Search

L’obéissance à Dieu n’est pas partielle, elle est totale !

PARTAGER L'ARTICLE SUR

L’obéissance à Dieu est un respect, une soumission totale à Son autorité, à Sa volonté. La vie de notre Seigneur Jésus-Christ était marquée par cette dépendance totale à Dieu et une écoute attentive à Son Père, dans tout ce qu’Il devait faire (Jean 5 : 19). Lorsque le temps pour entrer dans Son ministère est arrivé, Il a accepté de Se laisser conduire dans le désert par le Saint-Esprit où Il resta pendant quarante jours et quarante nuits (Luc 4).

Se laisser conduire par Dieu est capital pour toute personne qui se dit enfant de Dieu. L’on n’est pas enfant de Dieu parce qu’on se l’est autoproclamé, ou que l’on se fait cette idée dans la tête. Ce qui confirme notre appartenance à Christ après L’avoir confessé comme Seigneur et Sauveur c’est notre conduite et dépendance vis-à-vis du Saint-Esprit. Dans le cas contraire tu dois revoir ta nouvelle naissance. « Car tous ceux qui sont conduits par l’Esprit de Dieu sont fils de Dieu » Romains 8 :14 (LSG).

Obéir à moitié c’est aussi de la désobéissance

1 Samuel 15 : 22 (LSG) « Samuel dit : L’Eternel trouve-t-Il du plaisir dans les holocaustes et les sacrifices, comme dans l’obéissance à la voix de l’Eternel ? Voici, l’obéissance vaut mieux que les sacrifices, et l’observation de Sa parole vaut mieux que la graisse des béliers. »

Nous connaissons tous cette histoire du roi Saül que Dieu a envoyé pour détruire Amalek et tout ce qui lui appartenait. Amalek est ce peuple-là qui est venu combattre Israël lorsqu’il sortait d’Egypte (Exode 17). Dieu a juré qu’il y aurait désormais guerre entre Israël et Amalek et qu’Il effacerait la mémoire d’Amalek de dessous des Cieux (Exode 17 :14). Saül devrait donc s’aligner avec Dieu et dévouer pour interdit tout ce qui était de ce peuple. Il a obéi à la Parole de Dieu en se levant avec l’armée d’Israël pour le combattre.  

Cependant, au lieu de tout détruire, il a non seulement gardé le bétail gras sous prétexte que c’est le peuple qui voulait l’offrir en sacrifice à l’Eternel mais il a également épargné leur roi Agag en le gardant en vie. En agissant ainsi, il s’interposait, sans le savoir, à la volonté de Dieu de ne garder aucun souvenir (la descendance) d’Amalek ; car le roi gardé en vie pourrait avoir une postérité, une fois libéré. Finalement c’est le prophète Samuel qui mettra le toi Agag en morceau (1 Samuel 15:33).

Tu n’as pas à choisir délibérément ce que tu dois omettre dans le cahier de charge que l’Eternel ton Dieu t’a confié. Remplis avec fidélité tout ce qu’Il t’a recommandé de faire. Ne fais pas les choses à moitié.

Pour toucher un point assez délicat, les enfants de Dieu aujourd’hui prônent l’abstinence mais sont en réalité prêts à discuter dans le secret des choses impures, à flirter, à regarder ce qui est abominable sur internet. Tu te leurres en disant que tu n’as pas commis l’impudicité. C’est un mensonge que l’ennemi veut installer dans ta tête. Ce que Dieu cherche, ce n’est pas seulement l’abstinence, ni le paraître, mais la sanctification, la pureté du coeur.

Tu dois obéir selon le modèle Divin

Les instructions de Dieu ne sont pas à améliorer. On n’a pas à apporter une critique pour améliorer ce que Dieu nous demande de faire. Beaucoup vivent dans ce cercle vicieux car ils veulent toujours faire plus ou diminuer un détail sur ce que Dieu leur a demandé. Moïse est passé à côté de sa mission parce qu’au lieu de parler au rocher, selon l’ordre que l’Eternel lui a donné, il l’a de nouveau frappé. Bien que l’eau soit sortie du rocher pour désaltérer le peuple, son geste n’a cependant, pas été sans conséquence. Il n’a pas pu entrer dans la terre promise à cause de son acte de désobéissance. Car il y a bel et bien une grosse différence entre parler au rocher et frapper le rocher.

Obéir à Dieu, c’est faire les choses selon le modèle de Dieu. Exode 25 : 40 (LSG) « Regarde, et fais d’après le modèle qui t’est montré sur la montagne. » C’est marcher, parler, accomplir les choses comme Dieu le veut, accepter de vivre pleinement Sa Parole et remplir sans réserve avec les forces que Dieu t’a données, le cahier de charge qui t’est confié. C’est si facile de passer à côté de sa mission quand l’on ne prend pas garde de respecter scrupuleusement les ordonnances de l’Eternel.

Il y a en fait deux types de personnes désobéissantes : ceux qui ne répondent pas complètement à l’appel de Dieu et qui fuient comme Jonas, et ceux qui se lèvent pour accomplir les choses mais qui le font avec leur pressentiment, leur jugement ; ils accomplissent cela à leur manière et non celle de Dieu.  Tu n’as pas à caresser la vérité ou les gens, si Dieu te demande de parler avec un ton « dur » pour les ramener sur la bonne voie. Il y a toujours une alarme, un signal rouge qui te dira si tu as véritablement parlé, agit, obéi en toute sincérité selon la manière divine : c’est ta conscience. Ton cœur doit être entièrement à Dieu pour garder Ses commandements, car si ton cœur n’est pas à Lui, tu n’es pas à Lui non plus. Jean 14 : 15 (LSG) « Si vous M’aimez, gardez Mes commandements. »


PARTAGER L'ARTICLE SUR
Write a response

Laisser un commentaire

Close
Your custom text © Copyright 2018. All rights reserved.
Close