Search

Les excuses qu’on se donne pour ne pas donner les dîmes et offrandes.

PARTAGER L'ARTICLE SUR

Malachie 1 : 6 (LSG) « Un fils honore son père, et un serviteur son maître. Si Je suis père, où est l’honneur qui M’est dû? Si Je suis maître, où est la crainte qu’on a de Moi? Dit l’Éternel des armées à vous, sacrificateurs, qui méprisez Mon nom, et qui dites: En quoi avons-nous méprisé Ton nom? »

Dieu dans Son merveilleux plan de réconciliation avec l’homme, nous a donné le pouvoir de devenir Ses enfants, lorsque nous croyons en Jésus-Christ comme étant notre Sauveur et Seigneur personnel. De ce fait, Dieu devient notre Père et nous Ses enfants. Tout enfant a le devoir de respecter et d’honorer son père. Dieu étant ton Père, tu as donc la responsabilité, toi Son digne enfant, de L’honorer avec ton argent et tes biens, comme te dit la Bible dans Proverbes 3 : 9 (LSG) « Honore l’Eternel avec tes biens et avec les prémices de tout ton revenu. » Lorsque tu trouves toujours des excuses pour ne pas honorer ton Père avec ta dîme et tes offrandes, mon ami(e), tu déshonores Dieu. Voyons de plus près, les excuses les plus souvent brandies, pour déshonorer le Père (Dieu) qui est en fait, le Père des pères.

Je ne gagne pas assez.

Aggée 2 : 8 (LSG) « L’argent est à Moi, et l’or est à Moi, dit l’Eternel des armées. »

Dire que tu ne gagnes pas assez d’argent, serait une fausse excuse pour ne pas donner ta dîme et ton offrande. Mon ami(e), le peu d’argent que tu gagnes ne t’appartient pas; tu es juste un intendant de Dieu. La responsabilité te revient donc, à toi l’intendant d’honorer le propriétaire de ton argent, en donnant régulièrement ta dîme et tes offrandes, et ceci indépendamment de la petitesse de ton revenu. Si tu n’honores pas ton Père en donnant la dîme et les offrandes, pendant que tu gagnes peu, ne pense pas que c’est en gagnant beaucoup que tu pourras le faire. Pourquoi ?

Parce que comme il est écrit dans Luc 16 :10 (LSG) « Celui qui est fidèle dans les moindres choses l’est aussi dans les grandes, et celui qui est injuste dans les moindres choses l’est aussi dans les grandes. » L’honneur à Dieu n’est pas forcément dans la quantité mais aussi dans la qualité. L’attitude de ton cœur avec l’argent, vis-à-vis de Dieu dénote de la révérence que tu as pour Lui.

Je ne veux pas donner de petits montants.

Proverbes 29 : 23 (LSG) « L’orgueil d’un homme l’abaisse, mais celui qui est humble d’esprit obtient la gloire. »

Personnellement, je faisais partie de ceux qui brandissaient cette excuse, pour ne pas donner ma dîme et mes offrandes à un moment donné de ma vie. Le Seigneur dans Son amour pour moi, est passé par un de mes mentors pour me recadrer. Tu veux impressionner Dieu en prenant comme résolution, de donner seulement lorsque tu auras une entrée conséquente d’argent ? Mon ami(e) laisse-moi te dire que, c’est de l’orgueil déguisé. Et puisque Dieu est Dieu, Il voit à travers tes masques et tes faux-semblants. Il faut revoir tes motivations en termes de semence d’argent. Humilie-toi en prenant la ferme résolution d’être fidèle dans les petites sommes, en matière des dîmes et offrandes, si tu ne veux pas que ton orgueil t’abaisse.

Je suis endetté(e).

Matthieu 6 : 24 (LSG) « Nul ne peut servir deux maîtres. Car, ou il haïra l’un et aimera l’autre; ou il s’attachera à l’un, et méprisera l’autre. Vous ne pouvez servir Dieu et Mamon. »

Ton endettement ne doit pas être une excuse  pour ne pas honorer ton Père en donnant la dîme et les offrandes. Au contraire, cette situation devrait t’emmener à renouveler ton intelligence financière. Le  principe consistant à mettre Dieu en premier, se retrouve tout au long de la Bible. Avant de payer tes créanciers, tu dois pouvoir dégager la part revenant à ton Père. C’est de l’honneur.

En mettant de côté la première part, ou le meilleur pour Dieu, tu es en train de dire que Dieu est ton Maître, ton Abba (ta source), Celui qui règne sur tes finances. Penser à Dieu après avoir payé tes créanciers, et constater que tu es dans l’incapacité de donner ta dîme et des offrandes, c’est du déshonneur vis-à-vis de Dieu. Cette attitude démontre que Dieu n’est pas ta source, ni ton Maître, ni ton Père. Tu donnes le plein pouvoir à Mamon de régner sur tes finances, par l’entremise de tes créanciers car, il n’y a pas de neutralité dans la vie. Soit c’est Dieu ton Maître, soit c’est Mamon.

Je préfère aider mon prochain que de donner à l’église.

Malachie 3 : 10 (LSG) « Apportez à la maison du trésor toutes les dîmes, afin qu’il y ait de la nourriture dans Ma maison; mettez-Moi de la sorte à l’épreuve, dit l’Eternel des armées. Et vous verrez si Je n’ouvre pas pour vous les écluses des cieux, si Je ne répands pas sur vous la bénédiction en abondance. »

Mon ami (e), il est bien dit dans le verset ci-dessus: « apportez à la maison du trésor toutes les dîmes… » La maison dont il est question, ce n’est pas la maison de ton prochain mais plutôt la maison de Dieu, c’est-à-dire ton église. Ne pense pas qu’en utilisant ta dîme pour aider ton prochain, tu es en train d’honorer ton Père en terme de dîme. Ne cherche pas à être plus sage que Dieu mon frère, ma sœur. La dîme est à donner à la maison c’est-à-dire à l’église. Peux-tu utiliser l’argent du loyer du bâtiment dans lequel tu habites, pour régler le fournisseur du gaz ou de l’électricité ? Est-ce que tu peux donner l’argent de ton assureur à ton banquier ? Pourquoi ce que tu ne pas peux faire avec tes créanciers, tes fournisseurs, tes semblables…, tu arrives à le faire avec Dieu ? Mon ami (e), donne à Dieu ce qui Lui revient et à César ce que tu lui dois. C’est ce que te révèle la Bible dans Luc 20 : 25 (LSG) « Alors Il leur dit: Rendez donc à César ce qui est à César, et à Dieu ce qui est à Dieu. »   

Je ne travaille pas encore.

Exode 23 : 15 (LSG) « (…) et l’on ne se présentera point à vide devant Ma face. »

Tu ne travailles pas encore c’est vrai mais ton Père te dit aussi que tu ne te présenteras pas devant Sa face les mains vides. Mon ami(e), tu ne peux te présenter, venir dans la présence de Dieu sans rien Lui donner. Tu ne travailles pas encore certes, tu manges, tu t’habilles, tu te déplaces, tu te fais plaisir peut-être parfois. Il n’est pas dit que c’est lorsque tu commenceras à travailler que tu pourras donner. La dîme et les offrandes ne sont pas seulement en rapport avec le salaire mais sur toutes les entrées d’argent à l’exception des emprunts contractés. Tu es peut-être étudiant(e) ou en situation de recherche d’emploi, planifie tes entrées d’argent (les cadeaux, les dons, les allocations…), de sorte de dégager la part revenant à ton Père. Un fils honore son père et le Père honore ceux qui L’honorent.

En définitive, mon ami (e), lorsque tu donnes ton argent à Dieu, tu Lui donnes une part très importante de ta vie. Tu Lui donnes ton temps, ta force, ton intelligence, tes talents, tes dons. Ce qui voudra dire que tu t’offres toi-même à Dieu. Il n’y a rien de plus saint que de s’offrir à Dieu. Chaque fois que tu trouves des excuses pour ne pas donner à Dieu, tu perds l’occasion de t’offrir à Lui et par conséquent, tu passes à coté de la vraie adoration. N’oublie pas qu’un jour tu vas rendre compte de tout à Dieu comme il est écrit dans Romains 14 : 12 (LSG) « Ainsi chacun de nous rendra compte à Dieu pour lui-même. » Ce compte concerne aussi ton argent. Si tu te retrouves dans l’un des cas ci-dessus cités, humilie-toi dans le lieu secret et réajuste-toi pour honorer davantage ton Père.

                                                   Je t’aime de l’amour du Seigneur !


PARTAGER L'ARTICLE SUR
Write a response

Laisser un commentaire

Close
Your custom text © Copyright 2018. All rights reserved.
Close