Search

1 Préparez-vous 2 Faites attention et 3 Partez !

Spread the love

Comment savoir que je suis prêt à passer des fiançailles au mariage ?

Les fiançailles sont un véritable temps de préparation. Un temps pour apprendre à se connaître, découvrir l’autre plus amplement, partager et découvrir la famille. En fonction des cultures, les fiançailles peuvent durer un an, deux ans, plus ou même moins encore. Mais pourquoi 6 mois, 1 ou 2 ans? Éclaircissons tout cela ensemble

1. Déjà fixé avant les fiançailles.

Avant de se fiancer, il y a un temps de fréquentation et les fiançailles doivent être entamées d’un commun accord. Le jeune homme, s’il va acheter une bague pour l’offrir à sa bien-aimée, c’est parce qu’ils se sont accordés sur un projet commun: leur mariage. En fixant une date pour les fiançailles, il est important d’avoir déjà une projection de la durée de celles-ci; tout au moins une approximation, un mois ou une période. Ce qui signifie que les fiancés savent tous les deux où ils vont.

La réalité à laquelle nous sommes souvent confrontés, c’est qu’il y a des fiançailles qui sont annoncées, mais quand on demande aux fiancés la date ou la période, à laquelle ils envisagent se marier, eux-mêmes ne le savent pas. Les fiançailles, rappelons-le, c’est un temps de préparation au mariage. Comment pouvons-nous bien nous préparer si notre objectif est flou ? Si nous ne savons pas où nous allons ?

2. Ce qui nous alerte.

A force de se fréquenter, de discuter, d’échanger, de rigoler, parfois même de connaître des conflits et des moments d’incompréhension; nous commençons à discerner de plus en plus le profil et le caractère de la personne qui est en face de nous, et avec qui nous avons le désir de passer le reste de notre vie. Cependant, la période des fiançailles existe pour se poser les bonnes questions.

Combien d’enfants tu désires ? Comment nous vois-tu dans 2 ans, 5ans, 10ans ? Quel est l’appel sur ta vie ? Quels sont tes projets de vie ? Comment perçois-tu l’éducation des enfants ? Quelle est ta relation intime avec Dieu ? Comment conçois-tu le culte familial ?

Il est vrai que parfois tu peux passer beaucoup de temps avec ton ou ta fiancé(e), mais ne pas le/la connaître car finalement, tu ne lui auras pas posé les bonnes questions, et tu n’airas donc fait qu’une connaissance superficielle de lui/elle. Non! Tu dois apprendre à connaître ton futur partenaire dans tous les domaines, hormis le domaine sexuel, bien entendu !

Cela est très important car, souvent après le mariage, tu réalises que toi, tu veux 02 enfants et lui/elle n’en veut pas; tu constates que tu veux vivre à la campagne et il/elle préfère la ville. Mais comment faites-vous ? Vous ne vous êtes pas mis d’accord au préalable. Parfois tu constates que ce n’est pas quelqu’un de propre par exemple, mais tu te dis avec le mariage, cela va changer. Seulement, le changement ne s’opère pas du jour au lendemain. Alors de deux choses l’une: soit tu acceptes la situation, soit tu réfléchis si tu sais que cela va t’insupporter. Les fiançailles sont un temps d’observation; regarde comment ta future femme agit avec ses parents et notamment son père et tu auras une idée de comment elle va te traiter. Observe ton fiancé avec ses parents surtout avec sa maman et tu sauras avec une forte probabilité comment il va prendre soin de toi. N’écoutons pas que les mots et promesses de l’autre, mais faisons attention à ce que nos yeux voient et ; discernons !

Il est très important de tenir compte de l’avis de ses parents. Si un père ou une mère ressent que son enfant n’est pas prêt, elle le dira, et il sera généralement préférable de rester à l’écoute des conseils. Il pourrait s’agir  de travailler sur les points à améliorer ou attendre encore un peu de temps.

Généralement, les parents sont heureux et fiers de marier leurs enfants. Ils n’ont donc rien à gagner à les bloquer. Mais il s’agit pour eux de tirer la sonnette d’alarme pour dire “Fais attention! Si tu continues dans cette voie, tu auras des difficultés au sein de ton foyer”. N’oublions pas qu’une majorité des parents connaissent le mariage, ils connaissent les enjeux et savent quels critères sont indispensables pour que le mariage ne soit pas une catastrophe.

Proverbes 1:8 (LSG) « Ecoute, mon fils, l’instruction de ton père, et ne rejette pas l’enseignement de ta mère »

3. Partez!

En réalité, ce sur quoi nous devons essentiellement nous attarder, c’est l’avis de Dieu. J’aime dire qu’à part Dieu, qui pourra nous dire si nous sommes réellement prêts ? C’est Lui qui voit l’avenir et qui connaît à la perfection ce qui portera du fruit ou non.

Je peux me penser prêt(e) et être loin de l’être, je peux me penser loin d’être prêt(e) et Dieu me considère comme étant prêt(e). Là est toute la différence. Nous devons, par-dessus tout, demander à notre Dieu, d’ouvrir les bonnes portes en notre faveur, au bon moment, et surtout de rester attachés à ce que Dieu nous a montrés.

Ecclésiaste 3 : 1 ( Louis Segond) « Il y a un temps pour tout, un temps pour toute chose sous les cieux »

Nous entendons souvent cette expression : « L’amour rend aveugle », je le dis quand bien même cette expression serait réelle, l’amour ne doit pas te rendre sourd à la voix de Dieu ! Si tu entends, par un murmure doux et léger un rêve, ou encore par un autre moyen que Dieu utilise pour te communiquer Sa pensée, qu’il faut par exemple patienter; prends encore le temps nécessaire, sois sage et obéissant. Il est préférable d’attendre 6 mois ou quelques mois de plus, plutôt que de se retrouver dans un mariage fondé sur de mauvaises bases.

En revanche, dès que tu as l’aval de Dieu, Sa confirmation, sur Son temps: vas-y, fonce, obéis sans hésiter une seule seconde.

Write a response

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close
Your custom text © Copyright 2018. All rights reserved.
Close