Search

Il y a des combats qui appartiennent à Dieu !

De nombreuses fois j’ai eu envie d’abandonner, de laisser tomber, de partir et de ne plus prier, parce que le désert était selon moi insupportable ; ma vie était selon moi inchangeable. Alors je me barricadais dans un mutisme et un déni profond, je me laissais aller et conduire par mes émotions. Mais il n’empêche que j’étais triste, et terriblement vide. Cette expression qui dit que lorsque tu as déjà goûté à la présence de Dieu tu ne pourras plus t’en passer, est exactement ce que je vivais. J’avais coupé ma connexion avec Dieu, pourtant Lui était toujours là, me parlant continuellement. Ce qui était différent, c’est que je ne l’entendais plus, donc je me disais qu’Il était loin ou qu’Il s’était tu.

Alors dans une dernière tentative désespérée, j’ai ouvert ma bouche, et j’ai dit : « Papa s’il te plaît aide-moi, Jésus j’ai vraiment, vraiment besoin de toi, je suis en train de me perdre, je veux revenir mais je ne reconnais plus le chemin pour rentrer. C’est tout noir, mes pensées et mes émotions ont tout saccagé.  Je n’arrive plus à me repérer Papa, aide moi.

Et une chose extraordinaire s’est passée. Juste le jour d’après, pendant que je m’occupais de ma lessive, Il m’a parlé tellement fort dans mon cœur et j’ai reconnu Sa voix… »

Ce que nous pensons souvent

2 Timothée 4 : 7 (LSG) « J’ai combattu le bon combat, j’ai achevé la course, j’ai gardé la foi ».

Très souvent, lorsque nous lisons ce passage où Paul nous parle du bon combat, c’est souvent pour nous motiver nous-même quand ça ne va pas très fort dans notre marche avec Dieu. Donc on lit ce verset pour être requinqué, pour tenir bon et puis on apprécie surtout la suite de ce dernier qui parle de la couronne de justice attribuée à ceux qui auront fait comme Paul.

Ensuite on ajoute le verset qui dit « Depuis le temps de Jean-Baptiste jusqu’à présent, le royaume des cieux est forcé, et ce sont les violents qui s’en emparent » Matthieu 11 : 12 (LSG).  Juste après, on est au top, et on se dit qu’on va serrer les dents, que ça ira, que ce n’est pas pour des petites broutilles qu’on va flancher. Ce qui n’est pas mauvais en soi, mais cela peut nous faire également passer à côté de quelque chose d’énorme qui fait en sorte que nous en revenons toujours au même point.

Ces combats que nous devons laisser à Dieu

A ce qui a été dit auparavant, j’aimerais ajouter ce que nous n’avions pas jusqu’à présent saisi ; c’est que le royaume des cieux appartient aussi à ceux qui savent choisir leurs batailles. Tu te demandes pourquoi ? Eh bien si Paul a eu à dire qu’il a combattu le bon combat, c’est qu’il existe également des combats que nous ne sommes pas supposés mener et qui appartiennent à Dieu, même s’ils nous concernent directement. D’où le verset d’Exode 14 qui dit que l’Éternel combattra pour nous et nous devrons garder le silence.

Exode 14 : 14 (LSG) « L’Éternel combattra pour vous ; et vous gardez le silence ».

Il y a des domaines dans nos vies, des questions devant lesquelles nous devons demeurer silencieux, car combattre le bon combat consiste à nous focaliser sur ce que Dieu nous conduit à faire, sans nous préoccuper du reste, car c’est Lui qui s’en chargera. Même dans une guerre, toutes les forces d’un camp ne sont pas concentrées en première ligne, ce serait suicidaire et totalement stupide. Très souvent, l’origine de nos problèmes réside dans ce combat que nous ne menons pas, car trop focalisé et distrait par celui qui n’est pas le nôtre.

Identifier le bon combat nous permettra de comprendre ce qui nous amène à toujours vouloir tout lâcher et à nous éloigner de Dieu. Effectivement, il y a des combats qui ne nous incombent pas et ça nous évitera tellement des détours inutiles si nous nous en rendions compte.

Matthieu 11 : 28-29 (LSG) « Venez à moi, vous tous qui êtes fatigués et chargés, et Je vous donnerai du repos. Prenez mon joug sur vous et recevez mes instructions, car Je suis doux et humble de cœur ; et vous trouverez du repos pour vos âmes. » 

Il est temps que nous laissions la puissance de ce verset nous transpercer. Il est temps que nous laissions cela prendre réellement vie en nous. J’espère que cet article t’aura aidé, mon ami(e) du bout du monde, je te transmets tout plein d’encouragements et je prie pour qu’enfin le calme, la tranquillité et surtout la paix règne dans ton cœur aujourd’hui.

Cette fois ce ne sera plus la même histoire, ça ne va pas se répéter, tu vas y arriver, tu vas t’en sortir ; c’est ce que Dieu me demande de te communiquer à travers cet article. Tiens-toi à la brèche et Il te montrera Ses merveilles !

10 comments

  1. Merci Seigneur Jésus pour ces Paroles de Vie que tu nous donnes à travers Notre Soeur.Gloire à Dieu.Demeure bénit ma Soeur!!

Write a response

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close
Your custom text © Copyright 2018. All rights reserved.
Close