Search

La vie chrétienne : tu ne peux la vivre que par la grâce, jamais par tes propres efforts

Pour ce qui concerne notre marche avec Dieu, nous avons été sauvés par la grâce au moyen de la foi et nous devons continuer cette marche toujours en comptant sur la grâce de Dieu à laquelle nous accédons également par la foi.

Étonnamment, lorsque quelqu’un se convertit au Seigneur, on commence à mettre cette personne sous la loi et sous la condamnation, en lui imposant beaucoup de devoirs et de restrictions. Ce qui revient à commencer par la grâce et à continuer dans la religion. La religion consiste en des pratiques et des efforts afin de gagner la faveur et l’approbation de Dieu. L’image de la religion, c’est Adam et Ève qui se sachant nus vont se confectionner des ceintures en feuilles de figuier (Gen.3:7), alors que l’image de la grâce, c’est Dieu qui offre le sacrifice et qui revêt Adam et Eve de vêtements faits de peaux d’animaux (Gens.3:21).

 

Dieu nous a donné à nous ses enfants, une mesure abondante de Sa grâce, pour que nous puissions avancer dans notre vie chrétienne. Il nous a comblés de tous les biens, de tout ce qui est nécessaire afin que nous puissions vivre une vie fructueuse et victorieuse. Pourquoi essayer de marcher avec Dieu de vos propres forces ? Alors qu’en réalité, il vous a donné tout ce qui contribue à la vie et à la piété?

 

2 Pierre 1:3 – Comme sa divine puissance nous a donné tout ce qui contribue à la vie et à la piété, au moyen de la connaissance de celui qui nous a appelés par sa propre gloire et par sa vertu.

 

C’est par la grâce, par le moyen de la foi que nous pouvons saisir notre héritage en Christ qui nous est révélé dans les épîtres du Nouveau Testament.

 

Romains 5:1-2 – Étant donc justifiés par la foi, nous avons la paix avec Dieu par notre Seigneur Jésus Christ, à qui nous devons d’avoir eu par la foi accès à cette grâce, dans laquelle nous demeurons fermes, et nous nous glorifions dans l’espérance de la gloire de Dieu.

 

Trop de chrétiens vivent une vie chrétienne misérable, terne et remplie d’échecs parce qu’ils n’ont pas compris ces choses. Ne sachant pas comment sortir de leur condition d’échec, ils invoquent la grâce de Dieu comme une licence pour vivre malgré tout dans le péché à cause de la faiblesse de leur chair, alors que la grâce de Dieu en réalité, nous permet de vivre une vie sainte pure et sans péchés.

 

Romains 6:1-2 – Que dirons-nous donc? Demeurerions-nous dans le péché, afin que la grâce abonde? Loin de là! Nous qui sommes morts au péché, comment vivrions-nous encore dans le péché?

 

Là où le péché a abondé, la grâce de Dieu a surabondé. Quand on comprend que le péché c’est ce qui détruit nos vies, et que l’on comprend également que c’est à cause nos péchés que Jésus a été crucifié, on ne peut plus prendre ces choses à la légère en étant complaisant par rapport au péché. Le péché, c’est une puissance de mort que le diable manipule au travers de la tentation afin de nous détruire. il y a une merveilleuse grâce qui nous est donnée par Dieu afin de pouvoir résister au péché et vivre une vie chrétienne remplie et épanouie en Christ.

 

Concernant la tentation dans la vie du chrétien, nous avons cette promesse de la grâce de Dieu qui a pourvu pour nous au moyen d’en sortir, en étant plus que vainqueur. Cela n’a rien à voir avec nos efforts ou nos propres forces, cela a à voir avec le fait de se rendre dépendant de la grâce de Dieu et de puiser dans cette même grâce afin de pouvoir tenir ferme en toute chose.

 

1 Corinthiens 10:13 – Aucune tentation ne vous est survenue qui n’ait été humaine, et Dieu, qui est fidèle, ne permettra pas que vous soyez tentés au delà de vos forces; mais avec la tentation il préparera aussi le moyen d’en sortir, afin que vous puissiez la supporter.

 

Quelques heures avant Son arrestation, Jésus a partagé avec Ses disciples un certain nombre de révélations concernant les privilèges qu’ils allaient avoir de par de Sa mort et de Sa résurrection. C’est dans les chapitres 14 à 17 de l’Évangile de Jean que nous trouvons tous ces enseignements. Jésus explique parfaitement bien qu’il nous serait absolument impossible de vivre une vie chrétienne puissante en dehors de Sa grâce, et cela qui revient au fait de demeurer en Lui :

 

Jean 15:4-5 – Demeurez en moi, et je demeurerai en vous. Comme le sarment ne peut de lui-même porter du fruit, s’il ne demeure attaché au cep, ainsi vous ne le pouvez non plus, si vous ne demeurez en moi. Je suis le cep, vous êtes les sarments. Celui qui demeure en moi et en qui je demeure porte beaucoup de fruits, car sans moi vous ne pouvez rien faire.

 

Je vous rappelle que la définition de la grâce c’est une faveur imméritée, un cadeau vital qui nous ai fait et dont nous avons désespérément besoin. Il suffit de le savoir, de le demander et de le recevoir en toute humilité :

 

Jacques, 4:6 – Il accorde, au contraire, une grâce plus excellente; c’est pourquoi l’Écriture dit: Dieu résiste aux l’orgueilleux, Mais Il fait grâce aux humbles.

 

Le secret de la grâce dans la vie chrétienne c’est de demeurer en Jésus. C’est recevoir de Lui et à tout moment, ce dont nous avons besoin pour pouvoir vivre une vie qui soit digne de Lui. C’est à ce niveau-là qu’intervient le Saint-Esprit. Là encore, Jésus avait enseigné ses disciples sur le rôle du Saint-Esprit dans le domaine de la grâce qui nous serait communiquée en fonction de nos besoins.

 

Jean 16:14 – Il me glorifiera, parce qu’il prendra de ce qui est à moi, et vous l’annoncera (vous le communiquera).

 

Dans l’Ancien Testament, il y a un homme qui avait vraiment compris l’importance de la grâce dans sa vie et dans son ministère. Il s’agit de Moïse. Alors que le peuple d’Israël avait péché en se prosternant devant le veau d’or, le Seigneur va dire à Moïse qu’Il ne pourrait plus accompagner son peuple à cause sa rébellion et de son péché.

 

Exode, 33:3 – Monte vers ce pays où coulent le lait et le miel. Mais je ne monterai point au milieu de toi, de peur que je ne te consume en chemin, car tu es un peuple au cou raide.

 

C’est alors que Moïse va intercéder en faveur du peuple et s’humilier devant Dieu en implorant la grâce et la faveur de Dieu pour pouvoir connaître Ses voies, reconnaissant que si Dieu ne lui fais pas grâce, il serait incapable de diriger le peuple.

 

Exode, 33:15-17 – Moïse lui dit: Si Tu ne marches pas Toi-même avec nous, ne nous fais point partir d’ici. Comment sera-t-il donc certain que j’ai trouvé grâce à Tes yeux, moi et ton peuple? Ne sera-ce pas quand Tu marcheras avec nous, et quand nous serons distingués, moi et Ton peuple, de tous les peuples qui sont sur la face de la terre? L’Éternel dit à Moïse: Je ferai ce que tu me demandes, car tu as trouvé grâce à mes yeux, et je te connais par ton nom.

 

Il est essentiel pouvoir toujours garder un terrain propre et dégagé dans notre vie sur lequel la grâce de Dieu pourra être manifester avec abondance :

 

Hébreux 12:15 – Veillez à ce que nul ne se prive de la grâce de Dieu; à ce qu’aucune racine d’amertume, poussant des rejetons, ne produise du trouble, et que plusieurs n’en soient infectés.

Write a response

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close
Your custom text © Copyright 2018. All rights reserved.
Close