Search

Se marier à tout prix : quels risques ?

PARTAGER L'ARTICLE SUR

Le mariage est une institution divine fondée sur Dieu, par Dieu et pour Dieu. Vouloir se marier à tout prix implique de grands risques qui n’en valent pas la peine. Avant de s’engager dans le mariage, il est recommandé de connaître ou d’évaluer tous les risques surtout lorsqu’on le fait de manière précipitée.

A la lumière de la Parole de Dieu, nous allons parcourir quelques risques à prendre en ligne de compte :

Ne pas se connaître suffisamment

C’est un gros risque à ne pas courir. Les débuts d’un mariage sont souvent synonymes d’euphorie. C’est le rêve ; on est fasciné par l’être aimé, je dirai plutôt par le physique, on se laisse attirer. Et chacun des conjoints fait apparaître son meilleur profil pour finir par tomber dans la désillusion future. On finit par constater avec effroi, l’écart entre le profil du début et la version originale du partenaire. Souvent, derrière la beauté physique se cache parfois des couleuvres qui détruisent la vie au travers du regret.

La précipitation est l’œuvre du diable.

Ne pas peser le pour et le contre

Luc 14 :28-29 (SG21) « En effet, si l’un de vous veut construire une tour, il s’assied d’abord pour calculer la dépense et voir s’il a de quoi la terminer. Autrement, si après avoir posé les fondations il ne peut pas la terminer, tous ceux qui le verront se mettront à se moquer de lui. »

Il est utile de se poser et de réfléchir à quoi l’on s’engage. Le mariage est pour les personnes matures.

Ne pas être prêt à affronter les réalités du mariage

S’engager de manière précipitée dans le mariage veut dire ne pas être prêt à avoir des enfants de sitôt, s’exposer à gérer des conflits conjugaux et autres situations qui surviennent dans un ménage car le mariage n’est pas toujours un fleuve tranquille.

S’en suivent après :

La déception – la désillusion

On court le grand risque de tomber dans la déception et la désillusion. Proverbe 13 : 12 (LSG) « Un espoir différé rend le cœur malade mais un désir accompli est un arbre de vie. »

L’espérance est un gage d’avenir. Quand par déception, on a été vidé de son espérance, le désespoir prend alors place avec cette inquiétante question : A quoi bon vivre ?

La déception entraîne souvent un sentiment d’échec, de honte, d’amertume, on perd la confiance en son partenaire et parfois, en soi-même. On s’aperçoit que le/la partenaire autrefois idéalisé(e) ne reflète pas la réalité.

Après quoi, le divorce 

Le divorce ou la séparation est malheureusement parfois ce sur quoi débouchent la succession de risques citées plus haut : Ne pas connaître suffisamment – ne pas peser le pour et le contre avant de s’engager – ne pas être prêt(e) à affronter les réalités du mariage – la désillusion ou la déception.

Aussi vite est arrivé le mariage, aussi vite arrive le divorce parce qu’on a fait une succession de choses de la mauvaise manière.

Chacun a une idée plus ou moins toute faite du mariage et cela se fait par rapport à l’éducation que nous avons reçue, la culture dans laquelle nous avons grandi et les valeurs que nous avons reçues. On sait comment se passe le mariage dans les grandes lignes, or le mariage est un domaine rempli de détails auxquels on ne pense pas forcément et il faut bien se renseigner avant. Car lorsqu’on ne connaît pas le but d’une chose, l’abus est inévitable.

Fraternellement en Christ!


PARTAGER L'ARTICLE SUR
Write a response

Laisser un commentaire

Close
Your custom text © Copyright 2018. All rights reserved.
Close