Search

Quelques principes simples pour mieux obéir à Dieu ?

Quand nous parcourons la Bible, nous voyons que Dieu ne prend pas plaisir dans les sacrifices que nous Lui offrons mais plutôt dans l’obéissance. C’est ce que le livre de Samuel nous apprend : «Voici, l’obéissance vaut mieux que les sacrifices, et l’observation de sa parole vaut mieux que la graisse des béliers » (1Samuel 15 : 22 LSG). L’obéissance à Dieu intervient dans tous les aspects de nos vies (travail, foyer, études, finances, éducation, choix, décisions, etc.). Elle fait partie de notre quotidien. Pour cela, on peut conclure que l’obéissance est un trait de caractère qui confirme notre conversion et le degré de notre maturité spirituelle. Il est vrai que l’on peut être conscient qu’il nous faut obéir à Dieu, mais le grand problème se pose dans la manière; c’est là que beaucoup de chrétiens faillissent. Nombreux sont ceux qui ont la volonté d’obéir, mais qui n’y arrivent pas. Alors, au travers de cet article, nous verrons quelques manières pour y arriver.

Définition du terme clé « obéir »

Le verbe obéir peut se définir de différentes manières. Obéir peut signifier :

  • Se soumettre à une demande, une règle ou un ordre donné
  • Être soumis à l’autorité
  • Se laisser gouverner.

De ces 3 définitions, nous pouvons aussi dire qu’obéir, c’est d’abord être à l’écoute, accepter de ne pas rester centré sur soi-même ou de rejeter l’illusion qu’on s’est fait tout seul.

Principes pour arriver à obéir à Dieu

Entant qu’enfants de Dieu, il n’est pas de notre ressort de choisir quoi appliquer dans la Bible ou quoi laisser. Il est plutôt question de mettre en application la volonté intégrale de Dieu de la Genèse à l’Apocalypse; notre bénédiction est cachée dans l’obéissance (Deutéronome 28 :1-2).

Pour comprendre l’obéissance, il faut se tourner vers Jésus. Il est le modèle parfait de l’obéissance à Dieu. On connaît Son combat à Gethsémané, et cette obéissance n’a pas été facile. Mais le Christ l’a vécue dans une telle confiance envers le Père au point d’aller jusqu’à offrir Sa vie (Marc 14 :36). A partir de l’obéissance de Jésus, on peut retenir qu’obéir à Dieu sous-entend 7 choses :

1- Connaitre la volonté de Dieu:

Personne ne peut prétendre obéir s’il ne connait la volonté de celui à qui il doit obéissance. La Bible dit dans Josué 1 :8 (LSG) : « Que ce livre de la loi ne s’éloigne point de ta bouche ; médite-le jour et nuit, pour agir fidèlement selon tout ce qui y est écrit ; car c’est alors que tu auras du succès dans tes entreprises, c’est alors que tu réussiras.». La volonté de Dieu est consignée dans Sa parole. Et pour savoir ce que Dieu veut, il faut méditer Sa parole en tout temps et en toutes circonstances. Éphésiens 5 :17 LSG dit : «C’est pourquoi ne soyez pas inconsidérés, mais comprenez quelle est la volonté du Seigneur». Il nous faut aussi comprendre la volonté du Seigneur pour ne pas commettre des erreurs. C’est pourquoi, les questions telles que: «Que dis-Tu Seigneur ? », « Que dois-je faire ? », « Que veux-Tu que je fasse ? »; doivent être nos interrogations quotidiennes.

2- Soumettre notre propre volonté:

Jean 5 :30 (LSG) « Je ne puis rien faire de moi-même : d’après ce que j’entends, je juge et mon jugement est juste, parce que je ne cherche pas ma volonté, mais la volonté de celui  qui m’a envoyé. »

Il nous faut prier en tout et pour tout, afin de connaitre la volonté de Dieu et de soumettre la nôtre. Car quand Dieu parle, il faut saisir Sa Parole et éviter tout raisonnement.

3- Obéir à Dieu suppose la contestation et le rejet:

L’obéissance à Dieu entraine le rejet de l’entourage. Mais le rejet qu’occasionne l’obéissance à Dieu est de courte durée. C’est pourquoi tout enfant de Dieu doit garder son calme face aux épreuves dans sa marche chrétienne.

4- Obéir à Dieu suppose un prix à payer:

L’obéissance coûte cher. Tout enfant de Dieu qui consent à obéir doit accepter les séparations et les pertes, car la suite lui sera favorable.

5- Obéir à Dieu implique les moments de questionnements:

Il est tout à fait normal pour un enfant de Dieu de se poser tant de questions quand il ne voit aucun changement alors qu’il obéit à Dieu. Le plus important c’est de garder les yeux sur le Seigneur, Le laisser agir, car selon Sa Parole, Il a des projets de paix et de bonheur pour nous Ses enfants et non de malheur.

6- Obéir à Dieu sous-entend qu’il faut avoir la patience (Romains 15 :4 et 1 Timothée 6 :11):

Tout enfant de Dieu qui décide de suivre la voie de Dieu, devra s’armer de patience et garder la foi en toutes circonstances, car quelque soit le temps que ça prendra, le Seigneur agira.

7- Être prêt pour la bénédiction:

Il faut s’apprêter à recevoir la bénédiction afin de ne pas agir en insensé face à la faveur divine (Deutéronome 28 :1-14). Se préparer à changer de niveau, de zone, de position, de dimension, etc.

Retenons en conclusion que l’on n’obéit pas à Dieu par peur de l’enfer ou par quête d’une récompense quelconque, mais on le fait par amour pour Lui. La Bible dit que celui qui aime Dieu, garde Ses commandements (Jean 14 :15). Vous pouvez tout donner à Dieu, vous pouvez Lui donner votre argent, votre corps, votre temps, mais ce que Dieu veut, c’est ce que Lui, Il vous a demandé de faire. Donc pour Dieu, il vaut mieux obéir et offrir ensuite, que d’offrir sans Lui obéir. Il y a de ces sacrifices qui sont juste poussés par la volonté humaine et non celle de Dieu. L’obéissance a pour fruit la paix, plutôt que le vain combat de celui qui essaie d’exister par lui-même. Mais la désobéissance à la voix de l’Éternel entraîne la malédiction (Deutéronome 28 :15).

1 comment

Write a response

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close
Your custom text © Copyright 2018. All rights reserved.
Close