Search

Le choix du conjoint et le but du mariage selon le plan de Dieu

Dans Genèse 1:27b LSG la Bible déclare : « Dieu créa l’homme à Son image, Il le créa à l’image de Dieu, Il créa l’homme et la femme ». Les deux venaient donc d’être suscités, d’êtres emmenés à l’existence. Dans Genèse 1 :28 LSG on découvre ensuite comment il les bénit : « Dieu les bénit, et Dieu leur dit : Soyez féconds, multipliez, remplissez la terre, assujettissez et dominez ». Tout ceci a donc d’abord eu lieu dans le domaine spirituel, au niveau de l’esprit.

Ensuite la Bible déclare dans Genèse 2 : 6b -7 LSG : « et il n’y avait point d’homme pour cultiver le sol. Mais une vapeur s’éleva de la terre, et arrosa toute la surface du sol. L’Eternel Dieu forma l’homme de la poussière de la terre, Il souffla dans ses narines un souffle de vie et l’homme devint un être vivant ». Adam venait d’être manifesté dans le monde physique.

Et puis dans Genèse 2:15 LSG l’homme se vit confié une mission : « L’Eternel Dieu prit l’homme, et le plaça dans le jardin d’Eden pour le cultiver et pour le garder ». L’homme reçu donc sa mission ainsi que son appel, avant de voir ou de choisir physiquement sa femme, même si leur union avait déjà été bénie au niveau de l’esprit. Mais comme l’homme semblait être limité dans l’accomplissement de sa mission, alors l’Eternel dira dans Genèse 2:18 LSG : « Il n’est pas bon que l’homme soit seul; je lui ferai une aide semblable à lui ».

Ainsi la femme fut manifestée dans le domaine physique, formée à partir de la côte d’Adam, pendant que ce dernier était endormi. L’Eternel passa donc un moment particulier et seul avec Ève (sans doute pour la mettre au courant de son rôle et sa mission, en plus de faire des dépôts de Sa parole en elle). Ensuite, Il l’emmena vers Adam. Quand ce dernier vit la femme, il ne put résister à son charme. Mais avant toute chose, il put détecter en elle la connexion spirituelle qui les unissait depuis la bénédiction déposée dans leurs deux vies au moment de la création. Et il put aussi reconnaître en elle la partenaire spirituelle censée l’aider à garder et cultiver le jardin. Et enfin il a découvert combien elle était différente et nettement mieux (à tous points de vue) des animaux qu’il venait de baptiser.

C’est alors qu’il s’écria de joie dans Genèse 2:23 LSG : «Voici cette fois celle qui est os de mes os et chair de ma chair ! on l’appellera femme, parce qu’elle a été prise de l’homme». Ensuite la Bible poursuit en déclarant dans le verset 24 : « C’est pourquoi l’homme quittera son père et sa mère, et s’attachera à sa femme, et ils deviendront une seule chair ». Le mariage était dès lors devenu manifeste, après un récital de scenario parfait, que le Saint-Esprit a choisi de mettre par écrit, au travers des saintes écritures, afin de nous enseigner.

Alors comme ce n’est pas l’amour qui permet à un couple de demeurer ensemble (On entend d’ailleurs souvent les personnes mariées dire : « je l’aime encore mais je ne peux pas passer ma vie avec lui ou elle. Ce serait un vrai gâchis »; comme c’est la sagesse infiniment variée de Dieu (qui consiste à appliquer les solutions de Dieu, à chaque problème auquel nous faisons face au présent tout comme dans le futur) qui permet à un couple d’expérimenter la joie et la paix (au niveau de l’esprit), le bonheur (au niveau de l’âme) et le contentement (au niveau physique) ; Comme Dieu jugera chacun de nous selon ses œuvres ; voici ce qu’il nous convient de réaliser, tous et chacun :

D’abord, Il y a une personne (un type de personne devrais-je écrire) dans le Seigneur, que Dieu a spécialement bénie au niveau de l’esprit, pour notre union ici sur terre, afin de nous emmener, tous les deux et ensemble, à être féconds, à nous multiplier, à remplir la terre, à l’assujettir et à la dominer. Cette personne pourrait être plus âgée ou nettement moins âgée que nous, en termes de durée de vie sur terre (Physiquement Ève aussi a été manifestée des centaines d’années après la manifestation physique d’Adam, à en croire plusieurs théologiens). Mais au niveau spirituel, les deux conjoints auront le même âge, afin qu’ils soient parfaitement compatibles et interdépendants par rapport à la mission divine qui est la leur. En effet, Ils auront été spirituellement bénis au même moment, le jour de la consécration de leur union au niveau spirituel, comme ce fut le cas avec Adam et Ève au commencement. Ils auront donc la même croissance et la même maturité spirituelle, pour pouvoir accomplir avec succès la mission que Dieu leur confère, grâce à Sa bénédiction qui enrichit et qui ne s’accompagne d’aucun chagrin.

Pour rappel, chaque bénédiction divine produit 3 choses dans notre vie : des connexions divines, des opportunités divines ainsi que des désirs sanctifiés et alignés au plan que Dieu a prévu dans notre vie. Il nous faut donc prier sans cesse, pour ne pas faire le mauvais choix qui sera fatalement lourd de conséquences par rapport à notre mission. Mais avant toute chose, il est capital que les deux conjoints soient d’abord et avant tout dans le Seigneur, ayant renoncé à leurs propres vies pour prendre la vie zoé que le Seigneur Jésus est prêt à leur donner. L’homme doit aussi être rempli et conduit par le Saint-Esprit, avant de choisir sa femme ou son aide semblable. Sinon, son choix risque d’être désastreux et fatal pour la mission, au point de porter préjudice aux deux conjoints, qui n’expérimenteront donc jamais la gloire de Dieu dans leur union.

Ensuite, il est capital que l’homme découvre d’abord la mission que Dieu lui destine ici-bas, ainsi que son appel, avant de se lancer dans le mariage, avant de chercher une femme à épouser. Sinon il court le risque de choisir sa femme selon la chair, selon son âme, selon son physique, ou même selon ses besoins du moment. Ce qui lui fera courir le gros risque de passer à côté de la volonté parfaite de Dieu pour sa vie ici-bas, en plus d’apporter de l’instabilité et de l’insécurité dans le cœur de sa femme, à cause de son manque de vision. La Bible déclare dans Proverbes 29 :18 (FC) : « Lorsqu’il n’y a plus de vision d’avenir, un peuple vit dans le désordre ». Voilà qui risque de constituer le partage de ce couple. L’homme pourrait tout de même finir ses vieux jours avec cette femme choisie en dehors de la volonté de Dieu, sans jamais divorcer certes, mais parce que celle-ci n’était pas la bonne partenaire de mission, parce qu’elle n’aura jamais été bénie pour être son aide semblable, les deux seront incapables de multiplier les talents que le Seigneur aura déposés entre leurs mains respectives, à cause du manque de complicité, manque de connexion spirituelle, manque de compétence et manque d’interdépendance. Tout cela les privera de paix, de joie et de la gloire de Dieu, qui est la condition la plus élevée qu’ils auraient pu expérimenter dans leur mariage. Dieu veille uniquement sur Sa parole pour l’exécuter et non sur nos caprices du moment. Et sachons tous qu’en cas d’échec de notre union, c’est toujours l’homme, le chef de la mission, qui sera tenu responsable. Il ne doit donc pas prendre ce choix à la légère. Dans 1 Corinthiens 11 : 3 (LSG) la Bible déclare : « Je veux cependant que vous sachiez que Christ est le chef de tout homme, que l’homme est le chef de la femme, et que Dieu est le chef de Christ ».

Par ailleurs, la femme aussi devrait s’assurer d’être remplie et conduite par le Saint-Esprit, afin d’être emmenée en temps opportun, dans la présence du celui auprès de qui le Seigneur aura prévu qu’elle soit,, pour lui apporter son aide, durant toute la vie. Elle reconnaîtra en cet homme le visionnaire et le chef de mission pour laquelle le Seigneur la préparait depuis sa venue en Christ, dans le silence de Son intimité, au fur et à mesure qu’elle cheminait avec Son Père Céleste. C’est exactement ce que le Seigneur fait aussi avec chacun de nous, quand il nous attire vers le corps du christ, par le Saint-Esprit, pour nous incorporer à Son Église, qui est Son épouse (Sa fiancée pour être plus précis, jusqu’à ce qu’intervienne les noces de l’agneau). C’est le Saint-Esprit qui nous conduit dans ce processus, en nous convaincant d’abord de péché, de justice et de jugement, et ensuite Il nous attache au corps du Christ pour sceller nos fiançailles avec Christ. Quand on comprend cela, une femme pourrait être plus diplômée que son mari, gagner plus d’argent que ce dernier, sans que le mari ne développe pour autant, un quelconque complexe. Car dans la révélation de la Parole de Dieu, une aide est toujours censée avoir plus de compétences que la personne qu’elle vient aider, pendant que le chef continue de garder le cap, en bon capitaine. C’est pour cela que Dieu a doté les femmes d’un cerveau multifonctionnel, capable de faire plusieurs choses en même temps, alors que les hommes ne sont uniquement capables de faire qu’une seule chose à la fois.

Alors, puisque la femme est précieuse et incontournable à l’accomplissement de la mission divine aux cotés de l’homme, la Bible déclare dans 1 Corinthiens 11 :8-9 LSG : « En effet, l’homme n’a pas été tiré de la femme, mais la femme a été tirée de l’homme ; et l’homme n’a pas été créé à cause de la femme, mais la femme a été créée à cause de l’homme ». Ensuite dans Proverbes 19 :14 LSG la Bible déclare : « On peut hériter de ses pères une maison et des richesses, mais une femme intelligente est un don de l’Éternel ». Ensuite dans Proverbes 31 :10 : « Qui peut trouver une femme vertueuse ? Elle a bien plus de valeur que les perles ».

Pendant que la femme est sous la mission confiée à l’homme (sous-mission) et qu’elle s’évertue à lui accorder tout son respect, ce dernier en bon capitaine et en chef de mission doit être un bon leader qui aime son épouse de tout son cœur et le lui démontre au quotidien, en prenant soin d’elle jour et nuit, afin de faire sortir la meilleure version d’elle, pour pouvoir la présenter un jour à Dieu sans tache ni ride. Aussi, dans Ephésiens 5 :25-30 LSG la Bible s’adresse aux homme en ces termes : « Maris, aimez vos femmes, comme Christ a aimé l’Église, et s’est livré Lui-même pour elle, fin de la sanctifier par la Parole, après l’avoir purifiée par le baptême d’eau, afin de faire paraître devant Lui cette Église glorieuse, sans tache, ni ride, ni rien de semblable, mais sainte et irrépréhensible. C’est ainsi que les maris doivent aimer leurs femmes comme leurs propres corps. Celui qui aime sa femme s’aime lui-même. Car jamais personne n’a haï sa propre chair ; mais il la nourrit et en prend soin, comme Christ le fait pour l’Église ».

Après tout, si en tant qu’aide semblable, la femme s’époumone jour et nuit à servir l’homme comme l’église sert Christ, il faut bien que ce dernier en prenne soin (comme Christ prend soin de nous), en la couvrant d’attention, d’égards, de cadeaux, de compliments, sans s’aigrir contre elle, en parlant constamment à son cœur comme le Christ le fait avec Son épouse l’église.

Enfin, Si jamais nous avions choisi notre conjoint sans consulter Dieu, sans connaitre la mission qu’Il nous confiait ici-bas ainsi que notre appel dans Son champ ; si nous avions choisi notre conjoint sur la base de son physique, son humour, sa générosité, son bon cœur et autres, il n’est pas trop tard pour corriger le tir. Il nous suffit de nous repentir et de revenir vers Dieu, qui ne se lasse pas de nous pardonner, Lui dont les pensées sont au-dessus des nôtres. Choisissez ensuite de faire de Jésus votre Sauveur, votre Seigneur ainsi que votre Maitre. Ensuite déposer votre couple à Ses pieds et demandez-Lui de vous transformer profondément, pour Sa gloire et Ses desseins ici-bas. Prenez enfin la décision de renoncer à votre propre volonté pour suivre exclusivement et uniquement la sienne, au sujet de votre couple. Alors vous verrez comment Il vous éblouira.

Dans Marc 10 : 29-30 (LSG) le Seigneur Jésus a pu dire : « Je vous le dis en vérité, il n’est personne qui, ayant quitté, à cause de moi et à cause de la bonne nouvelle, sa maison, ou ses frères, ou ses sœurs, ou sa mère, ou son père, ou ses enfants, ou ses terres, ne reçoive au centuple, présentement dans ce siècle-ci, des maisons, des frères, des sœurs, des mères, des enfants, et des terres, avec des persécutions, et, dans le siècle à venir, la vie éternelle ».

Voilà le secret pour expérimenter un mariage 100 fois mieux, rempli de joie et de paix : Renoncer à sa forme actuelle, le soumettre à Christ (et vous avec), et commencer à marcher scrupuleusement selon Sa parole et Sa volonté, Lui qui ne se repend pas de Ses dons et de Son appel (Romains 11 :29) vous réalignera avec Son plan, en vous ramenant sur le couloir de votre destinée, vous et votre conjoint, en vous rendant prospères à tous égards, pour Sa gloire.

2 comments

  1. Parmi tous les articles que j’ai pu lire dans ce blog le votre fait parti de ceux qui m’ont le plus toucher. A travers vos mots je peux entendre les paroles du Seigneur. Il rassure moi et tous ceux et celles qui sont dans des situations de coeur pas faciles. Merci d’exister, que le tout puissant vous benise vous et vos collègues qui nous aider à grandir spirituellement.

    1. Alleluia. Je rends grâce à Dieu pour ta vie. Nous servons un Dieu merveilleux, ma soeur. Il est capable de prendre un vase inutile comme moi, puis il depose de mots plein de réconfort de consolation et de puissance dans mon coeur, et enfin il m’utilise comme un instrument si imparfait tel que je le suis, pour atteindre les coeurs de ses autres enfants. Ainsi du début jusqu’à la fin du processus, on Le voit Lui, encore Lui et rien que Lui. A LUI toute la gloire donc de te faire autant de bien, au travers de ce texte. Je suis infiniment reconnaissant qu’il m’ait utilisé pour le produire. Puisse-Il continuer à déverser Sa grace, Sa miséricorde ainsi que Sa bénédiction dans tous les domaines de ta vie, en te propulsant plus loin dans le couloir de ta destinée, au nom puissant de Jésus. Blessings.

Write a response

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close
Your custom text © Copyright 2018. All rights reserved.
Close