Search

Comment dominer le stress ?

PARTAGER L'ARTICLE SUR

Psaumes 13 : 3 (Semeur) « Jusqu’à quand aurai-je des soucis et des chagrins au cœur à longueur de journée ? Jusqu’à quand mon ennemi aura-t-il le dessus ? »

Le stress est l’un des sentiments qui envahissent les cœurs aujourd’hui. Beaucoup sont ceux qui se laissent traîner par ce sentiment néfaste, mesurant à peine les conséquences qu’il peut entraîner. Le stress entraîne souvent un dysfonctionnement de notre organisme et nous rend inefficace à toute œuvre. Généralement, il résulte de chocs émotionnels violents, de surcharges au travail et de soucis causés par les situations de la vie courante.  

 Beaucoup cherchent solutions et conseils auprès des psychologues, sans jamais pouvoir se libérer. Même les enfants de Dieu ne sont pas épargnés par le stress. La manière dont nous gérons et neutralisons le stress dépend de celui en qui nous nous confions.

Dieu a toutes les solutions pour tous les problèmes qui nous assaillent, qu’ils soient d’ordre physique, spirituel et même émotionnel. Comment donc à la lumière des Écritures, pouvons-nous venir à bout du stress ?

Ne plus se soucier pour ce qu’on ne peut contrôler

Matthieu 6 : 27, 31, 34 (LSG) « Qui de vous, par ses inquiétudes, peut ajouter une coudée à la durée de sa vie ? (…) Ne vous inquiétez donc point, et ne dites pas : Que mangerons-nous ? Que boirons-nous ? De quoi serons-nous vêtus ? (…) Ne vous inquiétez donc pas du lendemain ; car le lendemain aura soin de lui-même. A chaque jour suffit sa peine. »

Ce texte ci-dessus de Matthieu est aussi valable pour nous. Nos inquiétudes en effet, ne peuvent apporter de solutions aux problèmes auxquels nous sommes confrontés quotidiennement, ni modifier le cours des circonstances en notre faveur. Au contraire, elles nous poussent à stresser continuellement et à nous rendre dysfonctionnels. Il ne nous est pas avantageux de nous s’attarder sur des choses que nous ne contrôlons pas.

La plupart de ceux qui vivent dans le stress sont très pensifs. Ils laissent l’anxiété, le désarroi prendre le contrôle de leur vie. Ils ne sont pas épanouis et subissent continuellement des chocs émotionnels. Pourtant, nous avons reçu cette promesse de recevoir la paix de Dieu afin que notre joie soit parfaite (Jean 15 :11). C’est en laissant le contrôle de nos pensées et notre cœur à Dieu que nous pouvons être libres et jouir de Sa parfaite paix. Il gardera soigneusement nos cœurs selon qu’il est écrit : Philippiens 4 :7 (LSG) « Et la paix de Dieu, qui surpasse toute intelligence, gardera vos cœurs et vos pensées en Jésus-Christ. »

Parler à notre âme quand il faut

Devant une situation inhabituelle, le stress prend parfois le dessus au point où, même si c’est juste une présentation orale, une prise de parole en public, un examen ou entretien, nous nous mettons à trop réfléchir. Oui cela montre parfois la solennité de l’événement et donc nous pousse à nous surpasser. En effet, l’organisme déclenche une alerte pour nous pousser à mieux nous préparer et faire face.

Autres éléments de taille sont : la peur du lendemain, l’éducation des enfants, les problèmes au sein d’un couple, les charges professionnelles intenses, les soucis d’ordre spirituels… Mais malgré tout cela, nous devons avoir le contrôle de nos émotions. Nous devons parler à notre âme qui est le siège de nos émotions comme le Psalmiste : Psaumes 42 : 11 (LSG) « Pourquoi t’abats-tu, mon âme, et gémis-tu au dedans de moi ? Espère en Dieu, car je le louerai encore ; Il est mon salut et mon Dieu. »

Se décharger sur le Seigneur de tous nos soucis

Il est important de reconnaître que même si nous sommes enfants de Dieu, nous ne sommes pas épargnés des soucis, à vrai dire, tout le monde en a. Les uns gardent toujours le sourire malgré tout mais d’autres en font un fardeau qui finit pas les écraser. La seule différence réside sur le « comment » nous traitons nos défis quotidiens. Nous ne pouvons pas tout porter mais le Seigneur nous accorde cette faveur de nous alléger auprès de Lui : 1 Pierre 5 :7 (PVV) « Une fois pour toutes, déchargez-vous sur Lui de tous vos soucis, car Il vous a pris en charge. » Nous avons donc le choix de les garder ou de nous décharger sur Lui. 

Nous embrassons parfois trop de choses à la fois. Ce n’est pas une mauvaise chose d’occuper des responsabilités mais notre organisme fonctionne et opère une régulation interne. Il a besoin de repos. Et donc, celui qui est chargé au travail, a besoin de temps en temps de décompresser. Des temps d’activités physiques, des vacances, des shoppings en famille ou avec des amis, peuvent aussi aider à évacuer la fatigue accumulée dans notre corps depuis un certain temps. Cela nous aidera aussi à prendre un nouvel élan !


PARTAGER L'ARTICLE SUR

2 comments

  1. Merci 🙏 pour cette parole. Elle m’encourage très fortement que Dieu vous bénisse largement à toute égard. Je réclame tes prières à Dieu pour me consacrer plus à Dieu. Merci

Write a response

Laisser un commentaire

Close
Your custom text © Copyright 2018. All rights reserved.
Close