Search

Trouver sa place dans la mission de Dieu !

Matthieu 28 : 19 (LSG) « Allez, faites de toutes les nations des disciples, les baptisant au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit.»

Lorsqu’on parle de mission, on ne peut ne pas parler de ce passage de la Bible, car il caractérise à lui tout seul, la mission que le Seigneur Jésus nous a confiée à tous, avant de s’en aller au ciel à la droite du Père. Il définit à lui tout seul le pourquoi de l’annonce précédente de la venue de l’Esprit Saint de Dieu. Avec Jean 3 : 16 et Jérémie 1 : 5, lorsqu’il arrive qu’un fils ou une fille de Dieu s’interroge sur le pourquoi de sa naissance, de sa venue sur Terre, de son rôle à jouer ici-bas, ce verset fait partie de ceux vers qui l’Esprit le conduit.

Pourtant, ce qui est bien dommage malgré tout cela, c’est que jusqu’à ce jour, nombreux sont ceux qui remplissent les assemblées, s’autoproclamant simples chrétiens, disant que sur eux ne repose aucune responsabilité, aucun appel quel qu’il soit, de ce fait aucune mission, c’est-à-dire que certains sont concernés mais pas eux. C’est dans cette mesure que cet article ne répondra pas seulement à la question de ceux qui cherchent comment s’y prendre, mais s’adressera aussi à ceux-là qui pensent qu’ils n’ont rien à accomplir ici-bas pour Dieu, se complaisant dans leur confort.

C’est quoi la mission et qui concerne-t-elle ?

 Luc 5 : 10 (LSG) « …Ne crains point ; désormais tu seras pêcheur d’hommes. » 

La mission consiste à aller et faire des nations des disciples. En soit, elle est la tâche concernant tous ceux qui se disent enfants de Dieu et tous ceux ayant accepté de plein gré, en toute âme et conscience Jésus comme Seigneur et Sauveur. Cela signifie que chacun d’entre nous pour sa part est appelé à cette mission, que nous sommes tous des gagneurs d’âmes comme les apôtres à leur époque, car avant d’être apôtres oints en Esprit, ils étaient avant toute autre chose, des disciples chargés d’annoncer la bonne nouvelle.

L’évangéliste Cospiel pouvait dire ceci « Les âmes ne sont pas à l’intérieur, ceux qui sont dans les églises connaissent déjà et sont enseignés, pour trouver les âmes il faut aller dehors ». Mon but n’est pas de culpabiliser qui que ce soit, mais tout simplement que nous comprenions que vivre nos vies, vouloir préserver notre salut au détriment de celui des autres en ne parlant pas de Dieu autour de nous, relève de l’égoïsme. Nous avons été consacrés et nous sommes nés pour le bien de tous. Tout ce qu’Elohim fait de nous, c’est pour venir en aide à ceux qui ne Le connaissent pas encore.

Comment trouver sa place dans la mission?

Jérémie 1 : 5 (LSG) « Avant que je t’eusse formé dans le ventre de ta mère, je te connaissais, et avant que tu fusses sorti de son sein, je t’avais consacré, je t’avais établi prophète des nations. »

Jérémie 29 : 11 (LSG) « Car je connais les projets que j’ai formés sur vous, dit l’Eternel, projets de paix et non de malheur, afin de vous donner un avenir et de l’espérance. »

Quand on se rend sur Google et que l’on recherche la définition du mot « trouver », on peut lire que cela signifie : apercevoir, rencontrer ce que l’on cherchait ou que l’on souhaitait avoir. Cela peut également désigner : découvrir, dégoter et dénicher. Ce qui nous amène à la conclusion que si l’on veut trouver quelque chose, il faut d’abord la chercher, aller vers une quête ou en faire la requête ; ce qui nous conduit vers la première réponse à ce sujet : pour trouver sa place dans la mission, il faut d’abord le vouloir, puis questionner l’Esprit.

Matthieu 7 : 7 (LSG) « Demandez, et l’on vous donnera ; cherchez, et vous trouverez ; frappez, et l’on vous ouvrira ».

Pour toutes sortes de demandes ou de questions te taraudant l’esprit, t’adresser premièrement à Dieu s’avère une bonne démarche à suivre. Notre Père céleste ne manquera jamais d’éclairer celui qui souhaite l’être.

Après cela, questionne-toi toi sur toi-même, sur ce qu’il t’arrive de faire le plus naturellement possible sans que tu n’aies à te forcer, car il y a des talents et des dons qui sont déjà présents qui ne demandent qu’à se bonifier et d’autres que tu découvriras au fur et à mesure, en progressant dans ta marche avec Dieu.

Dieu répondra, Il n’y manque jamais. Peut-être qu’Il te dirigera vers quelque chose à laquelle tu ne t’attendais pas ou qui semblera ne pas être en adéquation avec tes attentes. Sauf que les voies de notre Père céleste sont impénétrables, parfois il est bon d’accepter de se laisser porter par Dieu ; le plus invraisemblablement possible, les choses suivront leurs cours.

Sois puissamment béni(e) mon ami(e) du bout du monde !

Write a response

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close
Your custom text © Copyright 2018. All rights reserved.
Close