Search

Que faire quand un esprit impur refuse de partir ?

PARTAGER L'ARTICLE SUR

Pendant le ministère terrestre de Jésus, Il a mainte fois chassé les démons (Marc 1 :28 ; 5 :1-15 ; 9 : 25-27) et a même instruit Ses disciples de faire la même chose (Matthieu 10 : 1,7). Mais le pouvoir de chasser les démons n’est pas lié qu’aux personnages de la Bible ou à une période de la vie de l’Église, il est accordé à tous les croyants jusqu’au retour du Seigneur (Luc 10 :19). Nous pouvons aussi le faire de nos jours car Jésus a dit que ceux qui croiront en Lui, feront aussi les œuvres qu’Il a faites (Jean 14 :12) et qu’ils chasseront les démons en Son Nom (Marc 16 :17). Donc chasser les démons est un des signes qui doit accompagner tout croyant.

Quand nous analysons comment Le Seigneur chassait les démons, nous remarquons que les démons partaient sans résistance ; mais en regardant le parcours de Ses disciples, la Bible nous relate quelque part qu’ils n’ont pas pu chasser un démon (Matthieu 17 :16). Comme de nos jours, certains peuvent aussi être dans la même situation, c’est-à-dire, qu’un démon refuse de partir lorsque nous prenons autorité. Mais ce qui m’attire le plus, c’est l’attitude que les disciples ont eue après. La Bible dit qu’après cet échec, les disciples ont pris Jésus en privée pour Lui poser cette question : « Pourquoi n’avons-nous pu chasser ce démon ? » (Mathieu 17 :19). Cette question renferme tout ce que nous devons aussi de nos jours faire quand nous nous retrouvons dans une situation où un démon refuse de partir ; parce que quand il s’agit de chasser les esprits impurs, il n’existe pas d’autres méthodes que les exemples de Jésus et de Ses disciples.

Ce qu’il ne faut pas faire 

Il est vrai que face à cette situation, nous sommes souvent tentés de faire un certain nombre de choses pour à tout prix aboutir au résultat, parce qu’on ne veut pas paraître ridicule devant les autres ou donner l’impression qu’on a pas de pouvoir. Voici une liste non exhaustive des choses que nous ne devons jamais faire :

  • Utiliser des pratiques qui n’ont aucune base scripturale : ce point veut juste dire que tout ce que nous devons faire, doit être soutenu par les Saintes Écritures (soit de manière écrite ou une révélation que nous obtenons du Saint-Esprit à l’instant même). Jésus en est le parfait exemple, Il ne faisait rien qui allait à l’encontre des Écritures. Cela revient aussi à dire que quand tu n’as aucune révélation sur l’acte à poser, n’essaie pas non plus de copier ce qu’une autre personne avait fait. On ne va pas en guerre avec les expériences des autres.   
  • Abandonner : quand je parle d’abandonner, je fais allusion à baisser les bras tout en croyant que ce démon ne partira jamais. Nous devons savoir que le seul ordre que Jésus nous a donné contre les démons est de les « chasser » ; pour dire que les démons sont faits pour être chassés et non pour résister. Ce n’est pas parce que ça n’a pas marché aujourd’hui que ça ne marchera plus du tout, nous avons juste besoin de trouver la clé pour y arriver à la prochaine occasion.
  • N’amenons pas notre intelligence humaine sur le terrain des esprits : des fois le Saint-Esprit nous amènera à faire certaines choses qui ne sont pas logiques selon les hommes, alors si nous voulons à tout prix voir le côté logique des hommes avant d’agir, nous risquons de passer à côté. Il faut comprendre que quand nous voulons agir dans le spirituel, il faut être prêt à être incompris par les humains. Imaginons Jésus utiliser la boue pour guérir un aveugle, c’est vraiment insensé aux yeux des hommes mais c’était au fait ça la bonne solution selon la direction du Saint-Esprit. Donc dans le monde des esprits, l’intellect laisse place à la révélation.
  • Ne disons pas que le démon est parti alors que ce n’est pas le cas : chasser les démons doit être une évidence, des fois pour éviter la moquerie ou un mauvais témoignage, les gens sont tentés de proclamer tout haut que le démon est parti alors que c’est le contraire. La Bible dit que non seulement Jésus chassait les démons, mais Elle nous présente aussi l’évidence (Marc 5 :15, Matthieu 9 :33, Luc 8 :2).

Ce qu’il faut faire

A la lumière de ce que les disciples ont fait quand ils n’ont pu chasser ce démon, nous devons aussi agir comme eux, c’est-à-dire poser cette question au Saint-Esprit : « Pourquoi je n’ai pas pu chasser ce démon » ou mieux encore « Qu’est-ce que je dois faire pour chasser ce démon ? »

Quand nous posons cette question au Saint-Esprit, Il nous répond exactement comme Jésus l’avait fait avec Ses disciples. Après que les disciples Lui aient posé la question, Jésus leur répondit en disant : C’est à cause de votre incrédulité… (Mathieu 17 :20 LSG). Mais cette sorte de démon ne sort que par la prière et par le jeûne (Matthieu 17 :21). Ces deux réponses de Jésus expliquent aussi les deux éléments que le Saint-Esprit utilise pour nous répondre, qui sont : nous montrer notre part de responsabilité et nous amener à identifier le type d’esprit et recevoir la clé pour le chasser

  • Notre part de responsabilité : quand il s’agit de chasser les démons, il y a des choses que nous devons faire pour y arriver. Si pour les disciples, il leur fallait avoir la foi, pour nous, le Saint-Esprit peut par exemple nous demander de désirer plus d’onction parce que nous n’avons pas assez de capacité pour faire face au pouvoir de ce démon ; de nous repentir parce que nous ne pouvons pas chasser un esprit impur si nous avons des choses impures en nous, de pardonner, etc. Bref, soyons à l’écoute du Saint-Esprit pour comprendre quelle est notre part de responsabilité afin d’avoir un résultat positif.   
  • Identifier et recevoir la clé : Jésus dit : « cette sorte de démon… » Jésus en donnant cette réponse voulait dire aux disciples qu’un ennemi que nous n’arrivons pas à identifier sera difficile à vaincre. Dans l’identification on découvre le mode opératoire de cet esprit et cela déterminera même l’arme à employer sachant que tous les démons n’opèrent pas de la même manière. Alors le Saint-Esprit nous amène aussi sur le terrain de l’identification via le don du discernement des esprits qu’il faut vraiment désirer. Jésus ajoute : « … ne sort que par la prière et le jeûne. » cette phrase de Jésus montre qu’il a non seulement aidé les disciples à identifier ce démon mais Il leur révèle aussi la clé pour le chasser. C’est aussi exactement ce que le Saint-Esprit fait ; non seulement Il nous permet d’identifier le démon, mais Il nous donne aussi la clé, c’est-à-dire qu’Il nous révèle l’acte à poser pour arriver à chasser ce démon.

En définitive, je dirai ceci : si nous n’avons pas pu chasser un esprit impur, ne nous stressons pas et ne baissons pas si vite les bras ; faisons juste une chose en posant cette question au Saint-Esprit : « Pourquoi n’ai-je pas pu chasser ce démon ? » Pourquoi poser cette question au Saint-Esprit, parce qu’autant qu’Il est le Plus Grand de tous les esprits, autant Il connaît le mode opératoire de tous les esprits et détient aussi le secret sur comment agir face à n’importe quel esprit impur. Avec l’aide du Saint-Esprit, nous n’échouerons jamais.


PARTAGER L'ARTICLE SUR

1 comment

Write a response

Laisser un commentaire

Close
Your custom text © Copyright 2018. All rights reserved.
Close