Search

La cure d’âme: vers qui se tourner?

PARTAGER L'ARTICLE SUR

La cure d’âme doit être exercée par un ministre du culte, pasteur, apôtre ou évangéliste, mais elle peut aussi être exercée par un croyant sérieusement préoccupé des besoins spirituels de sa famille, de son entourage, de son assemblée, de son peuple pourvu que ce croyant soit revêtu de dons spirituels, et travaille en plein accord avec son assemblée et son berger.

QUALIFICATIONS POUR ÊTRE APTE Â EXERCER LA CURE D’ÂME.

1°- IL FAUT ÊTRE NÉ DE NOUVEAU.

Si le médecin de l’âme n’est pas régénéré, il s’expose à entendre Dieu lui dire : « Médecin, guéris-toi, toi-même ».

Luc 22.32 : «Mais J’ai prié pour toi, afin que ta foi ne défaille point; et toi, quand tu seras converti, affermis tes frères.»

2°- AVOIR REÇU LE BAPTÊME DU SAINT-ESPRIT.

Nous devons apporter aux hommes une démonstration d’Esprit et de puissance, une démonstration de sainteté aussi car la puissance ne peut être gardée efficace que dans la sainteté.

3°- S’ÊTRE CONSCIENCIEUSEMENT MIS À L’ÉCOLE DE CHRIST QUI SANCTIFIE.

Il ne suffit pas d’être converti, car bien des convertis d’hier peuvent être déchus de la grâce aujourd’hui. Il ne suffit pas d’avoir été baptisé du Saint-Esprit hier, et d’avoir reçu d’admirables dons spirituels, voire même un ministère charismatique, si le médecin des âmes ne mène pas une vie sanctifiée, il aura perdu toute responsabilité d’amener à Christ les âmes encore éloignées de Lui ou d’exercer une action sanctifiante sur celles qui lui sont confiées.

Sans l’esprit de sainteté, le ministère n’est plus que technique et routine. Il n’est plus le canal de la vie spirituelle, de la grâce divine. Abandonnons toute volonté propre et recherchons ardemment la sainteté.

4°- AVOIR L’AMOUR DE CHRIST POUR LES ÀMES.

Sans l’amour des âmes, toute notre technique, même la plus précise, est vaine inefficace.

5°- LE VRAI MÉDECIN DE L’ÂME EST PLEIN DE COMPASSION POUR LE PÉCHEUR.

Il tremble pour les égarés, sachant qu’ils ont affaire à un Dieu saint et juste.

Le vrai médecin de l’âme est spirituel, il n’accepte jamais la confusion entre péché et pécheur. Comme son Maître, il a une profonde horreur pour le péché et une grande pitié pour le pécheur. Son amour est saint et spirituel. Il exige une vraie repentance, une réelle séparation du mal. Il ne juge pas sévèrement le pécheur, car lui-même sait de quoi il est formé.

6°- LE VRAI MÉDECIN DE L’ÂME EST DISCRET.

Il sait garder secrètes les confessions reçues comme un mur sans écho. Il ne fait pas pression pour que le pécheur lui découvre des péchés que le Saint-Esprit n’a pas encore révélés comme péchés. Il se garde de chercher à connaître des détails qui n’édifient pas car il ne doit pas oublier qu’il doit veiller à sa propre âme.

7°- LE VRAI MÉDECIN DE L’ÂME EST PATIENT.

Il attend que le Saint-Esprit ait accompli Son travail, suscité les tourments de la conscience et convaincu de péché. Cependant, sa patience ne le conduit pas à une sorte d’indifférence, il met tout en œuvre pour faciliter la conviction de péché. Il n’y a chez lui, ni pression indiscrète, ni laisser-aller. Il lui faut le tact du dosage approprié.

8°- LE VRAI MÉDECIN DE L’ÂME EST UNE PERSONNE DE PRIÈRE.

Il comprend que d’ardentes prières sont indispensables pour que :

a) Dieu place devant lui les âmes disposées à écouter, à se repentir et à accepter Christ.

b) Dieu le guide par le Saint-Esprit pour dire à cette âme les paroles appropriées à son cas personnel.

c) Dieu accompagne de puissance son message spirituel, sinon, il sait qu’il discutera et plaidera en vain.

9°- LE VRAI MÉDECIN DE L’ÂME CONNAIT LA BIBLE.

Il la connait à fond au moins en ce qui concerne tout le ministère pratique de la cure d’âme.

10°- LE VRAI MÉDECIN DE L’ÂME VIT SELON LE MODÈLE DE LA BIBLE.

Son comportement spirituel et personnel ne dépend que de Dieu. Il ne se laisse influencer ni par son temps, ni par l’opinion publique, ni par la politique, ni par la théologie, ni par la science; il s’efforce de vivre en Christ. Il règle toute sa conduite sur le modèle biblique avec beaucoup de scrupule et de persévérance.

Il obéit aux exigences de la Parole de Dieu dans toute leur grandeur et leur sévérité. Il est sévère pour lui-même, charitable pour les autres, acharné contre le péché, indulgent pour la victime qu’est le pécheur.

11°- LE VRAI MÉDECIN DE L’ÂME EST PLEIN DE DOUCEUR.

Il donne à la fois, l’impression d’être ferme et doux.

12°- LE VRAI MÉDECIN DE L’ÂME DÉPEND PLUS SPÉCIALEMENT DU SAINT-ESPRIT.

L’exercice de certains aspects de la cure d’âme requiert certains dons spirituels :

– Parole de connaissance.

– Discernement des esprits.

– Parole de sagesse.


PARTAGER L'ARTICLE SUR

2 comments

Write a response

Laisser un commentaire

Close
Your custom text © Copyright 2018. All rights reserved.
Close