Search

Étroite est la porte qui mène au salut. Découvre comment y entrer !

Jésus utilisait toutes les circonstances qui se présentaient à lui afin d’enseigner La Parole de Dieu et de mettre le point sur ce qui pouvait empêcher les hommes de marcher avec Lui, comme ils auraient dû le faire.

Dans l’Évangile de Luc au chapitre 18 des versets 18 à 27, nous lisons l’histoire de ce chef qui vient à Jésus et qui lui pose des questions en rapport avec la vie éternelle. Nous lisons la même histoire dans l’Évangile de Marc au chapitre 10 des versets 17 à 27. En lisant parallèlement les 2 évangiles nous voyons que ce jeune homme avait soif de Dieu, qu’il avait des questions, qu’il a accouru pour rencontrer Jésus et s’est jeté à Ses pieds.

Ce n’est pas par les œuvres 

La grande question de cet homme était que dois-je faire pour hériter la vie éternelle ?

Ce ne sont ni nos mérites, ni nos prières, ni nos jeûnes, ni nos oeuvres qui pourront nous permettre d’hériter la vie éternelle. Beaucoup de personnes se posent cette même question. Que faut-il faire pour être sauvé ? Nous voyons une scène similaire dans Actes chapitre 16 alors que Paul était enfermé dans la prison à Philippes, il était en train de louer Dieu dans cette prison, et il y a eu un tremblement de terre, les portes de la prison se sont ouvertes et le geôlier terrorisé s’est jeté aux pieds de Paul et Silas et dit : « Que  faut-il que je fasse pour être sauvé ? Parce qu’il avait vu une intervention surnaturelle venant du ciel et cela l’avait terrorisé. Paul et Silas répondirent :

Crois au Seigneur Jésus, et tu seras sauvé, toi et ta famille. Et ils lui annoncèrent La Parole du Seigneur, ainsi qu’à tous ceux qui étaient dans sa maison. » (Act.16:30-31)

C’est la seule réponse biblique à cette question. Comme à l’époque à laquelle Jésus parle au jeune homme riche, le salut n’était pas encore disponible puisque Jésus n’avait pas encore offert Sa vie en sacrifice pour le salut des hommes, Il va lui répondre en relation avec la loi de Moïse et citer les commandements auxquels nous sommes de toutes manières tous appelés à obéir. Puis Il va montrer au jeune homme que celui-ci a un problème et que ce problème est l’obstacle majeur qui l’empêche de marcher avec Dieu. Ce problème en question, c’est l’argent car ce jeune homme était fort riche, son argent était sa sécurité et apparemment était même son dieu. C’est pour cette raison que Jésus lui dit :

« Il te manque encore une  chose:  Vends tout ce que tu as, distribue-le aux pauvres, et tu auras un trésor dans les cieux. Puis, viens et suis-moi. Lorsqu’il entendit ces paroles, il devint tout triste, car il était très riche » (Lc.18:22-23)

Ce n’est pas à tout le monde que Jésus dit de vendre tous ses biens et de le suivre. Ici, Jésus parle à ce jeune homme de cette manière car il met en évidence son problème. le but en étant de le lui faire comprendre. Parfois, certaines personnes vont vendre tous leurs biens pour suivre Jésus, lorsque celui-ci les appelle dans un pays étranger pour une mission particulière.

Ensuite, Jésus va dire qu’il est difficile à ceux qui ont des richesses d’entrer dans le royaume de Dieu et va donner une comparaison très intéressante. A l’époque de Jésus, lorsque le soir venait, on fermait les portes principales de la ville, ne laissant qu’une porte secondaire ouverte. Lorsque des voyageurs voulaient rentrer par cette porte, il fallait d’abord décharger leurs chameaux car il était absolument impossible de faire passer les chameaux avec leur chargement par une porte aussi étroite, cette porte s’appelait d’ailleurs « l’aiguille ».

 » Mais étroite est la porte, resserré le chemin qui mène à la vie, et il y en a peu qui les trouvent » (Mat.7:14)

Car, pour trouver le salut, il faut tout laisser derrière soi et tout abandonner pour suivre Jésus. C’est pour cela que quand ceux qui écoutaient ont demandé et qui peut être sauvé? Jésus leur a répondu : « Ce qui est impossible aux hommes est possible à Dieu. » Car Dieu seul a la capacité de sauver les hommes et Il le fait par le moyen de notre foi dans le sacrifice de Son Fils Jésus. Après ces paroles, Pierre va souligner le fait que lui et les autres apôtres ont tout quitté pour le suivre et c’est là, que Jésus va donner cette parole :

« Je vous le dis en vérité, il n’est personne qui, ayant quitté, à cause du Royaume de Dieu, sa maison où sa femme, où ses frères ou ses parents, où ses enfants, ne reçoive beaucoup plus dans ce siècle-ci, et, dans le siècle à venir la vie éternelle. » (Lc.18:29-30)

Ce qui est triste, c’est que bien souvent, pour attirer les gens, les prédicateurs mettent les choses à l’envers en disant « Viens à Jésus et tu deviendras riche ! ».  Certaines personnes pensent que le fait de servir Dieu va leur permettre de s’enrichir et voient même le ministère comme une carrière professionnelle.

Venir à Jésus, C’est se dépouiller de sa vie passée, c’est renoncer à soi-même et  le suivre quoi que cela puisse nous coûter. Parfois nous sommes obligés de sacrifier certaines choses quand elles ne sont pas compatibles avec La Parole de Dieu ou bien avec le plan que Dieu a pour notre vie.

Si vous dites que vous aimez Dieu, soyez prêts à tout sacrifier pour Lui.

Write a response

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close
Your custom text © Copyright 2018. All rights reserved.
Close