Search

Est-ce qu’un chrétien doit vraiment se ficher de ce qu’on pense et dit de lui?

Nous entendons souvent les motivateurs modernes nous encourager à ne pas nous préoccuper de ce que les gens pensent de nous. Mais la Bible, elle, que dit-elle à ce propos? Faut-il vraiment ignorer ce que les autres pensent de nous?

Lorsqu’il est question d’avancement dans notre carrière, ou même dans notre ministère, il est bon de se concentrer sur ce que Dieu dit de nous. Les paroles négatives des gens autour de nous peuvent nous démotiver et nous faire reculer. À plusieurs occasions, dans la Bible, des héros ont dû ignorer ce que leurs contemporains pensaient d’eux pour accomplir l’oeuvre de Dieu. Nous n’avons qu’à penser à Noé ! Une chance qu’il n’ait pas écouté ce que les gens pensaient de son projet, ou ce qu’ils pensaient même de son état mental ! “ Car la prédication de la croix est une folie pour ceux qui périssent; mais pour nous qui sommes sauvés, elle est une puissance de Dieu ” (1 Corinthiens 1.18 LSG). Parfois, il est nécessaire d’ignorer l’opinion des autres.

Mais ce n’est pas toujours le cas. Certains chrétiens adoptent des pratiques qui ne conviennent pas à des enfants de Dieu, et se justifient en disant : “ Je me fous de ce que les gens pensent de moi. Dieu voit mon coeur, et c’est tout ce qui compte ! ” C’est vrai que Dieu voit notre cœur, et que c’est Lui qui jugera ultimement de notre conduite, mais nous devons tout de même faire attention à l’image que nous projetons. Ce que les gens pensent de nous peut aussi être important à considérer; il faut soigner notre réputation. “ La réputation est préférable à de grandes richesses, et la grâce vaut mieux que l’argent et que l’or ” (Prov. 22.1 LSG).

Un chrétien ne devrait pas avoir la même conduite qu’un non-croyant. Nous sommes le sel de la terre et la lumière du monde, nous devons démontrer un comportement et un langage digne du Dieu que nous servons. Un célibataire chrétien ne devrait pas se comporter comme un célibataire non-croyant. Notre façon de nous comporter durant le temps de fréquentations devrait être différente que celle des non-croyants. Nous avons la responsabilité, devant les païens, de démontrer une bonne conduite et suivre ce que Dieu dit. “ Bien-aimés, je vous exhorte, comme étrangers et voyageurs sur la terre, à vous abstenir des convoitises charnelles qui font la guerre à l’âme. Ayez au milieu des païens une bonne conduite, afin que, là même où ils vous calomnient comme si vous étiez des malfaiteurs, ils remarquent vos bonnes œuvres, et glorifient Dieu, au jour où il les visitera ” (1 Pierre 2.11-12 LSG).

Qu’est-ce que les non-croyants pensent de votre conduite? Que c’est une folie de se priver des plaisirs du monde? Très bien; ne les écoutez pas et continuez! Que vous n’êtes en rien différent d’eux? Très mauvais, changez votre comportement ou votre langage dès maintenant ! 

Passons à un échelon supérieur. Si vous désirez épouser un chrétien très impliqué dans le Seigneur, vous devrez travailler encore plus à avoir une bonne réputation. Si vous-mêmes avez un rôle important à jouer dans votre communauté, vous devez être sans tache. “Il faut donc que l’évêque soit irréprochable…” (1 Tim 3.2-7 LSG). Bref, ce que les autres chrétiens pensent de vous doit être pris en considération. Certains chrétiens sont encore charnels et diront des bêtises à votre sujet. Si ces propos sont faux, bien qu’ils soient blessants, ils finiront par s’effacer d’eux-mêmes avec le temps. Mais si votre comportement vous donne effectivement une mauvaise réputation, vous devez agir. Si vous avez besoin de repentance, faites-le !

Bref, qu’est-ce que vos frères et soeurs à l’église pensent de vous? Que vous êtes trop passionnés dans votre service et votre amour pour Christ? Très bien; ne les écoutez pas et continuez! Que vous êtes charnels et que votre conduite n’est pas différente du monde? Très mauvais, changez votre comportement ou votre langage dès maintenant !

Chrétien : soignez votre réputation ! “Une bonne réputation vaut mieux que le bon parfum…” (Eccl. 7.1a LSG).

1 comment

  1. Merci pour l’encouragement et l’enseignement. C’est effectivement un sujet qui touche particulièrement les célibataires de nos jours. Tant d’idées et de pratiques circulent que parfois les jeunes chrétiens ne discernent plus la volonté de Dieu, ils sont facilement amenés à suivre la « tendance » par crainte d’être « écartés ». Encore merci et que Dieu vous bénisse ainsi que votre ministère.

Write a response

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close
Your custom text © Copyright 2018. All rights reserved.
Close