Search

Pourquoi je n’arrive pas à me débarrasser de ce péché ?

Laissez-moi vous proposer un exemple simple, avec le mensonge par exemple : L’histoire d’un menteur compulsif. Pour lui, mentir c’est comme respirer. Impossible pour lui d’arrêter, malgré sa bonne volonté. Un jour, il tombe malade et chez le médecin il reçoit comme indication : Au prochain mensonge, vous mourrez immédiatement. A moins qu’il soit suicidaire, je pense que ce menteur mettra tout en œuvre pour ne plus jamais proliférer un seul mensonge, quitte à ne plus jamais parler. Pourquoi ? Parce qu’il a trouvé une motivation plus importante que tout : Vivre.

Posez-vous cette question, s’il s’agissait de votre péché, et de votre vie accepteriez-vous la mort pour ce péché ? J’aurais pu utiliser n’importe quel autre addiction ou péché dans cet exemple. Il y a plusieurs facteurs qui déterminent soit le succès à se débarrasser de cette mauvaise habitude ou péché, soit l’échec à y arriver mais le catalyseur sera La volonté.

« Aucune tentation ne vous est survenue qui n’ait été humaine, et Dieu, qui est fidèle, ne permettra pas que vous soyez tentés au-delà de vos forces ; mais avec la tentation il préparera aussi le moyen d’en sortir, afin que vous puissiez la supporter » 1 Corinthiens 10.13

 Combien de fois avons-nous mis de côté nos mauvaises habitudes lorsque la situation le nécessitait ? Comme par exemple, garder sa maison impeccable parce qu’on recevait des invités importants, ou tout mettre en œuvre pour arriver à l’heure pendant les stages pour faire bonne impression, ou sacrifier même le sommeil pour finir impérativement un travail à rendre le lendemain ? Les exemples sont multiples. Notre vie nous enseigne, qu’au-delà du péché ou des addictions, l’homme est capable de se surpasser lorsqu’il trouve la bonne motivation. La bible nous dit dans 1 Corinthiens 10.13 que Dieu « ne permettrait pas que vous soyez tentés au-delà de vos forces ». Cela signifie que peu importe ce que la vie peut nous réserver comme tentation, circonstances, malheurs, problèmes, Rien n’est au-dessus de nos forces.

Rien n’est au-dessus de ta force. La tentation du péché n’est pas plus forte que toi. Il y a une conscience qui manque à beaucoup de chrétiens, La conscience de leur victoire face au péché. La bible déclare que « le péché n’aura point de pouvoir sur vous, puisque vous êtes, non sous la loi, mais sous la grâce » Romains 6.14. Le péché n’a aucune emprise sur nous. Il nous faut imprimer cette phrase dans notre cœur. Si cela est inscrit en nous, lorsque résonnera la question « pourquoi je n’arrive pas à me débarrasser de ce péché ? », nous répondrons en nous-même « Parce que je donne à ce péché le pouvoir sur moi ».

Il n’y a pas de remède miracle, pas d’imposition des mains, ni de prières qui seront suffisantes pour nous aider à surpasser notre addiction au péché, si notre volonté de vivre loin de ce péché n’est pas aussi forte que celle de vivre. C’est lorsque le désir de vivre la vie de Dieu devient un besoin que l’on trouve en nous une force insoupçonnée.

Nous avons tous la force de dominer le péché, si seulement nous sommes déterminés à y arriver. Rappelle-toi, que tu ne marches pas pour aller combattre le péché, la victoire sur le péché a déjà été acquise pour toi à la croix : Marche juste dans la liberté des enfants de Dieu. Mais la liberté des enfants de Dieu s’apprend. Car quelqu’un qui a été toute sa vie un esclave, doit apprendre à marcher en homme libre. Il aura toujours tendance à retourner à ses habitudes et craintes d’esclaves. Voilà pourquoi il faut un ingrédient capital : La discipline.

La discipline organise nos vies, nos journées autour d’une vision, d’un but à atteindre. Un but est fixé et la discipline vient organiser le processus nécessaire pour atteindre ce but. Elle vient éliminer tout ce qui est contraire à l’objectif, ou tout ce qui freine ce but. Voilà pourquoi l’apôtre Paul disait dans sa 1ère lettre aux corinthiens 9.27 « Mais je traite durement mon corps et je le tiens assujetti, de peur d’être moi-même rejeté, après avoir prêché aux autres. »

Comment donc éviter que le mécanisme du péché ne s’enclenche dans notre vie ?

Jacques 1:14-15 Mais chacun est tenté quand il est attiré et amorcé par sa propre convoitise. Puis la convoitise, lorsqu’elle a conçu, enfante le péché; et le péché, étant consommé, produit la mort.

Voici le mécanisme et pour le contrer, il faut apprendre à maîtriser ses pensées comme nous le recommande l’Apôtre Paul :

Philippiens 4:8 – Au reste, frères, que tout ce qui est vrai, tout ce qui est honorable, tout ce qui est juste, tout ce qui est pur, tout ce qui est aimable, tout ce qui mérite l`approbation, ce qui est vertueux et digne de louange, soit l`objet de vos pensées.

Il ne faut donc jamais accepter de penser ou de s’attarder sur ce qui peut tenter ! Aussi faudrait-il apprendre à remplacer ce qui est mauvais par ce qui est bon et le Seigneur en est la source.

Jacques 1:17 – toute grâce excellente et tout don parfait descendent d`en haut, du Père des lumières, chez lequel il n`y a ni changement ni ombre de variation.

Pourquoi aller manger dans la poubelle quand on peut manger à la table du Roi ? Le problème de beaucoup de personnes qui n’arrivent pas à régler le problème de certains péchés dans lesquels ils tombent régulièrement, c’est qu’ils ne les remplacent pas par quelque chose de meilleur.

La loi et l’esprit religieux disent : Ne fais pas ci, ne fais pas ça, ce qui apporte beaucoup de frustrations et mettent sous la condamnation, ce qui compromet la victoire sur la tentation et le péché. Ce qu’il faut savoir et serrer très fort dans son cœur, c’est que par la Grâce, nous ne sommes plus esclaves du péché. Nous pouvons dominer tout péché si nous le voulons, car Christ nous en donne la capacité.

Write a response

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close
Your custom text © Copyright 2018. All rights reserved.
Close