Search

L’intimité avec Dieu : comment la cultiver ?

PARTAGER L'ARTICLE SUR

L’intimité se dit d’une relation étroite et familière entre deux personnes. On parle aussi d’intimité quand on fait allusion à une amitié profonde dont la confiance est réciproque, à une affection très forte ou encore à une proximité qui ne gêne pas. Chacun d’entre nous avons au moins une personne dans notre entourage avec qui nous entretenons une relation étroite et particulière. Une personne que nous contactons régulièrement au téléphone, qui nous rend très souvent visite et à qui nous rendons aussi à notre tour visite. Nous nous plaisons en sa présence au point que s’il nous arrivait de passer un long moment sans lui parler, nous serions presque malade à cause de notre attachement pour elle. L’ami intime est celui en qui nous nous confions régulièrement et avec qui nous partageons un bon nombre de choses et secrets. Une relation de ce type est possible avec l’un de nos semblables mais est-elle possible avec Dieu ? Laisse-moi répondre à cette question en te disant que cela est possible.

Toute amitié commence par une rencontre ; nous avons tous rencontré un jour cette personne que nous appelons aujourd’hui « meilleur ami » ou « ami de la destiné ». Nous avons appris à la connaître jusqu’à ce qu’elle devienne la personne en qui nous avons le plus confiance sur terre. Il en est de même dans notre relation avec Dieu. Nous commençons d’abord par faire cette belle rencontre avec Jésus-Christ, dont l’entrée dans notre vie a bouleversé nos habitudes et chamboulé tous nos projets, parce que nous avons vu en Lui ce que nous avions recherché durant toute notre vie.

Rapidement, nous avons appris à reconnaître Sa voix, à discerner Ses voies et à chercher à Lui plaire. Au début de cette relation, nous n’avons pas vu le besoin de la cultiver ; tout se faisait naturellement sans fournir le moindre effort. Mais au bout d’un moment, nous avons senti que les choses commençaient à changer petit à petit, comme si le Seigneur s’était éloigné de nous. Cependant, la Bible nous dit dans Jacques 4. 8 (LSG) : « Approchez-vous de Dieu, et Il s’approchera de vous… » Par ce passage biblique, nous comprenons que Dieu ne s’est jamais éloigné de nous, que Son regard envers nous n’a jamais changé. Car en Lui, Il n’y a aucun changement ni ombre de variation (Jacques 1.17). Mais si nous, qui nous étions éloignés de Lui nous nous approchons de Lui à nouveau, Il s’approchera de nous.

Pour apprendre à cultiver notre intimité avec Dieu, nous allons nous inspirer de Marie de Béthanie, car, à chaque fois que la Bible parle d’elle, on la décrit comme étant aux pieds de Jésus. Ceci démontre sa proximité avec le Seigneur. Dans Luc 10. 39 (LSG) on peut lire que : « Elle (Marthe) avait une sœur, nommée Marie, qui, s’étant assise aux pieds du Seigneur, écoutait Sa parole »

Pour entretenir notre intimité avec Dieu, nous devons faire comme Marie en étant aux pieds du Seigneur et écoutant Sa Parole. Certainement, les regards de Marie étaient tournés vers Jésus et ses oreilles étaient tendues pour écouter et garder chacune des paroles que le Seigneur prononçait. L’intimité se cultive premièrement, par une vie de méditation de la Parole. Apprends à ne pas laisser un seul jour passer sans ouvrir ta Bible afin d’écouter la douce voix du Seigneur qui veut te parler.

Ceci a toujours été le désir de Dieu comme nous pouvons le lire dans Proverbes 4. 20 – 21 (LSG) : « Mon fils, sois attentif à mes paroles, incline ton oreille à mes discours. Qu’ils ne s’écartent pas de tes yeux ; garde-les dans le fond de ton cœur ».

Ainsi, l’intimité avec Dieu n’est pas seulement un moment profond dans la prière mais aussi un moment profond dans la méditation des Saintes Écritures. L’intimité avec Dieu se cultive deuxièmement par une vie d’adoration comme nous pouvons le lire dans Jean 12.3 (BFC) : « Marie prit alors un demi-litre d’un parfum très cher, fait de nard pur, et le répandit sur les pieds de Jésus, puis elle les essuya avec ses cheveux. Toute la maison se remplit de l’odeur du Parfum. » Ce qui comptait pour le Seigneur n’était pas les paroles de Marie, elle n’avait d’ailleurs prononcé aucune belle parole à Son égard mais ce qui comptait pour Jésus c’était l’acte qu’elle avait posé, car, en s’adressant aux disciples, Il leur dit : « … Elle a fait une bonne action à mon égard » (Marc 14.6 LSG). Ainsi, la plus belle adoration n’est pas le fruit de nos lèvres mais une vie qui est agréable au Seigneur.

Marie de Béthanie nous apprend que pour cultiver son intimité avec Dieu, il faudrait chercher à Lui être agréable par notre vie qui est l’expression même de notre reconnaissance pour tout ce qu’Il a fait pour nous. Le véritable adorateur est surtout celui qui s’éloigne du péché sous toutes ses formes par crainte d’entacher sa relation avec le Seigneur. Comme l’a si bien dit l’homme de Dieu Paul Washer : « une nouvelle relation avec Dieu est une nouvelle relation avec le péché ».

Le troisième secret se trouve dans Jean 11. 32 (BFC) : « Marie arriva là où se trouvait Jésus ; dès qu’elle le vit, elle se jeta à ses pieds et lui dit : Seigneur, si tu avais été ici, mon frère ne serait pas mort. » Dans ce passage biblique, nous voyons pour la troisième fois comment le narrateur précise que Marie était une fois de plus aux pieds de Jésus. Mais cette fois-ci, Marie n’était plus muette comme les précédentes fois puisqu’elle s’adressa au Seigneur. On peut ainsi comprendre qu’elle adressa une prière au Seigneur, mais était-ce une intercession ? Une supplication ? Une requête ? Ou une action de grâce ? Marie n’avait fait aucune de ces prières, elle exprimait juste le fond de sa pensée et répandait l’expression de son cœur.

Pour cultiver ton intimité avec Dieu, tu dois apprendre à t’adresser à Lui dans tes prières comme un confident. Dieu s’intéresse à tout ce que tu ressens, à tout ce que tu traverses comme difficultés et Il connaît tes faiblesses, ton imperfection ainsi que tes limites. Si tu apprends à Lui parler sans gêne de tes défis, tu ne chercheras pas les mots à Lui adresser. Il s’approchera de toi afin de te parler et Il te donnera même ce que ta bouche n’a pas demandé, mais ce que ton cœur a tant désiré, comme cela fut le cas pour Marie qui a vu son frère Lazare être ressuscité par le Seigneur sans avoir demandé directement ce miracle.

Psaumes 37.4 (LSG) : «  Fais de l’Éternel tes délices, et Il te donnera ce que ton cœur désire. »


PARTAGER L'ARTICLE SUR
Write a response

Laisser un commentaire

Close
Your custom text © Copyright 2018. All rights reserved.
Close