Search

Les causes de la mauvaise humeur et comment la vaincre

Le monde dans lequel nous vivons est anxiogène; râler est devenu un style de vie, ne voir que le verre à moitié vide est la norme. Mais, en tant que chrétien, comment devons-nous nous comporter ? Devons-nous simplement accepter d’être tout le temps de mauvaise humeur ? Est-ce tout simplement normal ? Quelle en est la cause ? Approfondissons quelque peu le sujet.

L’influence néfaste du Moi

Jacques 1 :14-15 (LSG) : « Mais chacun est tenté quand il est attiré et entraîné par ses propres désirs. Puis le désir, lorsqu’il est encouragé, donne naissance au péché et le péché, parvenu à son plein développement, a pour fruit la mort. »

Dans ce passage de Jacques, nous sommes sérieusement mis en garde. Nous sommes des êtres humains et de fait, nous serons tous tentés. Mais en tant que Chrétiens, nous devons comprendre réellement notre identité en Christ. Malheureusement, beaucoup de Chrétiens charnels s’étonnent de se faire voler leur joie, leur paix et leur bonne humeur. En vivant selon sa chair, son le moi, le Saint-Esprit s’attriste puisque les choses de la chair lui sont en horreur.   

Lorsque nous ne comprenons pas et ne digérons pas le fait que ce n’est plus nous qui vivons, mais Christ, nous sommes « entraînés par nos propres désirs » autrement dit, notre chair, notre Moi, Moi, Moi, Moi et encore Moi.

Cela nous entraîne dans des mauvaises pensées, des faux raisonnements et donc inévitablement, au nombrilisme. En ne regardant plus à Jésus mais à MOI, je réduis mon champ de vision spirituel. En ne fonctionnant qu’avec ces pensées limitantes, provenant du MOI. Je perds de vue mon espérance et alors la mauvaise humeur est le seul dialecte que mon âme comprend.

C’est un processus c’est vrai. Cependant c’est une réalité qu’il faut entendre. Dieu n’est pas un Papa Noël, c’est un Papa parfait, qui ne veut que notre bien, qui veut que nous prospérions à tous égard comme prospère l’état de notre âme. Et pour cela, Son esprit est venu habiter en nous.

Jésus Christ a dû souffrir à la croix pour qu’Il vienne habiter en nous, le réalisons-nous ? Combien de m2 habitable Lui laissons-nous ? 10 m² sur 100 m² ? Les 90m² que nous occupons, que notre chair occupe, nourrissent la mauvaise humeur, le non-contentement. Comme le dit Jésus dans Mathieu 26 : 41(LSG) : « L’esprit est bien disposé mais la chair est faible. »

Laissons toute la place à Jésus-Christ dans nos vies, dans nos âmes, et dominons sur la chair. La mauvaise humeur provient aussi de notre égocentrisme et notre égocentrisme de notre chair, alors piétinons-la.

Des pensées non soumises au filtre divin

Le combat de la foi est le seul et bon combat digne d’être visé. Mais afin de ne pas perdre ce combat de vue, il y a un champ de bataille à ne pas négliger : celui de nos pensées. Tout se passe dans notre tête. Nous sommes des créatures de Dieu mais des êtres humains aussi et donc nous fonctionnons en trois dimensions : corps, âme et esprit. Notre esprit est renouvelé, le Saint-Esprit habite en nous, comme nous le rappelle Paul dans 1 Corinthiens 6 : 19 (LSG) : « Ne savez-vous pas que votre corps est le temple du Saint-Esprit qui est en vous, et que vous avez de Dieu ? ».

Cependant, il peut s’attrister lorsque les trois dimensions de notre être ne sont pas correctement alignées, selon la Parole de Dieu. Pour cela l’âme, notre volonté, notre être émotionnel, doit se mettre au combat et ne jamais se déconnecter de l’Esprit Saint de Dieu. Les pensées négatives sont un fléau pour les chrétiens. Dès que nous les laissons passer, nous ne regardons plus à notre identité, ni aux promesses de Dieu, mais à la situation, à nos blessures intérieures dues à notre passé (alors que toutes choses sont passées, la parole est claire), aux circonstances, aux problèmes.

Notre champ de vision passe des hauts sommets, des écluses des cieux ouvertes, à nos pieds. Triste, mais combien de fois cela nous arrive! Finalement, si nous descendons notre champ de vision, c’est aussi parce-que nous ne faisons pas notre part. Oui, en tant que Chrétien, nous avons notre part à faire. Nous devons veiller, prier, et renouveler nos pensées.

Les causes de la mauvaise humeur sont simplissimes : Un manque de connaissance de notre identité en Christ, additionné à un mauvais filtrage de nos pensées. Mais notre papa, dans Sa Parole nous donne la solution pour la vaincre.

Connaître son identité, la clé !

Il est primordial, qu’en tant qu’enfants de Dieu nous sachions qui nous sommes et ce que la Parole de Dieu dit de nous.

1 Jean 3 :1 (LSG) : « Voyez quel amour le père nous a témoigné pour nous appeler enfant de Dieu, et nous le sommes. »

Nous sommes Ses enfants, Alléluia ! Quelle puissante promesse car qui dit enfant dit aussi cohéritier avec Christ. Dans Romains 8 :17 (LSG): « Et puisque nous sommes enfants, nous sommes aussi héritiers de Dieu, et donc cohéritiers de Christ, puisque nous souffrons avec Lui »

Quelle belle promesse, nous sommes héritiers du trône de Gloire! La Parole est claire, nous sommes de nouvelles créatures.

2 Corinthiens 5 :17 (LSG) : « Si quelqu’un est en Christ, il est une nouvelle créature. Les choses anciennes sont passées ; voici, toutes choses sont devenues nouvelles. »

Une fois que l’on comprend qui nous sommes, le diable, les circonstances ou même notre passé ne peuvent nous voler notre joie. N’oublions jamais que nous sommes dans le monde mais non du monde et que nous sommes mis à part pour être des ambassadeurs de Christ. Notre mission est bien plus grande que ce que ce monde propose; mais pour saisir cela, il ne faut jamais quitter des yeux Jésus. Être habituellement de mauvaise humeur et être chrétien est tout simplement un non-sens. L’apanage du chrétien c’est la joie et la joie de Christ ressuscité.

En effet, Jésus est mort à la croix pour nous laver de nos péchés; grâce à Lui, nous sommes justifiés, nous pouvons parler directement à notre papa Céleste (souvenez-vous dans l’ancien testament seul un sacrificateur pouvait entrer dans le tabernacle; le peuple de Dieu ne lui parlait pas, il y avait toujours des intermédiaires).

Mais ce n’est pas tout; Il nous a envoyé le consolateur, le Saint-Esprit! Dieu est venu habiter en nous, afin que la Loi soit gravée non plus sur des tables mais dans nos cœurs, afin que nous ne doutions plus de Son amour éternel et inconditionnel. Le verset : « Soyez toujours dans la joie en étant unis au Seigneur ! Je le répète, soyez dans la joie ! » (Lettre aux Philippiens 4.4 PDV) est assez clair.

Il est donc normal d’être joyeux lorsque nous comprenons le don de Dieu, et donc notre nouvelle identité. En gardant l’œuvre de la croix dans nos cœurs et nos âmes, il nous devient donc impossible de laisser la mauvaise humeur nous animer. Mais, concrètement, comment faire ? Me direz-vous.

Être rempli de la Parole de Dieu

Il est nécessaire de la méditer nuit et jour. Nous devons prier et veiller sans cesse afin que l’Esprit Saint renouvelle nos pensées. Il n’y a aucun esprit religieux derrière cette réalité, mais seulement l’amour de Dieu. La Parole est un trésor, un don de Dieu; est-ce normal de la négliger ? NON !

Dieu n’a pas besoin qu’on la lise pour Lui faire plaisir; Il nous a révélé Sa Parole pour que nous l’utilisions.  Il suffit de prendre un verset et de le méditer, de le comprendre, de laisser le Saint-Esprit nous parler au travers de l’Écriture. Ainsi, Dieu nous équipe et nous fortifie face aux pensées négatives. Mais il est aussi primordial d’activer la Parole dans nos vies. La méditer est une chose, mais combien sont les chrétiens qui peuvent nous citer des versets entiers de la Bible, des passages entiers, mais qui ne les vivent pas.

Dès qu’une situation difficile se dresse devant nous, dès qu’une pensée négative est passée au travers du filtre divin, alors il faut proclamer, déclarer la Parole, prendre autorité sur l’évènement, la parole reçue, la pensée ! Ne pas accepter de l’analyser sinon c’est déjà trop tard, nous sommes liés. Pour cela, il faut connaître son identité, la Parole, et demeurer constamment debout en mode combat dans nos pensées. Ceux qui pensent que la vie chrétienne se résume à accepter Christ, n’ont pas saisi entièrement l’œuvre de la Croix. Jésus a tout accompli oui, c’est pour cela qu’à présent nous sommes armés, nous sommes équipés pour marcher en tant que soldats de Dieu. Dans Éphésiens 6 : 10-20, l’armure du chrétien nous est décrite. C’est un cas très concret et pratique afin de ne pas succomber à la mauvaise humeur.

Bien aimés, ne soyons pas des chrétiens passifs, qui attendent la vie éternelle en subissant leur passage sur terre. Allons de gloire en gloire avec l’aide de la Trinité ; en obéissant, en faisant notre part et en gardant précieusement la Parole près de notre cœur. Soyons le sel qui n’a pas perdu sa saveur, et la lumière de ce monde.

3 comments

  1. Merci pour cet article. Les pensées negatives nous font nous sentir tres mal. C’est au fait du poison. Faire tout pour les chasser de notre esprit.

  2. Sommes nous réellement tous égaux devant Dieu? Du moins avons-nous tous la même mesure de foi?

    La meilleure façon de vivre pleinement sa vie en Christ, n’est -elle pas de lui consacrer entièrement notre vie ,notre quotidien comme le font les hommes de Dieu? Je veux dire ya t-il pas un rapport d’inégalité entre les enfants de Dieu dans la marche avec ce dernier ? Car entre l’homme qui y passe toutes ses journées( prêtre, pasteur, docteur en théologie, etc…) dont la vie spirituelle est confondue à la vie professionnelle, a la vie active au quotidien ( lecture de la bible, louange adoration, méditations,etc…..) et celui qui n’y consacre pas toutes ses journées parce que travailleur, chômeur, chef de famille,etc…. peuvent tous les deux vivre de manière intense la même relation avec le seigneur étant donné que ces 2 catégories de personnes ont le même Dieu qui leur parle à travers la même bible et dont les mêmes exigences ,commandements, préceptes….
    Quand tu lis la bible, tous ces hommes de foi menaient une vie entièrement consacrée à Dieu, ils ne faisaient que ça au quotidien: s’entretenir avec Dieu…..

    1. Nous sommes tous ses enfants, Jésus est mort sur la croix pour sauver l’humanité donc oui nous sommes égaux. Notre relation ne dépend pas du temps que nous avons à lui consacrer mais de la disposition de notre cœur et de la place que nous laissons à Christ dans ce dernier. Effectivement,la méditation , l’étude de la parole font partie du package divin, clairement c’est nécessaire pour notre intimité mais avec le saint esprit , la parole,la vérité nous est révélée ,il ne suffit que d’un verset clé, afin de prendre autorité , il ne suffit souvent que d’un verset pour proclamer notre identité et prendre autorité sur la situation ,sur l’épreuve,l’offense peu importe. Il y a 2000 ans, il y avait déjà des chefs de familles,il y avait des conditions de vie bien plus rudes, ils avaient les mêmes 24h, tout était plus compliqué et ils ne se trouvaient pas d’excuses pour se consacrer à Dieu ,ou pour lui parler en toute simplicité. Il nous appartient aussi de remettre les priorités à la bonne place, éteindre Netflix , et louer notre père 🙏💜, sans forcément être obligé d’être pasteur . Beaucoup d’hommes de Dieu de nos jours travaillent en parallèle de leur ministère . L’homme veut tout compartimenter, peut être pour se rassurer, mais c’est bien plus simple avec Dieu. Nous sommes uniques et il nous parle en tenant compte de cette unicité, à nous de disposer nos coeurs , et notre agenda pour l’entendre . Il nous donne la portion de foi nécessaire pour la saison que nous vivons. Il nous appartient de garder les yeux fixer vers les hauts sommets en ancrant nos racines dans son amour. Il n’y a aucune comparaison à avoir en réalité, il faut seulement s’abandonner .

Write a response

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close
Your custom text © Copyright 2018. All rights reserved.
Close