22 May 2018
Home / DÉVELOPPEMENT  / Système de pensées  / Halloween : ce n’est pas un mythe !

Halloween : ce n’est pas un mythe !

Depuis bien des années, que nous soyons en Europe ou en Amérique du Nord, Halloween frappe à nos portes par l’entremise d’enfants demandant des bonbons en disant innocemment«des bonbons ou un sort». Mais est-ce qu’un

Depuis bien des années, que nous soyons en Europe ou en Amérique du Nord, Halloween frappe à nos portes par l’entremise d’enfants demandant des bonbons en disant innocemment«des bonbons ou un sort». Mais est-ce qu’un chrétien peut vraiment faire Halloween ? Parlons-en.

Chaque année, c’est la même histoire. Chaque 31 octobre, les professeurs demandent aux enfants de venir déguisés, puis le soir, nous sortons dans les quartiers et frappons, portes à portes, mais non pour annoncer la Bonne Nouvelle… Non… Pour pratiquer ce qui, en apparence, nous paraît banal, alors que sans que vous ne le sachiez, quelques choses d’horrible et  d’épouvantable se trame.Qu’est-ce qu’Halloween ? Voyons cela selon Wikipédia (avec des annotations simples et claires de la part d’une femme de Dieu et de la Parole) : Halloween est une fête folklorique et païenne traditionnelle originaire des Iles Anglos-Celtes célébrée dans la soirée du 31 octobre, veille de la fête chrétienne (techniquement et plus exactement créé par l’église catholique, qui fut créé après la religion chrétienne et non l’église primitive fondée par Christ) de la Toussaint (*ce point sera clarifié par la suite). Son nom est une contraction de l’anglais All Hallows-Even2 qui signifie the eve of All Saints’ Day en anglais contemporain et peut se traduire comme « la veillée de la Toussaint » (non cela signifie : la veillée de TOUS les saints. Ici par «saints»  nous entendons êtres spirituels et non être sanctifiés).
 
En dépit de son nom d’origine chrétienne et anglaise, la grande majorité des sources présentent Halloween comme un héritage de la fête païenne de Samain qui était célébrée au début de l’automne par les Celtes et constituait pour eux une sorte de fête du nouvel an (oui un nouvel an bercé par les sacrifices aux différents esprits pour les célébrer et demander leur protection)…C’est à partir du VIIIe siècle, sous le pape Grégoire III (731-741) et, au siècle suivant, sous le pape Grégoire IV (827-844), que l’église catholique déplaça la fête de la Toussaint* , qui pouvait se fêter jusqu’alors après Pâques ou après la Pentecôte,à la date du 1er novembre, christianisant ainsi les fêtes de Samain.

*Petite note concernant la Toussaint: cette «fête» fut à la base pour«célébrer les martyrs» afin de se souvenir d’eux. En découvrir plus ici.

 

Mais que dit la Parole de Dieu concernant les morts ?

 

Matthieu 8 : 21-22

Seigneur, permets-moi d’aller d’abord ensevelir mon père.Mais jésus lui répondit : suis-moi et laisse les morts ensevelir leurs morts.
 

Maintenant levons le voile sur la réalité qu’est Halloween. Cette fête n’est pas innocente. Depuis des siècles, est utilisé par les sorciers et satanistes de ce monde. Comment le sais-je ? Simplement car j’ai fait partie de ce monde pendant de nombreuses années. Même si certains considèrent la sorcellerie et le vaudou comme de «bonnes religions» (en vue de certains emails reçus suite à mon article sur le sujet), il n’en apparait pas moins que cela reste loin de la sainteté de Dieu. Alors que se passe-t-il pendant la période d’Halloween ? Les satanistes et sorciers prient (et souvent plus que les enfants de Dieu), jeûnent pendant 40 jours (avant Halloween) et invoquent leur maître. Ils sont fervents et bien actifs. Mais pourquoi prient-ils ? Pour l’avortement, les divorces et séparations des couples, les morts infantiles, la chute de l’Église, l’adultère, les viols et tout ce qui s’en suit.

Et nous que faisons-nous ? Nous tergiversons sur le fait de décorer une citrouille ou non. Nous disons «OH NON ! C’EST MAL !» (Même si décorer une citrouille n’a rien de mal), mais nous nous terrons chez nous devant un film, ou peut-être allons-nous à l’église pour une soirée de prière. Cela n’est pas un message de culpabilité mais de responsabilisation.

 

Éphésiens 5.15-17

Prenez donc garde de vous conduire avec circonspection, non comme des insensés, mais comme des sages; rachetez le temps, car les jours sont mauvais. C’est pourquoi ne soyez pas inconsidérés, mais comprenez quelle est la volonté du Seigneur.
 

Depuis quand avez-vous apporté une âme au Seigneur ? Depuis quand avez-vous saisis le casque du Salut, l’épée de Vérité et le bouclier de le Foi et avez-vous ouvert votre bouche ou imposé les mains aux malades afin que ceux-ci soient guéris ? Ceci n’est point un message de condamnation mais une exhortation réelle. Le mal existe, le diable existe, les satanistes existent et sont plus qu’actifs en ce bas monde. Et alors que nous disons des «amen» le dimanche matin durant nos cultes, les sorcières marchent dans nos assemblées, des prêtes sorciers invoquent les démons et frappent avec ferveurs.

 

Alors que pourrions-nous faire pour braver tout ceci ?

 

Commençons par ce qui est (très) gentil :

– Une soirée pour la jeunesse : film et popcorn

– Faire une cellule

 

Allons-y avec un niveau plus avancé :

– Aller prier dans les rues (sans parler à quelqu’un), juste en intercession

– Jeûner pendant 30 jours avant la fameuse journée

 

Allons-y tels que nous sommes, conforme à l’identité de Christ en nous :

– Organiser une soirée d’évangélisation en terrain neutre (cela signifie: PAS dans une église : un café, dans la rue, dans une salle de spectacle ou autre), une soirée «cool» qui nous permettra d’apporter Christ d’une manière simple, claire, différente (par les chants, la danse, les poèmes, un message actuel).

– Avoir des intercesseurs avec vous, qui prient pour la soirée

– Avoir jeûné au préalable

– Faire un appel au Salut

– Avoir des Nouveaux Testaments à distribuer à ceux qui vont accepter Christ

Idéalement, savoir prendre autorité sur les démons serait un plus

– Faire le suivi avec les personnes rejointes (ne soyez PAS religieuse, allez boire un café avec eux)

– Les inviter à l’église et peut-être passer les prendre chez eux et/ou aller manger ensemble après l’assemblée.

– RÉPÉTER RÉGULIÈREMENT LES ACTIONS CITÉES CI-DESSUS

– Saisir l’occasion du 31 octobre pour commencer dès maintenant.

Le Salut des âmes devrait être une priorité pour chaque enfant de Dieu et être offensif le jour d’Halloween devrait être dans notre agenda. Comprenons mes frères et sœurs que le combat est réel, que le prince de ce monde ne veut pas que les âmes connaissent Christ, ni le prix qu’IL a payé pour chacune d’elle. Soyons de vrais enfants de Dieu et non des adeptes du «Bless me club» (le club des «Bénis-moi»), nous parlerons de cela une autre fois.

l.passerino@frequencechretienne.fr

Ministre de la Parole, vous aide quant au renouvellement et l’approfondissement de votre identité en Christ ainsi qu’à la gestion de votre équilibre de vie. Spécialisée pour équiper, enseigner et guider la femme chrétienne francophone, elle œuvre au côté de son époux, au sein de leur ministère international. Elle est un catalyseur de changement pour Christ. Découvrez son podcast et ses formations sur http://lesliepasserino.com

Review overview
NO COMMENTS

POST A COMMENT