Search

Dieu veut devenir ton ami !

Je n’oublierai jamais ce jour où un SMS m’a permis de voir Dieu d’une façon nouvelle. J’ai eu beaucoup de chance de naître dans une famille chrétienne ; ma mère nous a fait connaitre le Seigneur depuis tous petits. Il y avait la prière matinale en famille les matins, les cultes le Dimanche. Je prenais part à tout cela sans pour autant avoir une relation particulière avec Dieu.

Un jour, aux environs de midi, mon téléphone d’adolescent se mit à sonner. Je venais de recevoir un SMS de mon amie Rose. Ce n’était pas son habitude de m’écrire ou encore moins de m’envoyer ce format de message.  Mais ce jour-là, elle m’envoya un verset biblique libellé comme suit : Matthieu 12:50 (LSG) : « Car, quiconque fait la volonté de mon Père qui est dans les cieux, celui-là est mon frère, et ma sœur, et ma mère » ; et c’était tout.

Je ne me souvenais pas avoir lu ce verset auparavant. Je le lus donc comme une illumination. Mais pourquoi ce verset résonnait-il autant en moi ? La réponse tient pour beaucoup dans le fait que j’avais grandi dans une famille monoparentale. Mes frères et moi avions été élevés par notre mère seule. Elle devait à elle seule être à la fois le père et la mère.

Malgré ses efforts et ses nombreux sacrifices, il nous arrivait, comme tout enfant grandissant dans cette situation, de ressentir un vide, un manque que seule la présence d’un papa peut combler. C’est frustrant de revenir des congés et d’entendre ses amis raconter comment ils se sont amusés avec leur père ou de les voir te présenter le nouveau gadget que papa leur a offert. Je n’avais jamais rien à dire sur mon père simplement parce que je ne l’avais jamais connu.

Or ce jour, j’avais appris pendant ma méditation cette vérité fondamentale que nous révèle l’évangile de Jean :

Jean 1 : 12 (LSG) : « Mais à tous ceux qui L’ont reçue, à ceux qui croient en Son nom, elle a donné le pouvoir de devenir enfants de Dieu ». 

En acceptant Jésus, Dieu me fait la grâce de devenir Son enfant. Quel privilège ! Désormais j’avais un père et en lisant ma bible je découvrais plein de choses à raconter sur Lui à mes potes.

Matthieu 12 : 50 m’apprend que quand je vais plus loin, au-delà de la lecture et que je me mets à appliquer ce que me dit la Parole de Dieu ; quand je me mets à faire la volonté de Dieu, je deviens frère de Jésus. Pour moi cela a été une révélation de pouvoir appeler Jésus grand frère, de pouvoir Lui confier mes difficultés, Lui demander de l’argent de poche, une nouvelle paire de chaussures ou simplement la sécurité.

Ce n’est pas tout ! Quand nous nous mettons à servir Dieu, Il devient notre ami.

Jean 15.14 « Vous êtes mes amis, si vous faites ce que je vous commande. »

Ce que Dieu veut, ce n’est pas que nous ayons peur de Lui ou que nous l’imaginions inaccessible, comme les grands patrons de ce monde. Jésus ne cherche pas des serviteurs, mais des amis (Jean 15.15). Il veut savoir ce que nous faisons à chaque moment de la journée ; Il veut passer plus de temps avec nous.

Que faisons-nous le plus avec nos amis ? Nous conversons. La conversation est le moyen que nous utilisons pour en savoir un peu plus l’un sur l’autre. La conversation nous permet de savoir ce que l’autre aime ou n’aime pas. Ainsi, nous nous abstenons par exemple de leur offrir ou de faire des choses qui pourrait leur déplaire. Nous sommes amis parce que nous nous entendons bien. La conversation est dans les deux sens ; Il y a à chaque instant un locuteur et un interlocuteur. Quand l’un parle, l’autre écoute et vice versa. Quand les deux parlent en même temps, ce n’est plus une conversation. Dieu est très poli ; Il ne nous parle pas quand nous parlons. Il ne prend la parole que quand nous nous taisons à notre tour et l’écoutons dans le silence.

La prière et la méditation sont nos deux canaux de communication avec Dieu. Par la prière, nous lui parlons de nous, Lui révélons Ses qualités, les choses que nous apprécions chez Lui et Lui traduisons notre reconnaissance. Par la méditation, nous permettons à Dieu de nous parler à Son tour. Méditer, ce n’est pas lire sa Bible et la refermer ; C’est aussi réfléchir sur ce que nous avons lu tout au long de la journée.

Ainsi, pour développer notre amitié avec Dieu, nos moments de conversation avec Lui ne doivent pas uniquement se limiter au culte du Dimanche ou à la prière matinale. Nous devons raconter à notre ami ce que nous faisons à chaque moment de la journée: Esprit de Dieu, je viens de me réveiller et je pense à toi. Je me rends aux toilettes, je fais la vaisselle, ma journée a été super chargée aujourd’hui, j’ai eu beaucoup de peine quand un tel a fait des commérages à mon sujet.

Devenir ami de Dieu, c’est être à chaque moment de sa journée conscient de la présence de Dieu et échanger avec Lui, comme si on parlait à quelqu’un qui était en face de nous. Dieu n’est pas abstrait ; Il est vivant et est à nos côtés chaque jour. Il nous faut en prendre conscience pour développer notre amitié avec Lui. Imagine le privilège qu’il y a dans le fait d’être ami de l’être le plus puissant de l’univers ! Saisissons l’opportunité que Christ nous donne de devenir Ses intimes. Amen !

Write a response

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close
Your custom text © Copyright 2018. All rights reserved.
Close