Search

Comment être sel et lumière en temps de crise ?

PARTAGER L'ARTICLE SUR

Qui peut se passer des bienfaits de la lumière ? Qui peut ignorer sa présence, où qu’elle soit ? Qui peut parler de la bonne nourriture sans parler du sel et de son importance ?

Autant nous avons besoin de lumière dans notre quotidien pour fonctionner, autant le monde a besoin de nous comme lumière pour l’éclairer, l’aider à trouver la bonne voie et y rester. Autant nous avons besoin du sel pour donner goût à notre nourriture, autant le monde a besoin de nous les chrétiens pour lui donner du goût.

 La Bible déclare :

Matthieu 5 : 13 (LSG) « Vous êtes le sel de la terre… »

Matthieu 5 : 14 (LSG) « Vous êtes la lumière du monde… »

Comment on fait concrètement ?

Matthieu 5 : 16 (LSG) « Que votre lumière luise devant les hommes, afin qu’ils voient vos bonnes œuvres, et qu’ils glorifient votre Père qui est dans les cieux. »

Les moments de crises sont certes des moments très difficiles pour tout le monde, mais ils sont aussi une occasion pour nous, les disciples de Jésus. Une occasion de prouver au monde que nous sommes vraiment ce que Dieu dit que nous sommes : le sel de la terre et la lumière du monde. Et pour ce faire, nous devons nous poser de bonnes questions à propos des gens qui nous entourent : de quoi ont-ils besoin en ce moment ? Comment puis-je les aider ? Si Jésus était encore sur terre qu’est-ce qu’Il ferait pour leur apporter Son soutien ? Nous ne pouvons pas être le sel de la terre et la lumière du monde si nous ne faisons pas attention à nos actes, si nous ignorons l’existence de l’autre. C’est au fruit que l’on reconnaît l’arbre, dit-on !

Ton voisin meurt de faim mais chez toi c’est le gaspillage et ça ne te dit rien ? Comment se fait-il que tu sois insensible face à la souffrance des autres ? Je comprends que tu ne puisses pas faire grand-chose mais cette dame âgée, pourquoi tu ne prends pas soin d’elle durant une journée ? Cet enfant qui n’a plus personne, pourquoi tu ne l’invites pas chez toi ?

Être sel de la terre et lumière du monde ne veut pas dire aller à l’église chaque jour et oublier qu’il y a des gens alentours qui ont besoin de notre attention, d’une parole de réconfort venant de nous, d’un service, de notre temps ou de notre argent ! Si tu agis en ne vivant ta vie que pour toi, tu ne peux être ni le sel de la terre ni la lumière du monde. Être le sel et la lumière, c’est dans le comportement du chrétien, c’est un mode vie.

De ce fait, pendant les moments de crise nous pouvons être le sel et la lumière dans la mesure où nous vivons comme des enfants de Dieu. Dans la mesure où notre comportement témoigne que nous sommes réellement des chrétiens, où nous faisons ce que la Parole de Dieu nous demande de faire : manifester le fruit de l’Esprit.

Galates 5 : 22 (LSG) « … Le fruit de l’Esprit, c’est l’amour, la joie, la paix, la patience, la bonté, la bénignité, la fidélité, la douceur, la tempérance »  

  • L’amour

Jean 13 : 34-35 (LSG) « Je vous donne un commandement nouveau : aimez-vous les uns les autres ; comme Je vous ai aimés, vous aussi, aimez-vous les uns les autres. A ceci tous connaîtront que vous êtes Mes disciples, si vous avez de l’amour les uns pour les autres. »

L’amour est le plus grand des commandements. En temps normal, nous avons besoin de nous aimer les uns les autres. Et en temps de crise nous devons nous appliquer beaucoup plus à cet amour. Un amour qui est manifesté à travers nos attitudes, nos paroles, nos actions et nos comportements.

  • La joie

Durant ces périodes, le taux de stress augmente en vitesse, il y a l’inquiétude, il y a la peur, etc. Mais, toi, si tu as la joie à l’intérieur de toi grâce au Saint-Esprit qui vit en toi, tu dois avoir pour but de partager cette joie autour de toi. Et quand tu es rayonnant de joie, les gens sont en général curieux de savoir d’où vient cette joie. C’est alors que tu peux en profiter pour propager ta lumière, parler de ta source de joie dans ton entourage.

  • La paix

Parler de paix en temps de crise est un peu paradoxal mais c’est possible. Je ne suis pas en train de parler de cette paix que le monde donne, mais de la paix que Christ, Lui-même, donne ! C’est une paix apaisante ; elle est rassurante en dépit des circonstances. Donc bien sûr que tu peux faire véhiculer cette paix autour de toi. Tu peux être un instrument de paix dans ton milieu.

  • La patience

En général, c’est une période assez troublante, voilà pourquoi elle produit souvent l’impatience chez beaucoup de gens. Impatients d’être à la fin de ces tracas, que nous puissions reprendre enfin les activités. Mais nous, en tant que chrétiens, nous devons cultiver la patience. Celui qui s’exerce à la patience, apprend aussi à développer « la tempérance », la maîtrise de soi malgré tous les tracas que nous endurons. Nous devons garder la foi, nous accrocher aux promesses de Dieu malgré tout. Notre entourage observe nos faits et gestes, ce qui n’est pas du tout étonnant. Car nous sommes cette ville située sur une montagne, donc c’est normal que tout le monde ait le regard fixé sur nous.

  • La bonté

Éphésiens 4 : 32 (S21) « Soyez bons et pleins de compassions les uns envers les autres »

La bonté, c’est cette qualité qui te pousse à faire le bien, à être bien pour les autres et avec les autres. Jésus-Christ a été bon, en tout temps, quand Il a été sur la terre. Il a été bon même envers ceux qui ont voulu Sa mort. N’est-ce pas Lui notre modèle parfait ? Nous devons agir de la même manière : être bon envers tous, sans rien attendre en retour. Le Seigneur Lui, du haut des cieux voit tes œuvres.

  • La bénignité

C’est un mot très rare dans le Nouveau Testament. On le connaît précisément pour avoir été mentionné dans le fruit de l’Esprit. Pourtant il rassemble à lui seul beaucoup de qualités que nous devons avoir, pas seulement pendant les périodes de crise mais aussi en dehors des périodes de crise, soit dans notre vie quotidienne. La bénignité nous amène à manifester de la bienveillance, et de « la douceur » qui fait également partie du fruit de l’Esprit.

Quelqu’un a écrit : « Faire preuve de bénignité, c’est donc montrer une attitude de bonté envers les autres, c’est ne pas soupçonner le mal à la moindre occasion, c’est être prompt à pardonner et à servir. »

  • La fidélité

Proverbes 20 : 6 (LSG) « Beaucoup de gens proclament leur bonté ; mais un homme fidèle, qui le trouvera ? »

Ce verset prouve clairement qu’il y a toujours eu une carence en fidélité dans le monde. Ça a été toujours une vertu très rare. Il a toujours été beaucoup plus facile de faire preuve de bienveillance, de compréhension, d’être indulgent, mais nous devons quand même nous efforcer sur la voie de la fidélité. Et heureusement, le Saint-Esprit ne nous laisse pas, Il nous aide. Nous devons être fidèles car notre Papa céleste est fidèle. Nous devons l’être aussi parce que le monde a besoin des gens sur qui compter en dépit de tout. Si les autres ne tiennent pas leurs promesses, tu ne dois pas suivre ce courant. Si tout le monde est infidèle au travail, à leur poste, dans leur maison, toi, tu dois être différent. C’est ainsi que tu pourras faire la différence en étant le sel de la terre. Et tu pourras briller comme une lumière au milieu des ténèbres.

PS : N’oublie pas que tu es la lumière du monde ! Tu es donc ce qu’il y a de plus beau sur cette terre !


PARTAGER L'ARTICLE SUR

4 comments

  1. Je suis vraiment fier de toi que que Dieu t’accompagne dans tes rêves et dans la vie que tu mènes
    Continue ainsi ma Cherie

Write a response

Laisser un commentaire

Close
Your custom text © Copyright 2018. All rights reserved.
Close