Search

Si je réalise que mon mari ne marche plus avec Dieu, dois-je continuer à lui obéir ?

PARTAGER L'ARTICLE SUR

Nous passons tous par des challenges dans la vie. Malheureusement pour certains, cela va jusqu’à les sortir du chemin que Dieu a tracé pour eux. Cela est d’autant plus douloureux quand cela arrive à quelqu’un que nous aimons. Alors, que faire quand cette personne est notre mari ? Comment réagir ? Devrions-nous continuer à lui obéir ?

La femme sage bâtit sa maison.

Sache que chaque problème a une solution et que chaque solution est le fruit de la sagesse. Toute réaction qui n’est pas le fruit de la sagesse ne fera qu’envenimer les choses. Dans sa lettre aux Philippiens, Paul ne cesse de leur demander de se réjouir. Étonnant quand on sait que cette lettre a été écrite pendant son séjour en prison.

Philippiens 4:12-13 (Darby) « Je sais être abaissé, je sais aussi être dans l’abondance; en toutes choses et à tous égards, je suis enseigné aussi bien à être rassasié qu’à avoir faim, aussi bien à être dans l’abondance qu’à être dans les privations. Je puis toutes choses en celui qui me fortifie. »

Tu l’as compris, peu importe l’épreuve par laquelle ton mari passe, ton comportement en Christ doit rester le même. La première chose à faire est de commencer par pardonner à ton mari de ne plus marcher avec Dieu, mais tu dois également te pardonner à toi-même. Il est courant que la femme se sente coupable de ne pas avoir su remarquer les signes qui ont mené à cette situation. Quelle que soit la raison qui a mené ton mari à sortir des voies de Dieu, va auprès du Seigneur et demande pardon pour son écart.

Matthieu 6 :14 (LSG) « Si vous pardonnez aux hommes leurs offenses, votre Père céleste vous pardonnera aussi. »

La seconde étape va consister à te demander: « que puis-je faire à mon niveau ? »

Éphésiens 5 :33 (PDV) « Mais il s’agit aussi de vous: chacun doit aimer sa femme comme lui-même, et la femme doit respecter son mari. »

Souvent, on pense que la deuxième partie du verset est une conséquence de la première. A vrai dire, c’est une répartition des tâches. Il est vrai que si le mari aime sa femme et que la femme respecte son mari, on tend vers une harmonie parfaite. Cependant, si le mari n’aime pas sa femme comme il le devrait, la femme est toujours tenue de respecter ce dernier et vice versa. Car Dieu rémunérera chacun selon ses actes.

Peu importe la manière dont se comporte ton mari en ce moment, tu lui dois du respect, en toute chose et en tout temps. Tu ne respectes pas ton mari parce qu’il se comporte comme un parfait chrétien, mais parce que c’est écrit dans la Parole. Attention, si la situation implique un quelconque danger, contacte immédiatement une autorité.

Le rôle de la femme est de montrer au monde comment l’Eglise doit se comporter avec notre Seigneur Jésus-Christ. En effet, nous sommes le reflet de cette alliance divine.

Éphésiens 5 :22-24 (LSG) « Femmes, soyez soumises à vos maris, comme au Seigneur; car le mari est le chef de la femme, comme Christ est le Chef de l’Eglise, qui est Son corps, et dont Il est le Sauveur. Or, de même que l’Eglise est soumise à Christ, les femmes aussi doivent l’être à leurs maris en toutes choses. »

La soumission est l’acte volontaire d’assister quelqu’un dans l’accomplissement de sa mission, en apportant nos dons, et en nous positionnant sous son autorité. Le terme “assister” nous rappelle fortement notre identité d’aide semblable.

Genèse 2 :18 (LSG) « L’Eternel Dieu dit: Il n’est pas bon que l’homme soit seul; Je lui ferai une aide semblable à lui. »

L’aide va non seulement respecter son mari mais elle va également le soutenir durant cette épreuve. Le visible est expliqué par l’invisible. Donc, très souvent, la raison de cette situation est d’ordre spirituel. Même si ton mari a des explications “logiques” pour expliquer son éloignement de Dieu, la vraie explication est que celui-ci est très souvent le résultat de multiples forteresses et hauteurs spirituelles qui ont pris le dessus sur lui. Il est donc important d’accompagner notre conduite au quotidien, par la prière.

Ecclésiaste 4 :9-12 (LSG) « Deux valent mieux qu’un, parce qu’ils retirent un bon salaire de leur travail. Car, s’ils tombent, l’un relève son compagnon; mais malheur à celui qui est seul et qui tombe, sans avoir un second pour le relever ! De même, si deux couchent ensemble, ils auront chaud; mais celui qui est seul, comment aura-t-il chaud ? Et si quelqu’un est plus fort qu’un seul, les deux peuvent lui résister; et la corde à trois fils ne se rompt pas facilement. »

Attention, le soutien ne consiste pas à encourager son mari dans son égarement mais par notre comportement, il consiste à lui rappeler constamment la gloire et l’amour de Dieu.

 1 Pierre 3 :1-2 (LSG) « Femmes, soyez de même, soumises à vos maris, afin que, si quelques-uns n’obéissent point à la Parole, ils soient gagnés sans parole par la conduite de leurs femmes, en voyant votre manière de vivre chaste et réservée. »

 Sache que ta vie parlera toujours plus fort que tes mots. Nous sommes la lumière de ce monde et cela commence par nos propres foyers. Cela veut-il dire que je doive obéir à mon mari s’il me demande d’abandonner ma foi ? Absolument pas ! Une lumière, non connectée à sa source, ne peut briller et n’est absolument d’aucune utilité.

Garde les yeux sur Jésus.

 “Je ne comprends pas, précédemment il a été dit que je devais être soumise et respecter mon mari”.

Actes 5 :29 (LSG) « Il faut obéir à Dieu plutôt qu’aux hommes. »

Ton mari n’a aucun droit, que ce soit légal ou biblique, de t’interdire d’aller à l’église ou de cultiver ton intimité avec le Seigneur. Tu ne peux obliger ton mari à marcher avec le Seigneur et il ne peut t’obliger à sortir des voies de Dieu. Le Seigneur reste ta suprême autorité. Cela veut dire qu’à partir du moment où ce que te demande ton mari va à l’encontre de la Parole de Dieu, tu es en droit (et as l’obligation) de ne pas obéir.

Nous avons l’exemple dans la Bible, d’une personne qui a mis son conjoint au-dessus de la Parole de Dieu. Genèse 3:17 (Martin) « Puis il dit à Adam: Parce que tu as obéi à la parole de ta femme, et que tu as mangé [du fruit] de l’arbre duquel Je t’avais commandé, en disant: Tu n’en mangeras point, la terre sera maudite à cause de toi; tu en mangeras [les fruits] en travail, tous les jours de ta vie. »

Ce que Dieu a reproché à Adam, était le fait qu’il avait obéi à sa femme malgré le fait qu’il ait reçu un commandement contraire de Dieu. Jésus doit demeurer ta priorité, car Il est le Chef des chefs. Ton mari ne le sait peut-être pas mais, c’est cette communion avec le Seigneur qui fera de toi cette femme exceptionnelle qu’il a et qu’aura à ses côtés demain.

Proverbes 18 :22 (LSG) « Celui qui trouve une femme trouve le bonheur; c’est une grâce qu’il obtient de l’Eternel. »

Cependant, encore une fois, mes sœurs soyons des femmes sages. Par exemple, décider de jeûner 21 jours sans consulter son mari n’est surement pas la meilleure des façons de lui faire accepter Jésus.

1 Corinthiens 7:5 (LSG) « Ne vous privez pas l’un l’autre, à moins que ce ne soit d’un consentement mutuel, pour un temps, afin que vous vaquiez à la prière, et que vous vous trouviez de nouveau ensemble, afin que Satan ne vous tente pas à cause de votre incontinence. »

Si tu te prives de ton mari, crois-moi à ce rythme-là, il va réellement détester Dieu et être exposé à l’impudicité. Tu dois être l’ambassadrice du Royaume dans ta maison. Tite 2 :4-5 (BDS) « Qu’elles apprennent aux jeunes femmes à aimer leur mari et leurs enfants, à agir de manière réfléchie et pure, à assumer leurs tâches domestiques, à faire preuve de bonté et à être soumises à leur mari. Ainsi la Parole de Dieu ne sera pas discréditée. »

Par conséquent, je te recommande d’invoquer le Seigneur pour qu’Il t’aide à organiser tes temps de prière et service à l’église, de manière à produire le moins de conflits possible. Tu verras que non seulement le Saint-Esprit mettra les mots dans ta bouche quand tu t’adresseras à lui mais, parfois même Il disposera son cœur. Le mariage est marqué d’épreuves et parfois l’une d’entre elles est de voir son mari sortir des sentiers de Dieu. C’est à ce moment-là que le rôle de la femme sera d’autant plus décisif. Par l’assistance du Saint-Esprit, elle va travailler main dans la main avec le Royaume pour ramener son mari sur le droit chemin. Cependant, comme n’importe quelle relation, Jésus est la pierre angulaire. Alors, peu importe la situation, Il demeure notre Chef Suprême. Gardons nos yeux rivés sur Lui et assurément, comme Il est Juste et Fidèle, Il nous soutiendra jusqu’au dénouement final.


PARTAGER L'ARTICLE SUR
Write a response

Laisser un commentaire

Close
Your custom text © Copyright 2018. All rights reserved.
Close