Search

A quel moment faut-il faire un vœu à l’Éternel ?

PARTAGER L'ARTICLE SUR

Psaumes 76 : 12 (LSG) « Faites des vœux à l’Éternel, votre Dieu, et accomplissez-les ! »

Pour l’amélioration de nos conditions de vie, pour les changements auxquels on aspire, nous devons prendre des décisions et même des engagements. Et certaines situations auxquelles nous sommes confrontés au quotidien peuvent nous conduire à faire un vœu à l’Éternel pour en sortir victorieux.

Par définition, un vœu est un engagement ferme et solennel qu’on prend devant Dieu pour obtenir une réaction de Sa part. Cette réaction peut être une bénédiction, Son secours dans une situation particulière, la réponse à une prière, etc. C’est surtout un engagement qu’il faut honorer qu’importe le prix. Faire un vœu, c’est également s’engager avec Dieu pour voir sa vie changer.

À un moment crucial de leur vie, certains hommes et femmes dans la Bible ont fait un vœu à l’Éternel qu’ils ont honoré et leur vie en a été impactée.

Jacob: pour changer l’histoire de sa destinée.

Genèse 28 : 20-22 (LSG) « Jacob fit un vœu, en disant: Si Dieu est avec moi et me garde pendant ce voyage que je fais, s’il me donne du pain à manger et des habits pour me vêtir, et si je retourne en paix à la maison de mon père, alors l’Éternel sera mon Dieu. Cette pierre, que j’ai dressée pour monument, sera la maison de Dieu; et je te donnerai la dîme de tout ce que tu me donneras. »

Bien-aimé, un vœu est une clé qui ouvre les portes d’une bénédiction longtemps attendue. Jacob était à un stade de sa vie où la peur et l’incertitude étaient son partage. Malgré qu’il avait été béni par Dieu depuis le sein de sa mère selon que Genèse 25 : 23 (LSG) déclare: « Et l’Éternel lui dit: Deux nations sont dans ton ventre, et deux peuples se sépareront au sortir de tes entrailles; un de ces peuples sera plus fort que l’autre, et le plus grand sera assujetti au plus petit. » et béni par son père grâce à sa ruse, il ressentait un certain vide et une insécurité.

Cette rencontre avec Dieu a été comme l’opportunité de sa vie pour la faire changer. Jacob a formulé son vœu et il a été exaucé, si nous nous en tenons à toute son histoire (de chez Laban jusqu’en Égypte à cause de la famine). Dieu est intervenu en sa faveur chez Laban; en dépit des ruses de celui-ci, il est reparti de chez lui avec d’énormes richesses et deux femmes. De même, lorsqu’il était face à son frère Esaü, Dieu lui a accordé la faveur de ce dernier. Dieu a gardé Jacob, lui a accordé de nombreux enfants, Il l’a maintenu en sécurité et en vie malgré la famine. Son vœu l’a gardé et a activé de nombreuses grâces excellentes dans sa vie. Dieu a redéfini la trajectoire de sa destinée et changé son histoire.

Sache qu’un vœu formulé à propos peut constituer la clé qui ouvrira les portes de ces bénédictions longtemps attendues. Et te faire rentrer dans une saison d’accélération de grâces et d’abondance.

Anne: Dans l’attente d’un miracle.

1 Samuel 1 : 11 « Elle fit un vœu, en disant: Éternel des armées ! Si Tu daignes regarder l’affliction de Ta servante, si Tu Te souviens de moi et n’oublies point Ta servante, et si Tu donnes à Ta servante un enfant mâle, je le consacrerai à l’Éternel pour tous les jours de sa vie, et le rasoir ne passera point sur sa tête. »

Anne dans sa quête d’un enfant fit un vœu à l’Éternel. En effet, cela faisait des années qu’Anne cherchait un enfant. Cela faisait aussi des années qu’elle se rendait à SILO pour prier. Mais, cette année-là, excédée par sa situation et par les moqueries de sa rivale Peninna, Anne dans sa requête, fit un vœu et obtint le désir de son cœur.

Certaines situations qui perdurent dans notre vie nécessitent qu’on fasse un vœu pour les voir se décanter. Anne l’a bien compris, d’où le vœu formulé. Qui en vérité est un acte de foi à partir duquel Anne voulait voir un miracle se déclencher et son espérance être comblée. Bien-aimé, il y a plus de joie à donner qu’à recevoir.

Que veux-tu ou qu’attends-tu que Dieu fasse pour toi ? Mais surtout, qu’es-tu prêt à sacrifier pour l’avoir ? Bien souvent l’exaucement de ta prière sera rattaché à ton niveau de sacrifices. Et à ta capacité à donner sans forcément attendre de recevoir en retour. Quand nous demandons, Dieu aussi attend notre part de sacrifice. Il faut bien payer le prix pour remporter le prix. Anne l’a compris et c’est sûrement cette attitude de foi doublée d’actions de grâce qui a fait réagir Dieu.

Anne a eu un enfant en promettant à Dieu de Lui consacrer l’enfant qu’elle aura. Elle ne s’inquiétait pas du fait que ce soit peut-être son unique enfant. Elle l’a offert pour combler un besoin du royaume. Dieu cherchait un homme consacré pour remplacer les enfants d’Élie qui péchaient dans le service en posant des actes abominables. Le vœu de Anne était une opportunité pour Dieu et la réponse à un besoin du Royaume. Par ailleurs, sache que Dieu n’exauce pas un vœu égoïste et à relent de vengeance.

Jephté: Pour faire agir Dieu face aux combats de sa vie.

Juges 11 : 30-31 « Jephté fit un vœu à l’Éternel, et dit: Si Tu livres entre mes mains les fils d’Ammon, quiconque sortira des portes de ma maison au-devant de moi, à mon heureux retour de chez les fils d’Ammon, sera consacré à l’Éternel, et je l’offrirai en holocauste. »

Jephté doit livrer bataille contre les fils d’Ammon. Il sait l’espoir que son peuple a fondé sur lui, il sait aussi ses capacités mais il est surtout conscient, comme l’indique le psalmiste, que le cheval peut être équipé pour la bataille mais la délivrance appartient à l’Éternel. Il a donc eu recours à Dieu. Aussi surprenant et inhabituel que cela puisse paraître, Jephté ne fera pas de longues et interminables prières. Il fera juste un vœu à l’Éternel.

Au regard du vœu formulé, on croirait Jephté fou. On se dirait même qu’il l’a fait pour tromper ou se jouer de Dieu. Car qui oserait offrir son enfant en holocauste ? Pourtant, Jephté était sérieux. Vu la nature du combat et les adversaires à affronter, il a compris qu’il devait donner ce qui lui coûterait cher et qui toucherait le cœur de Dieu. Un vœu ne doit pas être vil, il doit te coûter cher. De tels vœux font réagir Dieu. Quelle que soit la difficulté de la situation qui lui est présentée, Il se lève pour intervenir.

A l’issue de sa victoire, il a honoré son vœu -Jephté a fait le vœu de donner sa fille si Dieu lui donne la victoire. C’était dur mais il a accompli son vœu-. Un vœu est irrévocable. Qui donne sa parole doit la tenir quel que soit le prix que ce puisse être. D’ailleurs, une maxime populaire nous rappelle que la valeur d’un homme réside dans sa capacité à honorer la parole donnée.

Il est important de retenir qu’un vœu n’est pas une négociation pour attendrir le cœur de Dieu ou attirer Son attention par un subterfuge. Dieu connaît à l’avance les motivations de notre cœur. L’attitude de ces trois personnages devrait nous inciter à bien considérer la solennité de nos vœux. Tout vœu que tu prononces est avant tout, un engagement à exécuter dans le temps, et une responsabilité qui doit se traduire dans tes actes. Nous devons honorer nos vœux sans tarder.

Ecclésiaste 5 : 3-4 (LSG) « Lorsque tu as fait un vœu à Dieu, ne tarde pas à l’accomplir, car Il n’aime pas les insensés: accomplis le vœu que tu as fait. Mieux vaut pour toi ne point faire de vœu, que d’en faire un et de ne pas l’accomplir. »


PARTAGER L'ARTICLE SUR
Write a response

Laisser un commentaire

Close
Your custom text © Copyright 2018. All rights reserved.
Close