Search

Qu’est-ce-qu’un père qui s’investit selon Dieu ?

PARTAGER L'ARTICLE SUR

La famille est centrale dans le plan de Dieu pour nos vies. Dans le foyer, la paix qui y règne et l’éducation qui y est instaurée sont des priorités établies bibliquement. Or, le monde place l’individu au centre de toutes préoccupations, avec son bien-être et son développement personnel, en lui faisant croire que le « Moi » est son unique but sur terre. Il est donc important pour les enfants de Dieu de se positionner face à ce mensonge. Oui, nous devons reconnaître la stratégie de l’ennemi pour mieux lui écraser la tête.

Penser à soi est sa principale stratégie au XXIème siècle. Force est de constater que cet égocentrisme a contaminé plusieurs pères pourtant enfants de Dieu. Le statut de père va avec de nombreuses obligations. Dieu est notre Père céleste et nous sommes Ses enfants. Il est la figure parfaite du Père. Nous allons donc faire un parallèle entre l’investissement de Dieu et celui qu’un père devrait avoir. La Parole dans Genèse 1 :27 (LSG) dit : « Dieu créa l’homme à son image, il le créa à l’image de Dieu, il créa l’homme et la femme ». Ainsi il n’en attend pas moins des pères naturels que ce qu’Il donne Lui-même à Ses enfants.

Le pourvoyeur

Notre Père céleste pourvoit à nos besoins, nous pouvons tous en témoigner, comme nous le dit Philippiens 4 :19 (LSG) « Et mon Dieu pourvoira à tous vos besoins selon Sa richesse, avec gloire, en Jésus-Christ. » Un père a pour premier appel de pourvoir aux besoins du foyer. De nos jours, deux emplois facilitent les choses mais le rôle biblique du père est avant tout de répondre aux besoins de sa famille, notamment des enfants. Mais, là encore, il est indispensable d’être dans la tempérance et la sagesse, il ne s’agit pas de répondre aux caprices et aux désirs de nos enfants. Dieu demande aux pères de pourvoir, non de céder à tout. Il est déjà important de comprendre que cette responsabilité est celle du père.

Dieu ne répond pas uniquement à nos besoins, il les anticipe comme nous le dit Matthieu 6 : 8 (LSG) « Car votre Père sait de quoi vous avez besoin, avant que vous le Lui demandiez. » En tant que père, il est aussi important d’anticiper, de prévoir avant même que la demande ne soit formulée. Chers frères, vous êtes les chefs de vos familles mais ce titre n’est pas sans responsabilités. Un roi peut porter une couronne car il a le sang royal qui coule dans ses veines, en revanche le respect du peuple n’augmentera pas uniquement avec le port de couronne, il faudrait que le roi porte entièrement et dignement le poids des responsabilités qui vont avec son titre. Il en va de même avec le titre de chef de famille que Dieu vous a donné, la couronne vous l’avez mais la portez-vous dignement pour continuer à faire valoir ce respect dans votre foyer ? Nourrir sa famille et subvenir à ses besoins sont de lourdes responsabilités qu’un père investit selon Dieu, porte avec force, courage et joie. Les proverbes mettent en garde l’homme paresseux, l’homme qui peut mais ne veut pas travailler ou ne se donne pas les moyens d’y arriver. Proverbes 15 : 19 (LSG) « Le chemin du paresseux est comme une haie d’épines, mais le sentier des hommes droits est aplani. » ou encore Proverbe 21 : 25 (LSG) « Les désirs du paresseux le tuent, parce que ses mains refusent de travailler ». Un père qui s’investit selon Dieu pourvoira aux besoins de ses enfants et anticipera les futures dépenses.

Le juge

Notre Créateur, l’Alpha et l’Oméga, est le Juge parfait. Le psaume 7 nous le dit aux versets 10 à 13 : « Mon bouclier est en Dieu, qui sauve ceux dont le cœur est droit. Dieu est un Juste Juge, Dieu s’irrite en tout temps. Si le méchant ne se convertit pas, Il aiguise Son glaive, Il bande son arc, et Il vise ; Il dirige sur lui des traits meurtriers, Il rend ses flèches brûlantes. »

Tout comme notre Père Céleste, le père terrestre qui s’investit, sera le juge des paroles, des actes de ses enfants. Souvent le père délègue ce rôle à la mère mais l’éducation des enfants revient au père. C’est lui qui transmettra la foi à ses enfants et leur enseignera les voies du Seigneur. En tant que chef de famille, le père a une autorité naturelle dont le Seigneur l’a oint. Il est le socle de la famille et de lui dépendra la direction spirituelle du foyer. De cette direction découlera la plus haute éducation qui soit, l’éducation chrétienne. Le monde pousse les pères à démissionner, à n’être qu’un géniteur mais cela n’a jamais été le plan de Dieu. Le père éduque, corrige et enseigne. Mais, là aussi, l’autoritarisme n’est absolument pas l’investissement que Dieu attend des pères. Bien au contraire, notre Père céleste est très clair sur le sujet. Si vous êtes juge, et vous savez relever les mauvaises pensées et actions de vos enfants, vous savez également encourager en félicitant les victoires que vos enfants remportent. Dieu juge nos actions mais Il nous relève et nous donne les solutions en Son Fils Jésus-Christ. Il attends la même chose de Ses fils devenus pères, comme nous le dit Paul en Ephésiens 4 : 6  (LSG) « Et vous, pères, n’irritez pas vos enfants, mais élevez-les en les corrigeant et en les instruisant selon le Seigneur. »

Comment instruire selon le Seigneur, me direz-vous ? Tout d’abord en ayant une soif de connaître Dieu, de passer du temps dans Sa présence en méditant Sa parole. Le rôle du père selon Dieu y est décrit. Un père qui s’investit est donc investit dans l’éducation et la transmission de la foi. Il instruit ses fils et filles selon Dieu. Cela lui revient à lui et non à la mère uniquement, comme nous le dit Deutéronome 6 : 6-9 (LSG) « Et ces commandements, que je te donne aujourd’hui, seront dans ton cœur. Tu les inculqueras à tes enfants, et tu en parleras quand tu seras dans ta maison, quand tu iras en voyage, quand tu te coucheras et quand tu te lèveras. Tu les lieras comme un signe sur tes mains, et ils seront comme des fronteaux entre tes yeux. Tu les écriras sur les poteaux de ta maison et sur tes portes ».

Le sauveur

Dieu fait homme, Jésus est venu porter le poids du jugement de l’humanité en montant à la Croix. Nous avons en Lui, l’assurance de notre salut, lorsque nous nous repentons et Le suivons fidèlement. Le père qui s’investit selon Dieu, sauvera aussi sa famille tout d’abord en ne négligeant pas le point précédent, la transmission de la foi et de la Vérité. C’est Dieu qui sauve effectivement et nos enfants feront leur propre choix, cependant si nous négligeons cette mission qu’est l’enseignement des voies de l’Éternel, alors nous pouvons être sûrs que le monde et ses tentations les pervertiront très jeunes et endurciront leur cœur.

Le père investi sera également conscient qu’il est le protecteur de la famille. En cas d’épreuves, d’agressions, de persécutions ou de harcèlements, le père prend position et défend son enfant, toujours selon la justice de Dieu.

Bien souvent les pères remplissent parfaitement le rôle du pourvoyeur et par manque de temps ou de volonté parfois, il se contente de ce rôle. Cela crée alors des carences importantes dans l’identité de l’enfant. Jésus a donné Sa vie pour nous, les pères doivent également la donner si la vie de leurs enfants est en danger. Chers pères, c’est à vous que revient la sécurité de la demeure. Peu importe les manques que le père peut avoir, ce ne sont pas ces derniers qui déterminent son investissement. Dieu l’a équipé pour cette paternité et pour en assumer toutes les dimensions, Jésus vivant en Lui, lui donne tout l’équipement nécessaire et comme le dit la Parole dans Zacharie 4 : 6 (LSG) « …Ce n’est ni par la puissance ni par la force, mais c’est par mon esprit, dit l’Éternel des armées. » Le Saint-Esprit, l’Esprit de révélation aide le père à remplir sa mission selon les valeurs et les responsabilités du Royaume des Cieux.

Un père investi selon Dieu est un père conscient de son statut d’enfant de Dieu, conscient de la mission importante qu’est l’éducation des enfants de Dieu et surtout conscient de la bénédiction et l’honneur que Dieu lui fait. Il sait que Dieu lui a confié Ses enfants, afin que les rangs de son armée terrestre ne s’éclaircissent pas. Ce père ne comptera pas sur ses propres forces mais se confiera en Dieu chaque jour et s’inspirera du Père que Dieu est pour Lui. Il est conscient de ses faiblesses mais il sait que lorsqu’il est faible c’est là qu’il est fort ; 2 Corinthiens 12 : 9  (LSG) « Ma grâce te suffit, car ma puissance s’accomplit dans la faiblesse ».

Il remplit avec joie ce rôle et comprend l’importance de se saisir pleinement de ces trois responsabilités : pourvoir, juger et sauver. Ce père sait que de son investissement dépend la vision et la relation que son enfant aura avec Dieu. Le père naturel a été mis sur terre pour combler les besoins d’un enfant, un besoin non rencontré crée des blessures et les blessures sont des brèches qui permettent à l’ennemi de voler l’identité de l’enfant de Dieu en lui mentant sur la réelle identité de Dieu. Notre Père Céleste et Parfait souhaite que votre plafond soit le plancher de votre enfant et Il vous a déjà équipé pour remplir cette mission. Il n’est jamais trop tard car notre Dieu Puissant et miséricordieux rachète le temps.


PARTAGER L'ARTICLE SUR
Write a response

Laisser un commentaire

Close
Your custom text © Copyright 2018. All rights reserved.
Close