Search

Que faire pour que le ciel soit en joie ?

La joie vient de l’Eternel, c’est d’ailleurs la deuxième manifestation du fruit de l’Esprit, de celles énumérées dans Galates 5 : 22. Nous ne parlons pas ici de la joie selon les hommes, non, pas de l’émotion humaine, pas de celle qui est éphémère et qui s’envole aussi rapidement qu’une traînée de poussière. En effet, nous parlons ici de la joie à susciter au ciel, celle qui jaillit devant le trône de grâce. Et nous allons explorer ensemble dans cet article les différentes manières de susciter la joie dans le ciel en ces périodes de fêtes.

Des ambassadeurs du royaume de Dieu pendant ces temps de fête

Luc 15 : 7 (LSG) « De même, je vous le dis, il y aura plus de joie dans le ciel pour un seul pécheur qui se repent, que pour quatre-vingt-dix-neuf justes qui n’ont pas besoin de repentance. »

Luc 15 : 10 (LSG) « De même, je vous le dis, il y a de la joie devant les anges de Dieu pour un seul pécheur qui se repent. »

C’est incroyable mais pourtant vrai. Si l’on se rappelle le jour où nous avons décidé d’accepter Jésus dans notre cœur, comme notre Seigneur et Sauveur, il émanait de nous une joie si profonde, si grande, que nous avions du mal à contenir nos émotions. En fait, cette joie-là vient de notre première interaction avec le Saint-Esprit, car si nous ne le savions pas encore, de la même manière que nous ouvrons nos cœurs à Dieu, Lui aussi ouvre le Sien au nôtre.

Car l’Eternel tient à ne pas avoir de secret pour nous. A bien lire le verset ci-dessus, on voit qu’il y a davantage de joie devant les anges et non au milieu des anges ; et l’on sait tous que Celui qui siège en face de ces derniers est notre Père Céleste. N’est-ce pas puissant le fait de se dire qu’avec une simple acceptation en toute âme et conscience du Fils de l’homme, il y ait une explosion de joie au ciel dans le cœur de Dieu ?

Alors pour apporter plus de joie là-haut, comme ceux qui nous ont précédés en nous présentant Jésus, devenons pendant ces temps de fêtes des ambassadeurs du royaume de Dieu, par excellence. Sortons et évangélisons en famille, sortons et partageons un repas avec les nécessiteux du coin, communiquons l’amour du Père autant que nous le pouvons. Certes, le Christ n’est pas né en décembre, mais toutes les occasions sont bonnes pour célébrer la venue de Celui qui nous a libérés et partager l’évangile, la bonne nouvelle du salut. 

Soyons reconnaissants !

Psaumes 118 : 24 (S21) « Voici le jour que l’Éternel a fait : qu’il soit pour nous un sujet d’allégresse et de joie ! »

Pour ma part, je ne suis pas encore maman, mais pour celles qui le sont déjà, le sentiment qu’on peut ressentir en sentant la poitrine de notre enfant battre juste sous nos yeux, ou le voir se mouvoir librement devant nous, avec tant d’énergie et de pureté vous me diriez est indescriptible. Et que dire de ces moments que nous chérissons tant auprès de notre famille, de nos amis, frères et sœurs en Christ qui nous procurent un sentiment de bien-être immense. Dieu ressent la même joie, rien qu’à notre réveil, la même joie lorsque nous communions avec Lui.

Ainsi pendant ces temps de fêtes, profitons de chaque instant qui nous est accordé par le Père. Soyons reconnaissants pour le souffle de vie qui nous a été accordé tout au long de cette année, prions et glorifions Dieu pour Sa présence et Son action puissante et permanente dans nos vies.

Partageons la joie autour de nous

Romains 14 : 17 (LSG) « Car le royaume de Dieu, ce n’est pas le manger et le boire, mais la justice, la paix et la joie, par le Saint-Esprit »

Car notre cheminement avec Lui, n’est pas celui où la tristesse et la désolation sont notre partage, mais plutôt celui où même dans la plus profonde des détresses, la joie de l’Eternel demeure intacte au-dedans de nous. Le Seigneur est en joie lorsque nous demandons à être remplis de Sa présence. Il est en joie lorsqu’on donne de bon cœur, lorsqu’on parle librement de Jésus. Il est en joie lorsqu’on se confie à Lui, lorsque nous avons des moments de communion fraternelle, lorsque nous aimons les autres comme Lui nous a aimés.

Alors pour faire écho à cette joie, apportons de la joie au maximum autour de nous, distribuons des sourires, des paroles réconfortantes, soyons une épaule sur qui une personne pourra se reposer, de sorte à ce qu’ils se rappellent que ce jour-là, à cette période-là de l’année, ils ont connu et vu le Christ par ces gestes. Nous avons sans doute en nous la solution du problème d’une personne à l’extérieur ; alors ne nous reposons pas sur nos lauriers, et apportons la solution.

Sur ce, passe une bonne fête mon ami(e) du bout du monde. En cette fin d’année, profite au maximum de ces temps en famille, va et partage la joie du Père autour de toi. Avec tes frères et sœurs en Christ, donne, aime, soutiens, car tu es né(e) pour être un sujet de joie pour notre Père Céleste.

Réjouissons-nous ensemble dans le nom de l’Eternel, Amen !

Write a response

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close
Your custom text © Copyright 2018. All rights reserved.
Close