Search

Que faire avant et après un miracle?

C’est une très bonne chose de désirer un miracle dans sa vie, mais avant de le recevoir, il est aussi mieux de comprendre certaines implications pour l’obtenir. Quand nous parlons de l’avant et de l’après miracle,  c’est juste question de comprendre un certain nombre de chose à faire ou attitude à avoir, parce que dans toute chose que Dieu désire faire pour nous, il y a toujours une part de l’homme et celle de Dieu, et la part de l’homme, c’est pendant les deux extrêmes ( avant et après) et la part de Dieu c’est l’instant du miracle.

1. A faire avant un miracle : 

¬ exercer sa foi

Quand nous analysons la plupart des miracles que Jésus a faits de son vivant sur terre, nous constatons qu’il disait toujours : va, ta foi t’a sauvé (Marc 5 :34 ; 10 :52). Donc la foi joue un rôle très important dans l’obtention d’un miracle, parce que la foi te fait comprendre que seul tu n’y arriveras pas et te rend conscient des capacités que seul Jésus a de résoudre ton problème, et par conséquent tu sens ce désir de t’avancer vers Dieu. Voilà pourquoi la bible est entrain de dire,  car il faut que celui qui s’approche de Dieu croie que Dieu existe, autrement dit, pour s’attendre à Dieu ou s’avancer vers lui, il y a un exercice de foi qui est requis. La foi est l’élément qui te rend agréable à Dieu, et quand Dieu te trouve agréable, autrement dit quand tu touches le cœur de Dieu par ta foi, il n’hésite pas à ouvrir sa main pour toi. Donc dire simplement que tu as la foi (juste comme une possession) ne suffit pas, tu dois l’exercer pour atteindre ce que tu veux, la bible parle de la femme  atteinte de perte de sang depuis douze ans, elle a eu la foi mais c’est l’exercice de sa foi qui l’a poussé à se déplacer jusqu’à toucher le bord du vêtement de Jésus pour être guérie.

 

¬ Savoir préparer le terrain

Trop souvent nous demandons que Dieu fasse des choses pour nous pour lesquelles nous ne sommes pas prêts. Voilà pourquoi certains exaucements trainent parce que tu n’as pas encore préparé le terrain qu’il faut. Par exemple, tu demandes à ce que Dieu te fasse grâce d’obtenir un boulot, mais tu ne sais même pas encore comment écrire un CV et quand Dieu va ouvrir cette opportunité, que vas-tu amener comme document. Tu demandes à Dieu de te donner un mariage alors qu’il y a encore trop d’enfantillage dans ta tête, tu vas détruire ton mariage. Tu dois comprendre qu’il y a de ces miracles avant que Dieu ne les fasse, il te posera d’abord cette question : qu’est-ce que tu as ? Ce fut le cas avec les disciples lors de la multiplication de 5 pains et 2 poissons, ils ont présentés les 5 pains et les 2 poissons et c’est sur base de ça que Jésus les a multipliés. Il y a de ces miracles où Dieu ne viendra qu’activer ou étendre ce que tu as déjà. Alors ton travail est de te préparer en avance, dire par exemple, Seigneur j’ai déjà les documents, la compétence qu’il faut, donne-moi un boulot ; j’ai déjà la maturité qu’il faut, donne-moi un partenaire. C’est sur base du nombre de vase que tu as que Dieu va faire couler de l’huile en abondance. Ne demande pas à Dieu de faire couler de l’huile alors que tu n’as pas encore préparé les vases. Agis déjà en fonction de ce que tu attends.

2. A faire après un miracle

¬ Gratitude

Une des manières de voir combien nous sommes ingrats face à ce que Dieu fait pour nous, c’est en analysant la manière dont nous nous comportons  après avoir obtenu un miracle. Nous ne prenons pas la peine de revenir auprès de lui pour lui remercier. La bible nous l’enseigne avec l’histoire des dix lépreux qui après avoir été guéris, un seul d’entre eux est revenu pour exprimer sa gratitude. La gratitude est la première action à faire après un miracle, parce qu’elle  montre que tu as plus besoin du guérisseur que de la guérison, tu as plus besoin du bénisseur que de la bénédiction. Et quand Dieu voit que t’es reconnaissant, il n’hésitera pas de t’ouvrir d’autres portes. Apprends à être reconnaissant, c’est ce que Dieu veut, selon 1 Thessaloniciens 5 :18 : Rendez grâces en toutes choses, car c’est à votre égard la volonté de Dieu en Jésus-Christ.

 

¬ On ne revient plus sur les voies qui ont causé ce problème

Dans 2 Pierre 2 : 22, la bible dit : il leur est arrivé ce que dit un proverbe vrai : Le chien est retourné à ce qu’il avait vomi, et la truie lavée s’est vautrée dans le bourbier.

 

Proverbes 26 :11 Comme un chien qui retourne à ce qu’il a vomi, Ainsi est un insensé qui revient à sa folie.

 

Quand Dieu te fait grâce d’être délivré d’un problème, et surtout quand tu connais la voie qui a causé ce problème, le mieux à faire après ce miracle est de ne plus y revenir, parce que le danger de revenir sur cette voie est que la situation peut être pire qu’avant et les conséquences peuvent être néfastes. Si Dieu t’a par exemple sorti de la pornographie, le mieux à faire c’est d’effacer tous ces films, de t’éloigner de tout environnement qui active ces désirs. C’est la même instruction qu’il donne a un homme après l’avoir guéri dans Jean 5 :14, il dit : Voici, tu as été guéri; ne pèche plus, de peur qu’il ne t’arrive quelque chose de pire. On peut aussi relever l’exemple de la femme de Loth dans Genèse 19 :26.

 

Donc après un miracle, on fixe les yeux vers là où on va et non plus d’où l’on vient.

Write a response

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close
Your custom text © Copyright 2018. All rights reserved.
Close