Search

Comment élever son enfant seul(e) ?

PARTAGER L'ARTICLE SUR

Élever son enfant c’est l’éduquer afin qu’une fois adulte, il soit équilibré, indépendant et épanoui.

Bien que la monoparentalité rime encore trop souvent avec la précarité relationnelle, psychologique, économique, sociale et si l’on n’y prend garde, spirituelle; l’on peut choisir, bien qu’étant parent seul, de ne pas rester démuni(e) face à l’éducation de son enfant. Oui, tu peux choisir de faire le chemin avec le Seigneur qui a pour toi et tes enfants, des projets de paix. La réussite du projet d’éducation de ton enfant, importe plus au Seigneur qu’il ne t’importera jamais.

Même vivant en couple, les parents ont besoin de la conduite du Père. Car, en réalité, la capacité d’« Instruire l’enfant selon la voie qu’il doit suivre » (Proverbes 22 :6) vient du Seigneur qui est leur Véritable Père.

Dieu est leur Véritable Père

Nos enfants sont la propriété du Seigneur et Il est tout suffisant. Il est Un père, une mère et bien plus encore. Oui, il faut établir en l’enfant, dès son plus bas âge, son identité d’enfant de Dieu. C’est enfant, qu’il faut lui apprendre que ce n’est pas une situation familiale, un métier, le lieu d’habitation, le nom de famille, la nationalité, la couleur de peau ou autres, qui le définissent mais bien ce que dit la Bible de lui. C’est tellement libérateur ! Et bien d’adultes ont besoin de le savoir aussi. Ainsi, l’enfant n’est pas trop jeune pour savoir qu’il est :

  • Parfaitement connu de Dieu et qu’Il dit qu’il est une créature merveilleuse (Psaumes 139 : 13-16)
  • L’ouvrage de Dieu, né de nouveau en Christ pour accomplir Son œuvre. (Ephésiens 2 :10)
  • De peu inférieur à Dieu et appelé à dominer (Psaumes 8 : 6,7)
  • Un fils de lumière et que la création entière a hâte de se voir révélé (1 Thessaloniciens 5 : 5, Romains 8 :19)
  • Héritier avec Christ dont le Père est possesseur du Ciel et de la Terre (Psaumes 24 :1 ; Galates 4 :6,7)
  • De passage sur Terre et est un ambassadeur du Royaume des Cieux. (Philippiens 3 :20)

Autant de vérités dont un parent doit lui-même être convaincu, pour pouvoir les transmettre méthodiquement à l’enfant. En effet, parent, le Seigneur demande que ces choses soient : « … dans ton cœur. Tu les inculqueras à tes enfants, et tu en parleras quand tu seras dans ta maison, quand tu iras en voyage, quand tu te coucheras et quand tu te lèveras » (Deutéronome 6:7).

En fonction de l’âge de l’enfant, de sa sensibilité, de votre contexte, il faudra lui apprendre les voies du Seigneur. Ce n’est pas toujours aisé c’est sûr, c’est pour cela aussi que le Saint Esprit est là.

Fais du SaintEsprit ton allié

Une maisonnée où Le Saint-Esprit est placé au centre, est une maisonnée où coulent, selon Galates 5 :22 (S21), (…) l’amour, la joie, la paix, la patience, la bonté, la bienveillance, la foi, la douceur, la maîtrise de soi. Visualise toutes les situations et crises que peuvent désamorcer des paroles empreintes de douceur, des gestes bienveillants, la présence permanente de la paix, une maîtrise de soi surnaturelle etc.

Un parent dont le Saint-Esprit est l’allié saura guider ses enfants, les encourager, les conseiller avec fermeté, et cependant, avec bonté de manière à ne pas les irriter (Ephésiens 6 :4). Il est l’Esprit de Sagesse et d’Intelligence, de force et de conseil. Là où Il est absent, les soucis du quotidien sont exacerbés.

C’est à juste titre qu’il est dit en Proverbes 24 :13 (LSG) : « C’est par la sagesse qu’une maison s’élève, et par l’intelligence qu’elle s’affermit ».

Enfin, un parent allié au Saint-Esprit saura dans certaines situations prendre autorité contre les esprits qui pourraient s’en prendre à la quiétude ou l’équilibre de ses enfants, au lieu de se contenter de se plaindre ou de fondre en larmes. Les dons spirituels sont là sont pour notre édification. (I Corinthiens 12 : 8-10)

De nombreuses études ont été faites sur l’éducation et la monoparentalité et l’on peut trouver des conseils fort à ce propos. Cependant, je puis t’assurer qu’en dehors d’une relation intime et étroite avec le Saint-Esprit, il y aura toujours une limite à ce que l’Homme peut apporter comme appui.

Je prie, si ce n’est encore le cas, que tu puisses expérimenter une nouvelle dimension d’intimité avec Le Seigneur Saint Esprit. Une ressource qui pourra t’y aider c’est « Conduit par l’Esprit de Dieu » de Kenneth HAGIN.

Fais confiance au Saint-Esprit ; Il est le Parakletos, le Conseiller et le Consolateur. Tu peux Lui faire confiance pour élever ton enfant avec toi. Il t’inspirera également sur des mesures pratiques à mettre en place dans votre quotidien. En voici quelques-unes :

Organisation et discipline

Tu ne peux pas atteindre un objectif sans avoir au préalable planifié ou décidé d’une stratégie. En la matière, voici quelques questions qui pourraient t’aider. Pour cet enfant, quelle est la finalité ? Nous avons le libre arbitre mais c’est tellement plus simple quand le Créateur Lui-même vous la révèle !

Comment veut-on l’obtenir, en combien de temps ? Quelles sont les étapes, les jalons ? En l’absence d’une maman ou d’un papa, qui d’autre va participer ? Où ? Combien cela doit-il coûter ? Note les réponses à ces questions au fur et à mesure que tu les as. Tu auras besoin d’y retourner pour voir où tu en es. Good job ! (Par anticipation)

De la réponse à ces questions découleront les choix en matière d’alimentation, d’études, de loisirs, de discussions etc. Et donc, une organisation est essentielle. Cela peut paraître un peu militaire mais crois-moi, cela te facilitera la vie et, tu peux tout par celui qui te fortifie.

Ta relation avec les autres

Nous avons parlé de ta relation avec Dieu, de l’organisation interne, maintenant abordons tes relations avec les membres de ton église locale, tes voisins, tes parents, etc.

La monoparentalité est loin d’être une fatalité, alors ne la laisse pas te voler ta joie de vivre et ta paix. Ton modèle familial ne fait pas de toi un paria, alors ne va surtout pas t’isoler. La Bible dit à ce sujet en Proverbes 27 : 17 (SG21)  » Tout comme le fer aiguise le fer, l’homme s’aiguise au contact de son prochain.« 

Ton enfant gagnera certainement à être exposé à l’influence positive d’un adulte qui a un bon témoignage. Il pourra le mentorer et l’informer peut-être sur des choses que toi tu ne sais pas (parce que tu ne sais pas tout). Ouvre-toi à recevoir cette aide et à donner la tienne quand nécessaire, sous la conduite du Saint-Esprit.

Savoir donner et recevoir

Cela peut relever du paradoxe vu que nous avons dit que la monoparentalité s’accompagne d’une certaine précarité. Mais non ! Qu’importe la situation, nous avons tous quelque chose à donner. De notre temps pour aider ou écouter une personne dans le besoin, de nos ressources matérielles, de nos aptitudes ou connaissances etc. Le Seigneur y prend plaisir et, selon Proverbes 11 :25 (LSG) : « L’âme bienfaisante sera rassasiée, et celui qui arrose sera lui-même arrosé. »

Beaucoup se sont privés des grâces du Seigneur parce qu’ils ne s’autorisent pas à les recevoir. Les serviteurs de Dieu dans la Bible ont reçu de la nourriture et des vêtements, le Seigneur Jésus Lui-même a reçu l’hospitalité, aujourd’hui encore notre Père à qui tout appartient, reçoit aussi notre louange. D’aucuns ont placé leur ego plus haut que la main du Seigneur venue les secourir, et se sont ainsi privés de la visitation du Seigneur. Prenons-y garde !

Pendant que cet article est rédigé; de nombreuses familles sont confinées chez elles en raison de la pandémie de coronavirus. La situation est encore plus complexe pour les familles monoparentales. Je t’invite à y trouver l’occasion de retourner au pied du Maître, à la recherche de cette relation, ô combien bienfaisante dans la confusion ambiante.

Sois encouragé(e), sois éclairé(e), sois fortifié(e).

Amen!


PARTAGER L'ARTICLE SUR
Write a response

Laisser un commentaire

Close
Your custom text © Copyright 2018. All rights reserved.
Close