Search

Les vertus de l’humilité

Jean 3. 30 (Darby) Il faut qu’Il croisse, et que moi je diminue

L’Humilité est une valeur chrétienne qui m’a toujours fascinée, parce qu’elle est pure, belle, douce et puissante à la fois.  Elle a accompagné  victorieusement les patriarches de la foi dans leur marche sur cette terre et  notre Seigneur Jésus s’en est  dignement vêtu, pendant Son séjour sur cette terre.

Cependant, je dois bien admettre qu’il n’est pas aisé de la vivre quotidiennement et pourquoi ? Parce qu’elle prône le renoncement à soi, la piété, le contentement, la douceur et la modestie. Bref, toutes ces vertus qui effraient l’homme non régénéré, parce qu’elles sont considérées comme des faiblesses, du fait qu’elles appellent au dépouillement du moi et  à la crucifixion permanente du vieil homme. Tout le contraire de l’orgueil qui exalte l’affirmation du moi et endosse avec aisance l’audace.

La bible dit en Jacques : 4.6b « Dieu résiste aux orgueilleux mais il fait grâce aux humbles ». C’est dire l’importance de l’humilité aux yeux de Dieu et la rechercher de tout notre cœur serait à notre avantage; parce que non seulement elle  apportera la faveur du Seigneur dans nos vies, mais aussi elle épargnera notre homme intérieur de bien de douleurs.

Alors de ce qui précède, que pouvons nous dire de ces quelques vertus qui anoblissent tant cette grande valeur qu’est  l’humilité ?

1. Le renoncement à soi

Matthieu 16.24 (Darby) « Alors Jésus dit à Ses disciples : si quelqu’un veut venir après moi, qu’il se renonce soi-même, et qu’il prenne sa croix et me suive »

Pour être un disciple accompli du Christ, il faut passer par le renoncement. Sans cette phase, on ne peut Lui plaire et par conséquent, on ne peut être enrôlé à Son service (Luc 14 : 33-35).

Il y a une force dans le renoncement à soi : soumettre son identité, ses  propres valeurs, ses ambitions à Dieu pour épouser Son plan pour nous  est le début d’une belle aventure avec Lui, dont nous n’en sortirons pas déçus.

En effet, c’est en nous dépouillant du moi, des choses qui ne sont pas mal en soi mais qui ne nous rapprochent pas du Seigneur, que nous pouvons dire en toute confiance : « ce n’est plus moi qui vit, mais c’est Christ qui vit en moi » (Galates : 2.20).

En d’autres termes, le renoncement de soi apporte la liberté en Christ.

2. La piété et le contentement

1 Timothée 6.6 (Darby) Or la piété avec le contentement est un grand gain.

Être reconnaissant de ce que l’on possède et ne point Jalouser ou calomnier autrui, mais plutôt l’honorer est d’un grand prix aux yeux de notre Seigneur Jésus. Il honore de tels hommes qui  reçoivent tout de Lui sans murmurer.

L’histoire de la femme riche de Sunen de 2rois : 4. 8-17 est un bel exemple de la piété et du contentement.

En effet, cette femme avait l’habitude de prendre soin du prophète Élisée lors de ses séjours dans sa ville. Elle était si accueillante et faisait ce service avec un tel dévouement sans demander une contrepartie. Elle s’est vue récompensée d’un Fils; elle qui n’avait pas d’enfant mais qui n’en faisait pas un sujet de plainte mais était plus reconnaissante de ce qu’elle avait. Elle savait que tout lui venait de Dieu, même le fait de ne pas avoir un enfant. Oui l’humilité attire la faveur de Dieu sur soi !

3. La douceur

Philippiens : 4.5 (Darby) Que votre douceur soit connue de tous  les hommes.

La douceur implique la simplicité de cœur, c’est une vertu de l’humilité et une manifestation du fruit de l’esprit qui éloigne de nous tous soupçon  et intolérance vis-à-vis de notre prochain. C’est une belle parure intérieure et cachée qui est d’un grand prix devant Dieu (Cf.1Pierre 3 :4).

Une personne douce ne revendique pas ses droits quand on en  abuse, mais se remet à Celui qui juge tout justement. Une personne douce est pleine de bonté et de miséricorde et ne fait aucun cas de sa personne mais a l’assurance  que Dieu  qui l’honore et la justifie, travaille pour son bien. Elle est aussi prête à demander pardon quand elle a causé du tort à autrui.

Le Seigneur Jésus, notre parfait modèle pouvait Lui-même dire dans Matthieu 21.5« Prenez mon joug sur vous et recevez mes instructions, car je suis doux et humble de cœur ; et vous trouverez du repos pour vos âmes »

Oui la douceur promet le repos à nos âmes !

4. La modestie

Philippiens 2 : 3-4 (Darby) Que  rien ne se fasse  par esprit de parti ou par vaine gloire, mais que, dans l’humilité, l’un estime l’autre supérieur à lui-même

Une personne modeste estime son prochain supérieur à elle-même, l’honore et le respecte en tout temps. Elle a cette assurance que sa valeur ne dépend pas des ses possessions ou d’une quelconque comparaison avec la vie de l’autre. Pour elle, la terre est spacieuse et il y a de la place pour tout le monde. Servir l’autre est sa priorité, et sa joie est de  le voir épanoui. Son bonheur fait le sien et elle y trouve sa pleine satisfaction.

Arrivés au terme de ce beau sujet, je ne pourrai achever mon propos sans citer ce beau verset : « Avant la ruine, le cœur de l’homme s’élève, mais l’humilité précède la gloire » Proverbes : 18.12.

Se vêtir de l’humilité est notre propre salut, il est de notre intérêt de nous imprégner de toutes ses vertus pour être vainqueurs, dans ce monde hostile aux valeurs élevées de Dieu.

1 comment

  1. Je suis très contente de vous lire et je rends grâce à Dieu pour ce message. Mais j’ai une question celle de savoir comment faire preuve de douceur dans une extrême douleurs face a la personne qui est à l’origine de cette douleur ??

Write a response

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close
Your custom text © Copyright 2018. All rights reserved.
Close