Search

Croître en stature, en grâce et en sagesse !

Il y a un principe de vie caché dans le fait que : “Tout ce qui naît doit croître”.Le manque de croissance, d’augmentation ou de développement de tout ce qui existe est anormal et un désordre dans l’établissement de chaque chose dans la vie. 

D’après le dictionnaire français, le mot croître veut dire :

  • Grandir, se développer jusqu’à maturité (êtres organisés) ;
  • Pousser (végétaux) ;
  • S’intensifier (sentiment, un état par exemple la colère croître en moi) ;
  • Augmenter en quantité, en volume, en intensité…

Croître suppose que tout commence petit et doit tendre à devenir grand, se développer, évoluer pour atteindre un stade de renforcement, de solidité, de consistance, de maturité.  Ce stade de maturité est le niveau où ce qui est, peut se déployer pour accomplir le but de son existence et sa raison d’être. Mûrir est la seule condition requise pour atteindre un objectif, car c’est à ce stade seul que toute chose est apte à déployer le potentiel enfoui en elle. Les êtres humains étant des esprits créés à l’image de Dieu (Genèse 1,26-27), sont dépêchés sur terre pour un seul but : être et faire comme Dieu sur la terre. 

Un aiglon ne vole jamais avant qu’il ne soit en mesure de déployer ses ailes. Une maison ne devient pas habitable tant que sa construction n’est pas achevée, un bébé ne mangera pas de la nourriture solide tant que son système digestif ne sera en mesure de l’assimiler…. Il nous faut par conséquent atteindre la stature d’homme ou de femme mature avant d’atteindre l’objectif et la raison d’être de notre présence sur cette terre des hommes.

La Bible dit de Jésus, le modèle par excellence en ce qui concerne le résultat de sa vie sur terre : Luc 2,52 ( LS21) : « Jésus grandissait en sagesse, en taille et en grâce devant Dieu et devant les hommes. » 

Par ce passage, nous remarquons qu’il y a trois niveaux de croissance ou de maturité à atteindre avant l’accomplissement de tout objectif, de toute mission, à l’exemple de Jésus. 

Croître en stature est en relation avec notre corps  

La croissance en stature ou en taille correspond au développement de notre enveloppe corporelle, l’habitation de notre vrai nous à savoir notre esprit. 

1 Thessaloniciens 5, 23; Genèse 1, 26-27; Genèse 2, 7 nous démontrent que l’être humain est un esprit qui habite dans un corps et qui possède une âme.   

Le corps abrite notre esprit, et c’est aussi au travers du corps qui est en connexion avec le monde matériel que notre esprit exprime et manifeste les choses enfouies en nous (dans notre esprit). La chaise sur laquelle vous êtes assis, les vêtements que vous portez, la voiture dans laquelle vous roulez n’ont pas apparu, comme par enchantement, dans la dimension de la matière. Tout cela a d’abord commencé par exister dans l’esprit de son concepteur, puis ce dernier l’a fabriqué avec la matière en utilisant son corps. Le corps doit ainsi croître pour être en mesure de supporter les expressions et les mouvements de notre dimension intérieure, c’est à dire notre âme et notre esprit. 

C’est cette réalité qui fait que le corps d’un enfant de six ans est incapable de supporter un poids qu’un adulte d’âge mûr peut porter.  Un enfant de cinq ans ne peut pas marcher ou courir une distance de deux à trois kilomètres, sans conséquence douloureuse comparé à un adulte. L’enfant de neuf ans n’encaisserait pas la mort de ses deux parents avec la même facilité qu’un adulte de quarante-cinq ans… 

Ceci pour souligner le fait que la taille de notre dimension intérieure doit correspondre pour le moins à celle de notre corps. Le déséquilibre dans cette répartition créera des problèmes irrémédiables pour le bon fonctionnement de l’être tout entier ce qui ne sera pas sans conséquence avec l’atteinte de nos objectifs, partant de notre mission sur terre.

Croître en Grâce est en relation avec notre âme

La grâce est d’après Le Larousse, une faveur accordée à quelqu’un, une remise de tout ou en partie de la peine d’un condamné, un agrément, un charme indéfinissable d’un être animé, de son comportement, un don, un secours surnaturel que Dieu accorde aux hommes pour leur salut…

La grâce contredit un principe majeur de la pensée selon lequel : il faut donner pour recevoir. Tout se mérite, tout s’obtient en échange de quelque chose. Ce principe quoique vrai, ne fonctionne pas toujours lorsque la grâce s’impose et s’avère être la seule issue possible. La grâce est une vertu de notre âme que nous devons absolument cultiver, faire croître, car elle est un élément important de notre maturité. Le niveau de cette vertu (la grâce)  en nous doit croître vis à vis de Dieu, et vis à vis de nos semblables, pour nous permettre de déployer avec beaucoup d’assurance et d’aisance notre potentiel. 

Luc 2,52 (Darby) :  » Et Jésus avançait en sagesse et en stature, et en faveur auprès de Dieu et des hommes. » 

Trouver grâce aux yeux de Dieu c’est être aimé de Dieu. Et nous sommes appréciés de Dieu lorsque que notre âme (nos émotions, sentiments, volonté, intelligence, habitudes, les pensées, la mémoire, …) est teintée de son image, et de son caractère (paix, la joie, l’amour, la force, le courage, la persévérance, l’endurance, la maîtrise de soi, la discipline, l’humilité…)

Alors que notre amour pour Dieu nous pousse à le respecter, à le craindre, à vivre une vie de sainteté, et de consécration, nous devenons ainsi agréables à lui, et nous trouvons de plus en plus grâce à ses yeux. Marie a trouvé grâce auprès de Dieu (Luc 1, 30), ainsi que Jésus (Luc 3, 22), et David (Ps 89, 21). Par contre, Saül n’a pas trouvé grâce, aux yeux de Dieu (1 Samuel 16,1)                                                    

La deuxième facette de la croissance de la grâce c’est auprès des hommes : la grâce est ainsi une pièce à double facettes. La grâce auprès de Dieu et la grâce auprès des hommes. La grâce auprès des hommes est la reconnaissance par les hommes de l’image de Dieu ou son caractère en nous. L’image de Dieu en nous nous rend agréable aux yeux des hommes. 

L’humilité, le calme, la sérénité, le courage, la diligence, le respect, la simplicité, la largesse d’esprit, la sensibilité, la compassion sont autant de facettes stratégiques de l’image de Dieu qui font augmenter notre grâce auprès des autres. Notre Dieu est riche en toutes choses. Un homme riche en argent reflète une facette de Dieu; toutefois, si ce dernier utilise cette richesse pour asservir, mépriser ses semblables, il ne trouvera pas grâce auprès d’eux. De même que quelqu’un de talentueux qui serait irrespectueux, rebelle, injurieux, orgueilleux, verra les portes de la grâce des hommes se fermer sous ses yeux. Les dons, les talents et les capacités nous sont donnés pour être mis au service des autres, pour ce faire, le caractère de Dieu doit absolument accompagner la manière de servir les autres. 

Sans cela, nous ne trouverons pas grâce auprès des autres et ceux-ci rejetteront aussi simplement ce que nous leur apportions. Voilà pourquoi il est important de croître en grâce pour devenir des solutions dans la vie des autres, à partir de nos talents, nos dons et nos capacités. La réussite de notre vie se cache derrière le fait de proposer et d’être des solutions dans la vie des autres.   

Néhémie a trouvé grâce auprès du roi pour aller bâtir la muraille de Jérusalem, Daniel a trouvé grâce auprès de trois générations de rois, Haman n’a pas trouvé grâce auprès du roi, ni la reine Vasthi, alors qu’Esther la trouva auprès du même roi. 

Croître en Sagesse est en relation avec notre esprit

Luc 2,52 (Semeur) :  » Jésus grandissait et progressait en sagesse, et il se rendait toujours plus agréable à Dieu et aux hommes. » 

Nous avons considéré dès le départ que notre vrai nous c’est notre esprit, qui habite dans notre corps et qui possède une âme. S’il y a une dimension prioritaire en nous en toutes choses, c’est bien celle de notre esprit. L’esprit c’est ce que Dieu a créé et engendré et qui Lui ressemble. Notre esprit possède le code génétique de Dieu. Comme tout être ou toute chose, il commence dans un état de petitesse et il faut l’amener à l’état de maturité et de consistance. 

Comme nous l’avons évoqué, toute chose commence à déployer son potentiel uniquement lorsqu’elle parvient au stade de maturité, ainsi en est-il de notre esprit. Pour voir le code génétique de Dieu se déployer par l’homme, son esprit doit atteindre le stade de maturité. Pour que notre esprit atteigne la maturité, nous devons le muscler par l’exercice de la prière,  le nourrir et l’hydrater avec la Parole de Dieu qui est sa nourriture et son breuvage. 

1Tim 4, 15 ( LSG21) : “ Occupe-toi de ces choses, donne-toi tout entier à elles, afin que tes progrès soient évidents pour tous.

Notre croissance est la condition sine qua none qui conditionne l’atteinte de nos objectifs sur terre. L’être humain possédant trois dimensions, sa croissance doit se faire impérativement dans les trois domaines : esprit, âme et corps. Rater la croissance dans une dimension entraînera le déséquilibre de l’individu et causera, par voie de conséquence l’échec dans l’atteinte du véritable but de son existence.  

Que le Seigneur nous accorde la grâce de croître en tout équilibre en faisant notre part, afin d’atteindre le but pour lequel il nous avait dépêché comme ambassadeur sur la terre. 

Write a response

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close
Your custom text © Copyright 2018. All rights reserved.
Close