honorer cette symbolique extraordinairement merveilleuse.

Dieu hait le divorce, le savais-tu ?

Malachie 2 :16 (LSG) « Car Je hais la répudiation, Dit l’Eternel, le Dieu d’Israël, et celui qui couvre de violence son vêtement, Dit l’Eternel des armées. Prenez donc garde en votre esprit, et ne soyez pas infidèles! »

Avec un autre passage nous avons également ce que Jésus a répondu aux pharisiens dans le Nouveau Testament lorsqu’ils lui posèrent une question au sujet de la répudiation. A l’époque, en Israël, seuls les hommes pouvaient demander le divorce ou répudier leur femme. Mais, de nos jours, les femmes ont cette possibilité selon la loi des Hommes mais cela ne changera pas ce que Jésus pense de cette décision.

 Matthieu 19 : 3-11 (LSG) « Les pharisiens L’abordèrent, et dirent, pour L’éprouver : Est-il permis à un homme de répudier sa femme pour un motif quelconque? Il répondit : N’avez-vous pas lu que le créateur, au commencement, fit l’homme et la femme et qu’il dit : C’est pourquoi l’homme quittera son père et sa mère, et s’attachera à sa femme, et les deux deviendront une seule chair ? Ainsi ils ne sont plus deux, mais ils sont une seule chair. Que l’homme donc ne sépare pas ce que Dieu a joint. Pourquoi donc, lui dirent-ils, Moïse a-t-il prescrit de donner à la femme une lettre de divorce et de la répudier ? Il leur répondit : C’est à cause de la dureté de votre cœur que Moïse vous a permis de répudier vos femmes ; au commencement, il n’en était pas ainsi. Mais Je vous dis que celui qui répudie sa femme, sauf pour infidélité, et qui en épouse une autre, commet un adultère. Ses disciples lui dirent : Si telle est la condition de l’homme à l’égard de la femme, il n’est pas avantageux de se marier. Il leur répondit : Tous ne comprennent pas cette parole mais seulement ceux à qui cela est donné. »

Répudier, selon le dictionnaire Larousse, signifie: « Renvoyer sa femme en vertu de dispositions légales, par décision unilatérale du mari ». Et les synonymes sont abandonner, récuser, divorcer. Donc, le message est clair Dieu hait le divorce ! Et de façon générale, Dieu hait le péché. Il n’y est point favorable. Donc nous pouvons dire que divorcer c’est commettre un péché. Car péché, c’est rater le but ! En divorçant, tu passes à coté de la volonté même de Dieu qui est que nous puissions montrer qu’en étant chrétiens, nous pouvons vivre l’Amour avec un grand « A » dans la Fidélité avec un grand « F » et pour la Vie avec un grand « V ». La question est la suivante : Dieu me pardonnera-t-Il ou m’a-t-Il pardonné du divorce alors que le mariage est un des projets le plus cher à Ses yeux ?

Péché pardonné ou non ?

Parfois quand des personnes annoncent leur divorce, nous pouvons nous poser la question suivante : « ont-ils été célibataires ?». Car étant célibataire, tu penses à une seule chose : le mariage et non le divorce. Quand on entend qu’une personne souhaite divorcer, d’autres interrogations surgissent : « a-t-il/elle oublié ce qu’est le célibat? T’es-tu marié(e) pour finalement redevenir célibataire ? »

Le divorce est un épisode tragique et traumatisant dans le cœur, la pensée et la vie des personnes concernées. Le divorce est la tragédie ultime d’une relation unique qu’est celle que l’on expérimente au sein du mariage. Je parlais avec quelqu’un dernièrement et cette personne en cours de divorce m’a dit : « Flora, pour moi, demander le divorce était un échec mais c’était divorcer ou perdre ma vie. » En entendant certains discours, nous pouvons nous rendre compte de la souffrance que peuvent vivre et endurer certaines personnes au sein de leur foyer. Des femmes battues, abusées, violées. Nous entendons souvent parler des femmes mais il y a de plus en plus d’hommes qui subissent silencieusement des méfaits de la part de leurs femmes aussi. C’est pourquoi, lorsque nous avons la grâce d’être en Christ, ne cherchons pas à nous marier avec quelqu’un qui ne se soumet pas à la Parole de Dieu ou encore qui n’a pas encore Christ dans sa vie. Car cette personne ne saura pas manifester l’amour de Christ à notre égard et ne cherchera pas notre bonheur mais le sien.

En ce qui concerne le pardon de Dieu, il n’y a qu’un seul péché que Dieu ne pardonne pas et nous pouvons le lire dans :

Matthieu  12 : 32 (Martin) « Et si quelqu’un a parlé contre le Fils de l’homme, il lui sera pardonné; mais si quelqu’un a parlé contre le Saint-Esprit, il ne lui sera pardonné ni en ce siècle, ni en celui qui est à venir. »

Dans la version Louis Segond « Quiconque parlera contre le Fils de l’homme, il lui sera pardonné; mais quiconque parlera contre le Saint-Esprit, il ne lui sera pardonné ni dans ce siècle ni dans le siècle à venir. »

La différence entre les deux traductions est que l’une est au passé et l’autre au futur. Il me semblait important de partager les deux versions. En effet, il est clair avec celles-ci, qu’il est question de péché irrémissible c’est-à-dire impardonnable, qui ne peut pas changer, irrémédiable, donc pas de retour en arrière que ce soit fait hier, aujourd’hui, ou demain. Par conséquent, si le seul péché qui n’est pas pardonnable est le blasphème contre le Saint-Esprit (qui consister à rejeter Sa conviction pour le salut de notre âme), alors divorcer est un péché que Dieu pardonne. Ce n’est pas une excuse pour passer à l’acte et se dire, de toute façon Dieu me pardonnera, ce n’est pas aussi simple que cela. Si tu as la possibilité de te battre pour sauver ton mariage fais-le. N’opte pas pour la solution de « radicalité » car Jésus le dit bien « c’est à cause de la dureté de vos cœurs ». Heureusement qu’en nous voyant, Dieu ne se dit pas, vous êtes trop durs et méchants, je n’envoie plus mon fils sur les nués pour Son avènement ! Le mariage vaut le coup de se battre, de tout faire pour ne pas en arriver à ce point.

Ecclésiastes 4 :12 (LSG) « Et si quelqu’un est plus fort qu’un seul, les deux peuvent lui résister; et la corde à trois fils ne se rompt pas facilement. »

En lisant bien le passage, on se rend compte qu’il n’est pas écrit que la corde ne se rompt pas il est écrit qu’il ne sera pas évident de la rompre. Cela signifie, encore une fois, que Dieu nous laisse libre de faire nos choix. Mais nous pouvons, en mettant Dieu au centre, rendre cette rupture difficile voire même, impossible. Il faut apprendre à mettre son orgueil de côté. Ne laisse pas l’orgueil détruire ton mariage. Regarde où l’orgueil a mené satan, tout droit en enfer ! Jésus, quant à Lui, a fait preuve d’humilité, Il a accepté de tout endosser alors qu’Il était Lui-même, l’incarnation de la Vérité. Lorsque nous regardons l’exemple de Jésus, nous constatons que l’humilité précède la gloire. Mon souhait n’est pas qu’en lisant cet article tu te dises : « Youpi, super, je serai pardonné(e) donc je peux divorcer » ! Bien au contraire. Et puis, à chacune de nos décisions, suivra toujours des conséquences.

Les conséquences !

Il est vrai que Dieu nous pardonne mais n’oublions pas que le divorce laisse la porte ouverte à l’adultère mais aussi a une vie difficile. Dans Son plan Parfait, Dieu a instauré une règle naturelle. Pour qu’il y ait conception de bébé, il faut être deux : un homme et une femme. De plus, il y a également ajouté un cadre préalable : le mariage. Le message indirect est le suivant : il faut être deux pour pouvoir les éduquer et leur apporter l’équilibre émotionnel, éducatif, social dont ils ont besoin pendant leur développement. Il faut également être marié pour assurer la pérennité de cette atmosphère bienveillante. Cela sous-entend que le divorce viendra perturber l’équilibre des enfants. Alors, tu me diras qu’il est préférable qu’il en soit ainsi plutôt que d’entendre au journal qu’il y a eu un mort ou une morte suite à une tragédie familiale. Je n’en disconviens pas, nous ne parlons pas de situation où ta vie ou celle de tes enfants est en danger de mort, nous parlons ici du désir de divorcer susciter par d’autres raisons. Le mariage est une école et il faut être prêt à en assumer les conséquences positives comme parfois celles qui vont nous amener à grandir dans la patience, la douceur, l’amour, la tempérance, la bienveillance,…

Paul nous avertit dans 1 Corinthiens 7 :28 (Martin) « Que si tu te maries, tu ne pèches point; et si la vierge se marie, elle ne pèche point aussi ; mais ceux qui sont mariés auront des afflictions en la chair; or je vous épargne. »

Et si tu n’es pas encore marié(e) et que tu lis cet article, réfléchis-y par deux fois car l’objectif final du mariage n’est en aucun cas le divorce. Divorcer a des conséquences terribles dans la vie des protagonistes mais aussi dans celle de leurs enfants s’ils en ont. Et pour divorcer, il y a un prérequis incontournable c’est d’être marié(e). Si tu es célibataire, tu ne peux pas divorcer… Donc si tu n’es pas encore marié(e) sache que tu réussiras ton mariage si tu réussis ton célibat. Car au sein du mariage, on n’apporte rien de « nouveau » de notre personne. En revanche, tu exposes tous tes points à améliorer, dit autrement tes « défauts ».

Une question que l’on peut se poser c’est : « est-ce que tu conseillerais à ta sœur ou à ton frère de se marier avec une personne comme toi ? » en étant sincère et vrai avec toi-même, sachant que tu es au courant de tout ce que tu fais même dans le secret. Allons plus loin, te serais tu marié(e) avec toi-même ? Donc la clé de ton mariage se situe déjà dans ton célibat.

Dr Myles MUNROE a dit ceci : « Le divorce est une mort sans enterrement ». En prenant l’option du divorce, sache que Dieu va te pardonner mais tu vivras une vie difficile. Dieu est le Dieu de la résurrection et de la vie. Il est capable de donner un souffle nouveau à ton mariage, de ressusciter l’amour qui est presque éteint. Ne te dis pas que tout est fini mais crie à Dieu Il est capable de faire bien au-delà. L’amour est premièrement patient. Je t’invite à t’armer de patience et à regarder à Dieu, Il peut tout changer. Ne prie pas pour être heureux (se). Mais prie pour que ton/ ta conjoint(e) se rapproche de Dieu et que son désir soit d’être conforme à la Parole de Dieu. En dirigeant tes prières en ce sens, tu verras le changement si tu manifestes le fruit de l’Esprit en espérant et croyant que Dieu est Tout-Puissant pour agir. Sois ce/cette conquérant vainqueur/victorieuse ; bats toi avec les armes spirituelles et non plus charnelles ! Je te recommande ce film plein de sens, d’inspiration et d’encouragement pour t’aider à sauver ton mariage : « War room »

Psaumes  37 : 5 (LSG) « Recommande ton sort à l’Eternel, mets en Lui ta confiance, et Il agira. »

Je t’écris avec amour !


PARTAGER L'ARTICLE SUR
Write a response

Laisser un commentaire

Close
Your custom text © Copyright 2018. All rights reserved.
Close