Search

L’économie du monde ou l’économie de Dieu ?

PARTAGER L'ARTICLE SUR

Tout le monde désire être riche ou du moins avoir une certaine aisance financière. C’est aussi le désir de Dieu pour nous. Il veut, en effet, que nous prospérions dans tous les domaines de notre vie, les finances y compris ; et Il a tout mis en place pour que cela soit possible. Cependant, certains chrétiens, au lieu de se conformer à cette grâce et de se saisir ainsi de ce que le Seigneur a prévu pour eux, se mettent plutôt à placer leur confiance et toute leur espérance dans l’économie du monde.

L’économie du monde, une économie non fiable

Les Hommes se sont tellement attachés à l’argent à telle enseigne que désormais, pour être considéré dans ce monde, il faut nécessairement être riche et même très riche. En effet, on voit chaque jour des gens qui sont prêts à abandonner leur famille, voire même hypothéquer leur vie, pour embrasser les richesses terrestres. Mais dès que survient une calamité ou un fléau, leurs richesses tombent à l’eau et ils se rendent compte que pour avoir eu un mauvais fondement, ils ont couru en vain.

En fait, une prospérité financière basée sur l’économie mondiale ne peut substituer longtemps, car cette dernière varie en fonction des circonstances ; quand tout va bien l’économie subsiste. Mais, au moment de la guerre, des catastrophes naturelles et des crises, elle vacille et laisse place à la ruine. Les conséquences néfastes de la crise sanitaire de la Covid19 sont d’ailleurs la parfaite illustration de l’instabilité de cette économie. En effet, les mesures de riposte telles que la distanciation sociale, le confinement, la fermeture de plusieurs frontières, etc. ont fortement impactés les échanges commerciaux avec une baisse remarquable de la consommation et de la production. Ce choc économique mondial a affecté tous les hommes d’affaires, entrepreneurs et pays qui ont placé leur assurance financière sur l’économie du monde.

C’est pourquoi, aussi grandes que puissent être les richesses d’un Homme, si elles sont fondées sur le système économique humain et non sur celui de Dieu, elles sont susceptibles de disparaître à tout moment. Car l’économie mondiale est instable et incertaine ; elle n’offre aucune garantie à ceux qui se confient en elle. Ainsi donc bien-aimé(e), au lieu de fixer ton regard sur l’économie du monde, confie-toi plutôt en Dieu et décide de prospérer au travers de Son économie infaillible.

1 Timothée 6 : 17 (LSG) « Recommande aux riches de ce présent siècle de ne pas être orgueilleux, et de ne pas mettre leur espérance dans les richesses incertaines, mais de la mettre en Dieu, qui nous donne avec abondance toutes choses pour que nous en jouissions. »

La constance de l’économie divine

Aggée 2 : 8 (LSG) « L’argent est à Moi, et l’or est à Moi, Dit l’Eternel des armées. »

L’or, l’argent, la terre et tout ce qu’elle renferme appartiennent à l’Eternel. Son économie est donc inépuisable. En effet, contrairement au monde, Dieu ne subit jamais de crise économique. D’ailleurs, ce concept de crise économique n’existe même pas dans le lexique céleste car le Dieu que nous servons règne éternellement et Il est béni aux siècles des siècles. Aucun fléau, aucune catastrophe, aucune guerre ne peut avoir le moindre impact sur l’économie divine ; qu’importe la crise, Dieu demeure riche car c’est là Sa nature.

C’est pourquoi, toi qui es enfant de Dieu, tu n’as plus à t’attendre à l’économie du monde ou à craindre la pauvreté, le chômage et la disette à cause de l’instabilité et des chocs économiques. Ne considère plus la situation économique de ton continent, de ton pays. En effet, même si tu vis dans le pays le plus pauvre, le plus sous-développé au monde où pratiquement tous les jeunes se plaignent du chômage, cela ne peut en rien signifier que tu seras forcément un chômeur. Tu peux bel et bien connaître une prospérité financière sans égale, car le Dieu qui t’enrichit ne se conforme pas aux réalités économiques de ton pays. Quelque soit l’endroit où tu puisses te trouver, Il pourvoit pour toi selon qu’il est écrit dans Philippiens 4 : 19 (LSG) « Et mon Dieu pourvoira à tous vos besoins selon Sa richesse, avec gloire, en Jésus-Christ. » Il t’a déjà béni de toutes sortes de bénédictions et Sa grâce te fera prospérer même dans la sécheresse et la crise.

Jérémie 17 : 7-8 (LSG) « Béni soit l’homme qui se confie dans l’Eternel, et dont l’Eternel est l’espérance ! Il est comme un arbre planté près des eaux, et qui étend ses racines vers le courant ; il n’aperçoit point la chaleur quand elle vient, et son feuillage reste vert ; dans l’année de la sécheresse, il n’a point de crainte, et il ne cesse de porter du fruit. »

Ainsi donc, il n’y a que l’économie de Dieu qui puisse te rendre prospère financièrement et puisse garantir la subsistance de tes biens et richesses. Et si c’est de l’Eternel seul (et non de l’économie du monde) que dépend ta bénédiction, aucune crise économique ne pourra t’appauvrir et la faillite et le fiasco ne seront pas ton partage.

Proverbes 10 : 22 (LSG) « C’est la bénédiction de l’Eternel qui enrichit, et Il ne la fait suivre d’aucun chagrin. »


PARTAGER L'ARTICLE SUR
Write a response

Laisser un commentaire

Close
Your custom text © Copyright 2018. All rights reserved.
Close