Search

Pourquoi mes prières ne sont pas encore exaucées ?

PARTAGER L'ARTICLE SUR

La prière est universelle. Les différentes religions du monde et même les mouvements occultes réservent une place particulière à la prière. Dans le christianisme, tout comme dans toutes les autres religions, la prière est faite dans le but d’être exaucé(e). La prière est une coopération avec Dieu pour que s’accomplisse Sa volonté et non une tentative de Le faire plier à notre volonté. Dieu réserve généralement trois types de réponses à des prières de demande que nous Lui adressons: « Oui », « Non » et « Attends ».

« Oui » signifie que Dieu te donne, sans délai la chose demandée ou autre chose selon Sa sagesse souveraine et infinie. « Non » signifie que Dieu ne te donne pas la chose demandée et « Attends » signifie que Dieu a prévu de te donner la chose demandée mais Il attend le temps convenable et t’invite à faire preuve de patience. Quand nous attendons patiemment, nous démontrons que nous croyons aux promesses divines. Nous croyons que Dieu tiendra parole. Dans cet article, nous traiterons des raisons pour lesquelles certaines de nos prières ne sont pas encore exaucées.

Parce que Dieu tient compte de tes intentions.

Jacques 4 :3 (BFC) « Et si vous demandez, vous ne recevez pas, parce que vos intentions sont mauvaises: vous voulez tout gaspiller pour vos plaisirs ».

Prier, c’est plus que fermer les yeux et se mettre à parler car Celui qui écoute la prière voit plus l’attitude du cœur. Notre Dieu est Omniscient ce qui signifie qu’Il connaît nos pensées les plus profondes et tout ce que nous méditons dans notre cœur mais que nous n’exprimons pas de nos lèvres. Ainsi, avant de demander une chose dans la prière, nous devons nous assurer que cette demande soit en accord avec la volonté de Dieu.

« Recevoir des réponses indiscutables à la prière n’est pas seulement important pour la satisfaction de nos désirs, mais c’est aussi l’évidence que nous demeurons en Christ… la réponse à la prière est la partie de la prière qui glorifie Dieu. »

E.M. Bounds

Selon cette citation, l’exaucement à une prière est un signe évident que nous demeurons en Christ mais aussi que celle-ci glorifiera Dieu. D’où, si la réponse à une prière est retardée, cela nous donne le temps de clarifier exactement ce que nous voulons et d’affiner nos prières afin que nos intentions soient pures. Une prière formulée dans le but de satisfaire nos propres désirs et non les desseins de Dieu ne sera pas exaucée. Dieu n’est pas un « génie de la lampe » à qui l’on demande tout et n’importe quoi. Par exemple, tu ne peux pas demander à Dieu de devenir riche et célèbre afin que l’on sache que tu es quelqu’un d’important dans ton entourage. Dieu donne des moyens financiers à celui qui le demande afin que ce dernier l’utilise à son tour pour faire avancer Son œuvre. La miséricorde et la grâce de Dieu sont infinies mais Il n’aidera pas les hommes dans leurs efforts égoïstes pour un gain personnel. Il n’aidera pas les hommes à réaliser leurs buts qui une fois atteints, usurpent la place qu’Il doit occuper légitimement dans leur intérêt et leur affection.

Quand Dieu bénit un homme, c’est pour qu’il soit une source de bénédictions pour plusieurs (Genèse 12 :2). La Bible nous raconte par exemple comment Anne qui était stérile, montait chaque année dans la maison de l’Éternel pour demander à Dieu un enfant sans recevoir d’exaucement. Alors elle pleurait et ne mangeait point (1 Samuel 1 :7). Elle n’était pas exaucée tout simplement parce qu’elle allait dans la maison de l’Éternel à cause des mortifications de sa rivale Peninna qui elle, était fertile. Le jour où elle décida de prier en disant: « Éternel des armées ! Si Tu daignes regarder l’affliction de Ta servante, si Tu Te souviens de moi et n’oublie point Ta servante, et si Tu donnes à Ta servante un enfant mâle, je le consacrerai à l’Éternel pour tous les jours de sa vie, et le rasoir ne passera point sur sa tête. » 1 Samuel 1 :11 (LSG).

Dieu l’exauça et lui donna au cours de l’année un enfant qu’elle donna le nom de Samuel, comme nous pouvons le lire dans 1 Samuel 1 :20 (LSG) « Dans le cours de l’année, Anne devint enceinte, et elle enfanta un fils, qu’elle nomma Samuel, car, dit-elle, je l’ai demandé à l’Éternel. » Cet enfant, devint plus tard le prophète Samuel qui fut juge en Israël durant toute sa vie.

Parce que Dieu tient compte de ton obéissance à Sa Parole.

Jean 15 :7 (LSG) « Si vous demeurez unis à Moi et que Mes paroles demeurent en vous, demandez ce que vous voulez et vous le recevrez. »

Dans toute famille, un enfant respectueux et obéissant jouira naturellement de la bienveillance de ses parents. Un enfant désobéissant par contre, verra naturellement ses parents lui refuser des faveurs à cause de son attitude déplaisante. Il en est de même avec notre Père céleste. Dieu exauce mieux et plus facilement le chrétien qui marche dans la sanctification, l’amour et la crainte de Dieu. Exemple : Demander une chose à Dieu tout en gardant la rancune dans son cœur, c’est demander sans honorer Son nom. Une telle demande ne recevra rien de la part de Dieu. Dieu tient à ce que nous puissions pardonner à toutes les personnes qui nous ont offensés et que nous puissions demander pardon aux personnes que nous avons offensées. Jésus dit dans Matthieu 5 :23-24 (LSG) « Si donc tu présentes ton offrande à l’autel, et que là tu te souviennes que ton frère a quelque chose contre toi, laisse là ton offrande devant l’autel, et va d’abord te réconcilier avec ton frère; puis, viens présenter ton offrande»

Cette condition exige que nous demandions à Dieu en respectant les commandements du Seigneur. Plusieurs chrétiens essaient d’exercer la foi sur certaines promesses de Dieu sans toutefois vouloir remplir les conditions préalables à l’accomplissement de Ses promesses. Or, revendiquer les promesses de Dieu dans la prière ne sert pas à rappeler à Dieu. Au lieu de cela, cela nous aide à nous rappeler ce que Dieu a promis.  À titre exemplatif, nous pouvons aussi citer le Psaumes 37 :4 (LSG) qui dit: « Fais de l’Éternel tes délices et Il te donnera ce que ton cœur désire » que beaucoup de chrétiens interprètent souvent comme le passage biblique par excellence pour demander tout ce qui monte dans notre cœur.

Cependant, l’on n’oublie les conditions requises du verset 1 à 3 qui disent: « …Ne t’irrite pas contre les méchants, n’envie pas ceux qui font le mal. Car ils sont fauchés aussi vite que l’herbe, et ils se flétrissent comme le gazon vert. Confie-toi en l’Éternel, et pratique le bien; Aie le pays pour demeure et la fidélité pour pâturage. »  Bref, tant que nous ne choisissons pas de plier notre volonté à l’obéissance de la Parole de Dieu, nos prières resteront inexaucées.

Parce que Dieu tient compte de ta persévérance.

Colossiens 4 :2 (LSG) « Persévérez dans la prière, veillez-y avec actions de grâces. »

Tu dois être persévérant en priant avec ferveur, passion et audace. Si la réponse n’est pas reçue immédiatement, n’abandonne pas et ne cède pas au découragement. Dieu entend et exauce la prière de la foi. Or, prière de la foi rime avec prière persévérante. La Bible nous dit dans Jacques 5 :17 (LSG) « Élie était un homme de la même nature que nous: il pria avec insistance pour qu’il ne plût point, et il ne tomba point de pluie sur la terre pendant trois ans et six mois. »

Ce verset biblique nous dit littéralement qu’Élie était sujet aux mêmes faiblesses que nous, cependant, Dieu exauça sa prière à cause de sa persévérance. Beaucoup des chrétiens affirment que c’est une erreur de prier plusieurs fois pour la même chose, pour la bonne raison que si nous avons vraiment la foi quand nous demandons, Dieu nous répondra dès la première requête; la seconde ou la troisième indique notre incrédulité lors de la première prière. Dire ceci est faux puisque la Bible nous dit qu’Élie pria avec insistance. Insister signifie appuyer sur quelque chose, s’y arrêter avec force ou encore répéter fortement. Prier une fois est une méthode rarement efficace même pour le plus spirituel des chrétiens ; car elle prive celui qui prie de deux de ses armes les plus puissantes dans son combat contre la chair et le diable, à savoir l’intercession et la supplication.

Disons-le en effet de la façon la plus ferme : l’intercesseur efficace n’est jamais le chrétien qui se contente de prier une fois seulement, et le croyant exaucé n’obtient jamais ses moyens puissants dès sa première requête. Remarquons que cet enseignement produit souvent de l’orgueil spirituel inconscient. Il suffit de lire le sourire de supériorité sur le visage du chrétien qui prône le principe de ne prier qu’une seule fois pour un sujet précis pour se rendre compte qu’il y a beaucoup d’orgueil derrière ce sourire. Alors que d’autres chrétiens luttent avec Dieu jusqu’à l’agonie dans l’intercession, le premier attend tranquillement dans son autosuffisance. Il ne prie plus parce qu’il a déjà prié ! Le diable n’a rien à craindre d’un tel chrétien. Il l’a déjà muselé, en utilisant l’arme de la fausse logique. Il est important pour le chrétien de se souvenir qu’il est engagé dans un combat spirituel, la Bible nous le fait comprendre en lisant le texte de Daniel 10 :12-13 (LSG) « … Daniel, ne crains rien; car dès le premier jour où tu as eu cœur de comprendre, et de t’humilier devant ton Dieu, tes paroles ont été entendues […] Le chef du royaume de Perse m’a résisté vingt et un jours; mais voici, Micaël […] est venu à mon secours. »

Daniel pria et jeûna pendant 21 jours sans avoir aucune réponse tout simplement parce que dans le monde invisible, un combat réel et intense se déroulait.

Ses prières avaient été entendues dès le premier jour où ils les avaient adressées mais l’ennemi de nos âmes ne voulait pas que Daniel reçoive sa réponse. Prends la ferme résolution de prier avec insistance sans te relâcher.

Parce Dieu veut affermir ta confiance en Lui.

2 Corinthiens 12 :7- 10 (BFC) « Cependant, afin que je ne sois pas enflé d’orgueil pour avoir reçu des révélations si extraordinaires, une dure souffrance m’a été infligée dans mon corps, comme un messager de satan destiné à me frapper et à m’empêcher d’être enflé d’orgueil. Trois fois j’ai prié le Seigneur de me délivrer de cette souffrance. Il m’a répondu: « Ma grâce te suffit. Ma puissance se manifeste précisément quand tu es faible. » Je préfère donc bien plutôt me vanter de mes faiblesses, afin que la puissance du Christ étende sa protection sur moi. »

L’apôtre Paul priait le Seigneur afin qu’il soit délivré de ses souffrance, il n’a pas reçu cette délivrance mais par contre une parole qui est venue comme une béquille pour soutenir son âme. Comme nous l’avons mentionné en introduction, il arrive que Dieu réponde à notre prière en disant juste: « attends » ou « sois patient » car bien de fois, le plus important dans la prière n’est pas l’exaucement mais le temps passé avec Dieu au travers duquel Il nous façonne à Son image. Souvent, Dieu tarde à nous répondre jusqu’à ce qu’on se retrouve, en apparence, dans des situations impossibles. Il fait cela afin que lorsqu’Il agira, notre foi soit affermie, Son Père glorifié et Son œuvre racontée au loin.

Le récit de la résurrection de Lazare raconté dans Jean 11 en est un exemple. Marthe et Marie croyaient que Jésus était capable de guérir leur frère. Mais Jésus tarda et il mourut. À Son arrivée, Marthe Lui reprocha Son retard. Pourquoi Jésus avait-Il agit ainsi ? Pourquoi permet-Il des retards, des détours, des contrariétés ? Pourquoi permet-Il que les situations deviennent compliquées et ingérables alors qu’Il a la puissance d’exaucer nos prières quand les choses sont encore simples ? Jésus tarda… pour que la foi de Marthe grandisse. Elle croyait qu’Il pouvait guérir son frère, mais croirait-elle qu’Il le ressusciterait ? Jésus tarda… pour que Son Père soit glorifié. Guérir un malade était une chose devenue « commune », une résurrection marquerait les cœurs. Jésus tarda… pour que l’écho de Son œuvre se répande. Dans Jean 14 :1 (LSG) notre Seigneur nous exhorte en ces mots: « Que votre cœur ne se trouble point. Croyez en Dieu, et croyez en moi ». Ces mots viennent nous rappeler combien Celui en qui nous avons cru est Fidèle mais aussi que nous pouvons regarder à Lui devant toute situation qui viendra à nous perturber.  

Sois richement béni(e) !


PARTAGER L'ARTICLE SUR
Write a response

Laisser un commentaire

Close
Your custom text © Copyright 2018. All rights reserved.
Close